13 avril 2018

Abordons les vrais sujets

Il y a un moment où j'aimerais qu'on aborde les vrais sujets. Les vrais problèmes, même. J'ai eu une journée de travail affreuse. Je suis allé boire une bière après. Je dois reconnaitre que quand je passe une bonne journée, je vais boire une bière après pour fêter ça. Et que je ne bois rarement qu'une bière. 

Avant de partir du bistro pour aller à la Comète, je suis allé aux toilettes pour liquider les affaires courantes avant de me taper une heure de métro, d'autant que me soif légitime vue mon travail m'avait amené à boire cinq bières. 

Je vais aux toilettes. Mixtes. La lunette était levée. Donc la personne qui était passée avant moi était un type. Par contre, au fond du machin, il y avait du papier hygiénique parfaitement blanc. 

Je vous serais reconnaissant de m'en expliquer la cause. Je vous dit qu'on parle de vrais sujets. Pour ma part, après avoir pissé, je secoue le truc juste qu'à la dernière goute mais JE NE ME TORCHE JAMAIS LA BITE. Je me lave les mains. 

C'est étrange.

7 commentaires:

  1. Je pense qu'il devait s'agir d'une femme : un certain nombre d'entre elle, refusant de poser leur auguste fessier sur des toilettes inconnues, relèvent la lunette et pissent à demi accroupie… sans toucher le rebord de faïence.

    Voilà, vous pouvez vous rendormir l'âme sereine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Elles sont quand même un peu connes

      Supprimer
  2. Se torcher la bite ou la secouer ? ça c'est une vraie question... mais sache que la dernière goutte restera toujours dans ton slip. A part ça, ton histoire indique que le type avant toi est un gros dégueulasse car manifestement, il n'a pas tiré la chasse.

    RépondreSupprimer
  3. Il est beaucoup plus performant d'absorber les dernières gouttes avec du papier toilette que de la secouer. Fait l'essai et parles en à ton slip...

    RépondreSupprimer
  4. Alerte ! Un ivrogne a piraté mon compte.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.