29 mars 2018

C'était mieux avant

Je suis tombé sur cela dans Facebook. L'occasion de faire un billet à moindres efforts :

1969
Je suis  instituteur, il gèle à pierre fendre, je jette des seaux d'eau dans la cour de récré  pour que les élèves puissent faire des glissoires. Tout le monde est content ! On prolonge les récrés.
 
2016
Je suis directeur, la cour est verglacée, je demande aux ouvriers de l'école de jeter du sel de déneigement sur toute la cour.
Tout le monde est content ! On abrège les récrés extérieures.
 
Vacances.
 1969 :
Après avoir passé 15 jours de vacances en famille, en Bretagne, dans la caravane tractée par une 403 Peugeot, les vacances se terminent.
Le lendemain, tu repars au boulot, frais et dispos.

2016 :
Après 2 semaines à la Réunion et à l'Ile Maurice, obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'Entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport, suivies de 12 heures de vol.
Au boulot, il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire !

Du lait, du beurre et des œufs
 1969 :
Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine et demi d'œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.
Tu paies avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil.
Le tout a demandé 10 minutes.

2016 :
Tu prends un caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux.
Tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce qu'un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie, où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Enfin tu cherches la date limite...
Pour le lait :
Tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades ou mieux en promo avec la date dessus et la composition ......
Pour les 12 œufs :
Tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'ils ne soient pas fêlés ou cassés et paf !!! Tu te mets plein de jaune sur le pantalon !!!
Tu fais la queue à la caisse. La grosse dame devant toi a pris un article en promo qui n'a pas de code barre ... Alors tu attends, et tu attends .....,
Puis toujours avec ce foutu caddie de merde, tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie. Tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée .........
Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1 euro .....
Tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé.
Cela fait plus d'une heure que tu es parti.
 
Faire un voyage en avion.
 1969 :
Tu voyages dans un avion d'Air France. On te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l'air, et ton siège est tellement large qu'on peut s'assoir à deux.

2016 :
Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher ton ceinturon qu'on t'a fait retirer à la douane, pour passer le contrôle.
Tu t'assoies sur ton siège et, si tu éternues un peu trop fort, tu mets un coup de coude à ton voisin.
Si tu as soif, le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.

 
Michel doit aller dans la forêt après la classe. Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.
1969 :
Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

2016 :
L'école ferme. On appelle la gendarmerie. On emmène Michel en préventive.
TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

  
Discipline scolaire.
1969 :
Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.

2016 :
Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon.
Ton père t'achète une console de jeux et va casser la gueule au prof.!!!
 
Dominique et Marc se disputent. Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.
1969 :
Les autres les encouragent, Marc gagne.
Ils se serrent la main et ils sont copains pour la vie.

2016 :
L'école ferme. FR3 proclame la violence scolaire, relayée par BFMTV et ITélé en boucle et TF1 au journal de 20 heures.
Le lendemain, Le Parisien et France Soir en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.

 
 
Jean tombe pendant une course à pied. Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.
1969 :
En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.

2016 :
Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.
Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence, et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.
La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble. Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat!!!

 
Arrive le dernier dimanche d’octobre.
1969 :
Il ne se passe rien.

2016 :
C'est le jour du changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.

Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable !!!
Pas interdit de diffuser à tes proches et amis, si tu penses que cela est bien vrai...

21 commentaires:

  1. Vous n'êtes vraiment qu'un immonde réac ! Je vais vous dénoncer à Miss Élodie…

    RépondreSupprimer
  2. (1969 est une excellente année.)

    "Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.", je confirme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as du en prendre beaucoup.

      Supprimer
    2. Je confirme aussi, mais dans un genre un peu différent. Quand j'étais à l'école primaire, il n'y avait pas de gifles, jamais (Dieu sait pourtant si j'ai dû en mériter un petit paquet). La mode, là où j'étais, était de donner des lignes à copier (« Goux ! vous me copierez 50 fois la phrase : “Je ne dois pas, etc.” Pour demain ! »

      Arrivé à la maison et mis au courant, mon père doublait systématiquement le nombre de lignes.

      Supprimer
    3. Je me souviens bien de l'attente interminable dans ma chambre à zieuter le retour de mon père.

      Supprimer
  3. mon papa était instit ; je confirme (mais lui, c'était les coups de pied au cul). Mon fils est prof des écoles (sic) : je confirme aussi. Un parent d'élève a porté plainte (heureusement sans suite)

    RépondreSupprimer
  4. Y’a une grosse part de vantardise dans les témoignages de ces vieux croûtons.
    A quand un article sur le service militaire, qu’on s’en tape un paquet de plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof... C'est assez proche de la vérité et chaque type de plus de cinquante ans aurait des anecdotes raconter... Par exemple, dès que j'ai eu l'âge de faire du vélo, je me baladais partout et ne circulait qu'en vélo (sur les petites distances, hein !). Maintenant, les parents ne laissent plus leurs gamins s'éloigner du domicile par leurs propres moyens...

      Pour le service, ça n'a rien à voir. C'était une connerie et il y a des trucs bien mieux maintenant qu'avant, c'est l'évidence.

      Supprimer
    2. Ils les laissent s'éloigner si le gamin à un traceur GPS.. .

      Supprimer
  5. T'es en 69 et tu en fait un le 6/9.... Ok, je sors...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vécu les deux saisons et un de mes fils (qui a ton age) disait souvent: j'aurai bien aimé vivre à ton époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas. Je sais que comme môme j'ai vécu la fin d'une époque. Mais vivre à l'époque de mes parents, heu... Peut-être les années 50...

      Supprimer
  7. Avec une belle faute d'orthographe en prime..

    RépondreSupprimer
  8. Mon frère ma sœur et moi faisions des con...ies épouvantables (par exemple se déguiser en fantômes avec des draps et faire fuir nos petits amis qui hurlaient dans les escaliers).
    Maman n'arrivait pas à nous driver, sa seule parade était, puisque c'est ainsi je raconterai tout à votre père ce soir.
    On passait une après midi d'enfer avec la peur au ventre (papa n'était pas un rigolo) pour que le soir arrivé .....maman oublie d'en parler à papa.

    25 ans aprés si mes enfants avaient fait cela je les aurais emmener chez le psy 😂

    Hélène dici

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.