11 avril 2018

Titine, Aubry que ça coûte


Mémère dans ses œuvres. Elle flingue un livre qu'elle n'a pas lu, écrit par un type qu'elle ne peut pas blairer et qui l'a battue dans une élection interne au PS. Elle a tout fait pour foutre la merde pendant le quinquennat tout en affichant parfois un soutient de façade. Elle a torpillé ce quinquennat avant sont début avec cet accord ridicule avec les écolos et a forcé Hollande à mettre dans son programme une mesure qui a failli lui faire perdre l'élection imperdable face à un Sarkozy sans la moindre crédibilité. Je parle évidemment du droit de vote des immigrés aux élections locales dont ils ne veulent pas (ils préfèrent l'avoir naturellement en obtenant la nationalité) ce qui a permis aux réactionnaires de se mobiliser (revoyez les sondages). Pendant la primaire en question, elle a tout fait pour lui taper dessus ("quand c'est flou", le mou,...) alors qu'il était évident qu'il serait le candidat du parti. 

Je sens que je m'énerve. 

A cette primaire, elle a remplacé le type (DSK) qui a été empêché pour des raisons abominables mais qui représentait l'aile droite du PS en étant conspué par les gauchistes car il représentait le libéralisme mais a fait une campagne pour favoriser les positions gauchistes. 

Je ne suis pas calmé. Tiens ! Elle n'était pas la chef du PS dans le nord ? Quels sont les résultats des élections locales depuis 2012 ? 

Notons que c'est elle qui, en tant que chef (bis) du PS, a fait en sorte que le candidat du PS gagne la présidentielle, candidat dont on louait à l'époque le génie politique vu que quand il était en poste à sa place, le parti a gagné à peu près toutes les élections locales. 

Elle a été élue à la tête du parti, car il partait, à l'occasion d'une élection entachée de suspicions diverses avec quelques voix d'avance. Ce qui, au fond, a fait le bonheur de François Hollande (avec son ex à la tête du parti, il aurait eu du mal à se présenter contre elle à la primaire), celui était le chef du parti au moment de l'élection peut-être un tantinet truquée. Autant dire qu'elle lui doit probablement son poste. 

Toujours pas calmé, moi. Et en plus je verse dans la théorie du complot. 

Maintenant, attachons-nous à la carrière de mémé. Je résume : elle a hérité du poste de Pierre Mauroy. Je ne sais pas si elle a gagné une élection sur son nom. 

Mais restons calmes. On se fout de ses bisbilles entre vielles gloires. Il serait temps que le PS fasse l'analyse de son passé récent. Trois personnes ont permis qu'il accède au pouvoir : Mitterrand, Jospin et Hollande. Je sais. Ça ne va pas crescendo dans l'admiration populaire. 

Mitterand a fait les 39 heures, la CMU, la cinquième semaine, l'abolition de la peine de mort. Et le virage libéral. Jospin a fait le RMI, les 35 heures et les privatisations. Hollande a fait le mariage pour tous, la plus grosse réduction des inégalités depuis longtemps et la relance de l'économie (qui se voit après son mandat) et le virage social libéral (que je soutiens mais la question n'est pas là). Et des conneries (j'admets). 

Plus récemment, le PS a désigné un candidat, Hamon, à une primaire parce que les autres candidats étaient nuls à chier (je n'ai pas voté mais j'ai fait campagne pour lui) et sûrs de perdre l'élection. Lui aussi mais, issu de la gauche de la gauche, il défendait les mêmes idées libérales que moi. La baisse du travail, le revenu universel et tout ça. Après avoir fait une très mauvaise campagne et un score ridicule (c'était prévisible) il a quitté le parti en lui laissant les dettes pour en fonder un autre qui n'a aucune chance de percer. 

Il faut que le parti se ressaisisse. Je n'en suis pas membre (donc il fait de qu'il veut) mais c'est le seule apte à défendre ma sensibilité. Mitterrand, Jospin, Hollande. 

Et Titine doit arrêter de nous casser les roubignoles. Surtout avec son bilan politique. Et ne me parlez pas des 35 heures. Elle n'en voulait pas et ses lois ont foutu la merde. 

Voila.

22 commentaires:

  1. Je suis en train de lire le livre de Hollande, j'en suis au début, l'écriture est agréable.
    Mais je viens de tomber sur quelques lignes dont on peut discuter tranquillement sur le fond, mais sur la forme le mot "inquisiteur" me heurte.
    Si je comprends le courroux qu'il peut ressentir face à une partie de la gauche, il faut qu'il comprenne que cette gauche peut en éprouver à son égard.
    En résumé si ces deux branches indispensables pour gagner une élection, continuent à se gratifier de noms d'oiseaux les électeurs s'apercevront vite que c'est désespéré.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je pense que je me décarcasse, sur mon blog, pour vous faire découvrir d'excellents livres… et que je vous retrouve en train de lire du Hollande !

      J'hésite entre aller me pendre ou me technicolorer la tronche, tiens…

      Supprimer
    2. Mais je ne lis pas Hollande. Je tape sur Aubry. Nuance, hein !

      Supprimer
    3. Je ne vous parle pas, à vous !

      Supprimer
    4. Vous avez raison, et la lecture de vos billets ne tombe pas dans l'oreille d'une sourde.
      J'attends juste la présentation d'un ouvrage un pleu plus léger, printanier, car j'ai besoin de m'évader un peu.
      ... dans le style du "chef d'œuvre de Michel Houellebec", c'était inattendu et relaxant.
      C'est mon côté "superficiel et léger" chanté par France Gall :))
      Hélène dici

      Supprimer
  2. Le problème du PS, c'est que l'aile droite n'a jamais été capable de se ranger derrière son aile gauche. L'inverse, en revanche, a toujours été possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous rangez une aile derrière l'autre, vous vous cassez la gueule : n'importe quel oiseau vous le confirmera.

      Supprimer
    2. Denis, il y a eu peu d'occasion de le faire...

      Supprimer
  3. Même irrité a juste titre;une synthèse sans concessions . Parfait .
    vincent

    RépondreSupprimer
  4. Titine fait partie des disparus de la politique et tant mieux ! Bon débarras ! Par contre Pépère n'était pas obligé de faire tout ce patacaisse. Il a failli réussir sa sortie dignement, avec ce bouquin c'est raté.

    RépondreSupprimer
  5. Bon, tout ça, c'est rien que des escarmouches picrocholines entre deux déjà-cadavres : pas de quoi se mettre la rate au court-bouillon…

    RépondreSupprimer
  6. Bon, c'est fait ! Titine a reçu sa dose pour l'ensemble de son oeuvre...

    RépondreSupprimer
  7. Titine, ma pine… Tonton, mes roustons…

    Oui, je sais, je manque de goux...

    RépondreSupprimer
  8. Bon, Bein vous lui avez bien ravalé la façade à mémère. Mais c'est pas très sympathique de vouloir casser son beuze, comme ça, en un billet.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.