22 février 2017

Vive le centre ! Vive Bayrou ! Allez Hamon !

Pour des raisons que j'ai déjà évoquées, je continue à espère qu'Hamon puisse gagner la présidentielle. Néanmoins, une des priorités est aussi d'empêcher l'élection de Le Pen et Fillon. A ceux qui sont dans mon cas, on a deux solutions : un truc de gauche ou un truc nouveau. 

Bayrou s'étend désisté au profit de Macron, on commence à imaginer ce truc nouveau. Ni de gauche ni de droite. Le truc révé par Bayrou depuis longtemps, qui sera sans doute fait par Macron. 

Commençons par saluer François Bayrou. N'ayant aucune chance de gagner, il choisit de defendre celui qui incarne le plus ce qu'il aurait voulu être. Et n'oublions pas le second tour de 2012 quand il a choisi de soutenir François Hollande. Quand on compte les voix, c'est probablement ce qui a fait la victoire de François Hollande et de "nous" amener au pouvoir. François Hollande a mené une politique qui représente son électorat et pas seulement une certaine gauche qui s'imagine qu'elle peut gagner toute seule. N'oublions pas non plus que le PS a maintenu un candidat face à Bayrou aux législatives. Ce n'était pas bien fin. Pas digne. Pas moral. 

Mes camarades de gauche qui se moquent de Bayrou ou Macron, ce soir, on probablement une mémoire de poisson rouge. 

Revenons sur le "ni de droite ni de gauche". Ça me titille depuis plusieurs mois. J'ai l'impression que certains ont perdu leurs repères mais peu importe. Surtout, il faudra bien reconnaître, un jour, que le clivage a changé. Prenons 2005, par exemple. Les Français se séparaient sur une ligne relative à la souveraineté. Aujourd'hui, le projet économique de Marine Le Pen est qualifié de communiste par les réactionnaires qui, au moment de l'élection de François Fillon ont nettement choisi ce dernier... jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que, non rien. 

Arrêtons donc ces propos sur plus à gauche que moi tu meurs. Rappelons nous 1980 où le PC bastonnait les immigrés. 

Je me sens bien à gauche. Je suis pour la répartition du temps de travail et donc sa baisse. Je suis pour l'imposition progressive sur le revenu. Tiens ! Je suis pour le revenu universel. C'est pour cela que je vais voter Hamon. 

Quand il a sorti ce truc, mes potes de gauche soutiens de Macron (respirez) se sont foutu de lui en disant que c'était un truc libéral inadmissible. Retrouvons nos repères. C'est aussi marxiste. Mais je m'en fous. Je me revendique libéral de gauche. 

D'ailleurs, ce n'est pas Macron qui disait que le libéralisme était une valeur de gauche ? Mais son programme est-il libéral ? Je veux bien reconnaître qu'il ne semble pas de gauche. Mais on s'en fout. 

Défendons Benoît Hamon pour différentes raisons même si Emmanuel Macron ne dit pas que des conneries mais n nous battons sur la base de vieux clivages qui n'existent que dans nos têtes. Dans vos têtes. 

Si Macron est elu, soutenu par Bayrou, il faudra qu'il trouve une majorité à l'Assemblée. On peut espérer qu'il la fera avec des gens intelligents qui peuvent s'unir pour faire avancer le pays, comme l'a toujours rêver Bayrou, en oubliant nos haines qui doivent rester dans le passé. Si Hamon est élu, il devra conjuguer avec des frondeurs qui viennent de sa droite. 

On n'a pas fini de rigoler. 

Vive Bayrou, vive Hamon, vive Macron et arrêtons de voir tout noir ou tout blanc. 

12 commentaires:

  1. Macron a raison de se réjouir du ralliement de Bayrou : ça lui fait une voix de plus. Peut-être deux, avec celle de Marielle Machin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De Sarnez. Elle existe encore. Elle avait de belles jambes.

      Supprimer
  2. Quand je pense que, si tout se passe normalement, je vais avoir la jouissance, en mai prochain, de vous voir aller voter Bayrou (ou son complice, c'est pareil), j'en souris d'aise…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Mais j'ai dit à peu près la même chose en juin 2012. Le PS aurait dû lui filer un siège.

      Supprimer
  3. Le revenu universel tel que défini par Hamon est à peine mieux qu'un RSA amélioré. Il va tuer le truc et rendre impossible tout revenu universel et inconditionnel pour tous avant longtemps je le crains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au contraire. Il le met sur la rampe.

      Supprimer
    2. Je suis pour le revenu universel, mais je suis obligé d'être d'accord avec Sophie... La façon dont Hamon veux le mettre en place ne va faire que tuer le concept en France pour de longues années. De mon point de vue, on est 1 quinquennat trop tot pour la mise en place de ce sujet. Il aurait d'abord fallu en discuter et pas lancer le sujet en le tronquant jusqu'à en retirer la moelle. C'est une des raisons pour lesquelle je ne voterai pas Hamon.

      Supprimer
  4. Faudrait qu'Hamon oublie sa taxe sur les robots, là il déconne complètement, le moyen idéal d'achever l'industrie et la recherche française, pas si brillantes, mais ne méritant pas un tel châtiment.

    RépondreSupprimer
  5. Bayrou s'étend désisté au profit de Macron
    Corrige....
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. solidarité entre Bretons ... hein !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne peux qu'applaudir évidemment à ce billet, bien qu'avec du retard :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.