20 février 2017

Tous pourris crématoires !

J'ai toujours été persuadé que la plaisanterie de Jean-Marie Le Pen ("Durafour crématoire") n'était qu'une blague potache. Je conçois qu'elle blesse et tout ça. D'ailleurs, je crois me rappeler que la justice a tranché dans ce sens. C'est ballot. Je crois que c'est genre de blague idiotes qui aurait fait rire mes copains à l'apéro. On a fait une erreur grotesque en enfonçant papy qui avait les buveurs d'apéritif avec lui. On a toujours le mauvais combat contre le FN. A l'époque, il faisait 10 ou 15% dans les urnes. Maintenant, il fait 10 points de plus. On a raté. 

Cette fois, le Front National, sa chef en tête, a des problèmes. Des sombres histoires judiciaires d'emplois fictifs tout en continuant sa campagne sur le thème "tous pourris", tous pareil, ils abusent du système. Et il semble bien que le FN ait fait pareil. 

L'information est relativement peu relayée par les médias parce qu'elle n'est pas "vendeuse" notamment par rapport aux histoires de Fillon. En plus, et c'est paradoxal, peu accrocheur pour les électeurs du FN, bien qu'ils luttent (ou croient le faire) contre le système dont il profite. On l'oublie. Tout comme on oublie que Fillon ne fera pas moins de 20% parce qu'il y a un socle d'électeurs...

À gauche, on rêve. On s'imagine qu'un des nôtres sera naturellement au second tour face à la Marine qui se trouve en position royale. 

Or, c'est bien contre elle qu'il faut lutter. N'ayons pas peur de sauver le soldat Fillon. Entre la peste et le choléra, je choisis la cirrhose. Ce n'est pas contagieux. 

Relayons ces affaires, dans les réseaux sociaux. Si au moins on peut servir à quelque chose...

Moi, vous me connaissez. On me reproche assez d'être proche de vils réactionnaires. Je vais vous dire : ils ne pensent plus à voter pour Marine Le Pen. Selon eux, elle n'est même pas à droite. A un moment, ils ont cru à François Fillon. Lui, il est bien réactionnaire. Mais on a vu ses conneries. Il est grillé auprès de l'électorat désœuvré. Mais il garde son socle. On ne peut pas lutter contre. 

Même si mon favori (a priori Hamon, peut-être Macron) était démontré comme un pourri, je ne voterai pas pour le camp d'en face (ou l'autre poulain). "Être demontré". Je parle comme si j'étais blogueur de gauche... On ne sait pas pour qui votera le type déçu par MLP. Mais au moins, il ne votera pas pour elle. 

Tapons sur le FN. Sur Marine Le Pen. On a le créneaux. 

Au boulot, bordel ! 

3 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.