01 mars 2017

Sondages présidentiels

J'ai trop de types dans mes abonnements qui sont persuadés que Fillon va perdre. Moi même, dans mon billet d'hier, j'étais un peu léger (il était ambigu : je voulais dire qu'il est impossible qu'Hamon passe devant Macron même si je le souhaite). J'étais un tantinet optimiste. Fillon soude son électorat. Il fige les 20%. Si les centristes présentent un candidat, par exemple, Fillon est sûr d'être au second tour. Ou si les types de gauche ou du centre macroniste se déchirent, c'est bon pour lui. La différence de voix est faible. 


En 2002, Chirac a figé ses 20% (et même un peu moins). Les sondages s'il y a 17 ans le donnaient perdant. Les copains (ou pas) de gauche qui relaient ce sondage semblent le faire pour démontrer qu'Hamon garde des chances me paraissent franchement optimistes. 

4 commentaires:

  1. Cette campagne devient un immense bordel.
    LR est en train d'exploser, le PS en fait autant, le Pen n'a que 25 parrainage et les noms des parrains vont être publiés (les 500 premiers).
    Pour l'instant, on ne peut que faire des suppositions.

    RépondreSupprimer
  2. Il semblerait que l'écart Fillon-Macron est en train de sortir de la marge d'erreur. Il y a 5 points d'écart. Pour autant, ce ne sont là que des sondages. Le plus compliqué pour Macron, c'est surtout que les électeurs ne sont pas encore très sûrs de voter pour lui.

    Ce qui me semble de plus en plus compliqué, c'est le 2e tour face à Le Pen. Ma femme est convaincue que même une chèvre - du Poitou ? - pourrait l'emporter face au FN. Je n'en suis plus si sûr. Le 2e tour sera très compliqué pour Macron. Il risque de l'être davantage encore pour Fillon ! La seule solution, c'est que Macron, pour disposer d'une réelle dynamique, passe devant Le Pen au 1er. Et cela dépend surtout des électeurs de gauche.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.