25 mars 2017

Les militants de gauche et l'orchestre du Titanic : la semaine politique de @jegoun


Heu...
Dans un mois, l'ami Sarkofrance sera a 10 ans de chroniques politiques du samedi. Je ne sais pas comment il tient. Bravo à lui ! Je suppose qu'il doit se dire qu'il va arrêter mais il va continuer, je le connais. Rassurez-vous, je ne vais pas commencer à l'imiter mais il se trouve que depuis la création du blog, je crois bien (à part peut-être lors des mois d'août), c'est la première fois que je n'ai rien pondu ici en une semaine. Il faut dire que la dernière a été riche en n'importe quoi... Entre le débat, le dévissage d'Hamon, l'émission avec Fillon. De tout manière, je ne regarde pas la télé, sauf parfois en streaming sur mon iPhone pendant la sieste...

Je vais revenir sur deux points en laissant de côté les costumes, les montres,...

Le premier est le reportage de Fillon avec des infirmières. Dans les réseaux sociaux, les gugusses de gauche s'indignent du comportement hautain de l'ancien premier ministre. Ils ont tort. Je ne vais pas défendre le lascar mais il a probablement été pris à moitié au piège et que voulez-vous qu'il dise ? C'est autre chose qui m'indigne. D'une part, que seules deux aides soignantes soient de permanence la nuit pour s'occuper de tant de petits vieux et, d'autre part, qu'il y a encore une personnalité politique qui dit qu'il faut travailler plus alors qu'on a des millions de chômeurs et qu'aucun twittos de gauche n'est bondi sur ce fait. Et ces braves gens ne se rendent même pas compte que Fillon ne s'adressait pas aux infirmières ou à eux mais à son socle d'électeurs et aux indécis qui pencheraient vers la droite. C'est à ces derniers qu'il faut répondre. Voir un mec froid qui veut régler la dette pourrait les convaincre.

Certes, je préfère l'empathie d'Hollande mais, visiblement, pas nos gauchistes en herbe.

Justement, parlons-en ou presque. Le deuxième point que je voulais évoquer porte sur ce qu'a dit Hamon au sujet des trahisons. Tout d'abord, comme l'a dit je ne sais plus qui dans Facebook, il devrait savoir qu'une campagne électorale est moins proche d'Amélie Poulain que de Mad Max. Ensuite, comme le dit tout le monde hors frondeurs, côté trahison, je pense qu'il a donné de bonnes leçons depuis le début de sa carrière. Je vous passe les frondeurs en question qui ont trahi et tout ça.

Je veux dire que le type trahi, c'est surtout moi et, avec moi, tous ceux qui sont sur une ligne politique proche d'Hollande des sociaux démocrates qui, jusqu'à peu, étaient encore majoritaire au sein de l'électorat socialiste. Il a fait 39% au premier tour de la primaire et 52% au second tour de la présidentielle. 39*52/100 = 20. Soit, environ son niveau de popularité actuel. Je suis resté fidèle. Par contre, tous ceux qui ont chié dessus ont trahi. Ceux qui suite à la primaire de cette année n'ont pas essayé de réconcilier tout le monde ont trahi. Ils se sont eux-même trahi. Et j'ai été trahi, j'ai toujours dit qu'une campagne se gagne au centre, je suis moi-même centriste.

Je vais m'adresser à mes amis qui soutiennent Hamon, des très anciens comme CC, des très proches comme Annie et Jeff, d'autres que je vois à l'occasion comme Elodie et Vincent et j'en oublie (je vais le regretter dès la publication). Ce n'est pas parce que nous ne sommes plus de gauche que nous partons, ce n'est pas parce que nous avons perdu les valeurs. C'est parce que la campagne est mauvaise, le parti est pourri et le candidat nul. Un conseil : ne soyez pas l'orchestre du Titanic.

Hamon finira a moins de 10%.

Vous allez voir que le résultat final du premier tour sera :
  1. Macron, 28.
  2. Le Pen, 26,
  3. Mélenchon, 16,
  4. Fillon, 15,
  5. Dupont Machin, 10,
  6. Hamon, 9.
Ce n'est pas grave. Un parti, ça se reconstruit. Il reste du monde sur le terrain, des élus locaux,...

Ca serait même rigolo. Et en plus, mon total dépasse les 100%, alors que j'ai oublié 5 candidats, ce qui montre que Macron et Mélenchon sont très forts.

Ca serait moins drôle si Madame Le Pen arrivait en tête.

25 commentaires:

  1. le plus triste c'est que Marine Le Pen soit présente au second tour :-((

    RépondreSupprimer
  2. "Ce n'est pas parce que nous ne sommes plus de gauche que nous partons, ce n'est pas parce que nous avons perdu les valeurs. C'est parce que la campagne est mauvaise, le parti est pourri et le candidat nul." Complétement! Tout est dit!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas socialiste. J'ai voté Hollande au second tour pour ne pas voter Sarkozy et en faisant le pari qu'un Deloriste ne serait pas si révolutionnaire que ça. J'ai gagné mon pari et je sens que je vais regretter Hollande qui vaut mieux sur les critiques qu'on fait de lui. En attendant, je suis En Marche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourrais attendre le résultat de l'étude comparative de ton fils ! ;-)

      Supprimer
  4. Enfin ici règne un havre de paix.
    ça fait plaisir.

    RépondreSupprimer
  5. Les commentaires anonymes sont interdits. Surtout des abrutis qui croient aux promesses électorales.

    RépondreSupprimer
  6. C'est aussi mon ordre d'arrivée. Ah ! Le plaisir de voir Fillon arriver derrière Mélenchon... Je donnerais moins à Dupont Aignan et un peu plus aux petits.

    Sinon je suis une électrice de gauche (PS) ligne socios démocrates, paumée dans cette présidentielle car aucun choix ne me convient vraiment. .... Je suis une fidèle de Hollande malgré tout, mais je ne voulais pas de Valls ni de Hamon. Alors ? Envie de voter Macron. Mais voter à gauche me manque. Ces dernières jours j'ai très envie de voter Mélenchon au premier tour et Macron au deuxième.

    C'est dire si je suis paumée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil. Je crois que je vais voter Mélenchon pour faire chier PS et LR.

      Supprimer
  7. Je pars justement parce que je suis de gauche.

    RépondreSupprimer
  8. Si Hamon passe sous les 10% d'ici une semaine dans les sondages, il peut aussi finir a 4% le 23 avril...

    RépondreSupprimer
  9. Cette nuit un certain Romain a commenté en disant qu'il partageait ma position. J'ai effacé son commentaire et pas réussi à le remettre. Toutes mes excuses.

    Je connais deux Romain dans les blogs. Un n'a pas de raison de ne pas mettre son nom complet et a fait un billet "proche" ce matin (enfin, je l'ai vu ce matin). L'autre a des raisons...

    RépondreSupprimer
  10. Tout à fait d'accord sur le diagnostic vis à vis de Benoît Hamon ! Valls cherchera sans doute à ramasser les miettes après les élections législatives, en stigmatisant l'erreur de casting des sympathisants !

    RépondreSupprimer
  11. Rhaaa, tout ça me donne envie de partir me reposer sur l'île de Guyane comme dirait Macron.

    RépondreSupprimer
  12. Une pensée pour Rocard qui n'aura pas assisté au naufrage du Titanic social démocrate !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.