16 mars 2018

Faure Alamo

C'est trop Faure !

J'aime beaucoup les commentaires suite à la quasi élection d'Olivier Faure à la tête du PS. La plupart des andouilles disent que c'était prévu. Deux jours avant, ils disaient que Stéphane Le Foll était sûr d'être élu. 

Et moi aussi. Il me paraissait Le meilleurs vu que les autres sont inconnus du grand public. 

Bah ! Je suis bien content. J'ai des copines bonnes ou vice (versa) qui supportaient le chef des députés socialos. J'ai une pensée pour les copains qui supportaient d'autres candidats.  Surtout que je n'en ai aucun qui défendait Carnoumachin. 

Je vais adresser un message aux soutiens de Le Foll : tant pis. 

Je vais adresser un message aux soutiens de Maurel : il prône peut-être la meilleure politique mais je continue à penser que cette ligne politique n'a aucune chance d'emporter une élection sauf sur un malentendu... Pour que le PS gagne, il faut qu'il se positionne au centre gauche. Et on se fout du CICE et d'un tas de conneries. Nous avons un changement de société à organiser. La mondialisation, l'intelligence artificielle, la robotisation,... Le populisme monte un peu partout. La sociale démocratie baisse. Restons concentrés. 

Si j'avais fallu donner des conseils au PS, je serais entré au parti pour avoir du poids que je n'aurais pas eu. Pas plus que vous. Je ne crois plus à l'ère des partis. D'ailleurs, le parti de Macron a surtout été monté suite à son élection. 

Le clivage droite gauche n'est plus dans l'ère du temps mais existe toujours. Le clivage de ce début de siècle est bien ailleurs. Macron l'a bien compris. J'espère que Faure aussi. 

Et vous aussi. Je vous renvoie au titre de ce billet. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.