07 juin 2017

Salut, le vieux Jacques !

« Nous étions accoudés au comptoir de la Comète, hier soir, Tonnegrande, Christian, Marcel le Fiacre et le Vieux Jacques. Vers 20 heures, le patron nous dit « Videz vos verres, je vous offre ma tournée ».

Mon verre était déjà vide. Il me sert.

Vous voyez ? Le suspense est insoutenable !

Il sert un deuxième verre à Tonnegrande qui hurlait : il n’est pas habitué à boire plusieurs verres. Christian vide son verre. Le patron, Bruno, le remplit. Marcel vide son verre. Il buvait du Kir comme le Vieux Jacques. Le patron lui met du Cassis, ainsi qu’au Vieux Jacques qui avait presque fini son verre.

Vous en connaissez beaucoup, des histoires comme ça ? Tiens. On va en assurer la promotion.

Le vieux regardait ailleurs, c’est alors que je lui crie « Jacques, vide ton verre bordel, tu vois pas que Bruno attend ? ». Ne sachant pas qu’il était servi en cassis, il se précipite pour finir son fond de Kir… et avale cul sec sa crème de Cassis.

Il a compris sa bévue en constant l’hilarité générale, y compris du patron qui venait pourtant d’y perdre une dose de cassis.

On est cons…

Alors ! Je ne vous avais pas promis une belle histoire ? »

C’est un billet que j’avais publié en 2008. Il y en a plein, comme ça, souvent beaucoup plus long. On y retrouve mes compères, Marcel le Fiacre, le vieux Joël qui nous ont quittés depuis. Cette nuit, ils ont été rejoints par le vieux Jacques.


Le vieux Jacques ! Il a fait les bonnes pages de mon blog vers 2006 et 2007. Le patron de la Comète avait changé en janvier 2008 puis en juin, remplacé par le Bruno en question. Jacques venait moins depuis. Je n’ai pourtant raconté dans le blog que les meilleurs moments où les plus drôles, pas ces longues soirées à refaire le monde ou les mots croisés.

8 commentaires:

  1. C'est tout un pan de la Comète qui s'écroule. En tout cas, le pan que j'ai connu.

    RépondreSupprimer
  2. un bout de vie qui s'en va ... c'est triste

    RépondreSupprimer
  3. on est triste, mais faut garder les meilleurs souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec lui, je préfère garder les pires.

      Supprimer
  4. Je l'avais rencontré lors de mes anciennes montées.

    J'ai de la peine pour Nicolas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Cela étant tes anciennes montées avec Jacques ne regardent que toi.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.