03 avril 2018

La grève et la réforme

C'est la routine. Les militants soulignent la réussite de la grève. D'autres font remarquer qu'elle est moins soutenue que la dernière. Et moi, je suis au bistro pour attendre que la situation redevienne paisible. Une heure à tuer. 

Ce qui m'épate, c'est de voir le nombre de militants (probablement peu concernés) souligner la bonne répercussion qu'elle a dans le public. Ils sont un peu aveuglés à force de tourner entre eux. C'est aussi une forme de routine. 

Dans mon cercle (de vie, andouille), les collègues de bureau, ceux de bistro,... le mouvement est perçu de manière assez sympathique. A défaut de soutenir, on respecte. Ca va durer, du moins ce respect. On finira par être exaspérés (moi pour mes week-ends chez ma mère, mes collègues pour leurs trajets quotidien).  

Mais je dois reconnaitre que je suis exaspéré par la réaction d'ancien militant socialistes devenue LREM qui font tout pour défendre la réforme. Ce n'est pas une obligation. Moi-même, j'ai voté Macron aux deux tours. Ce n'est pas pour autant que j'apprécie ce qu'il fait. J'ai voté pour éliminer. Point barre. 

Je me répète mais il me semble qu'il faudrait que nous-autres, débatteurs sur internet devrions aborder plus froidement le sujet. Par exemple :
1. Il faut lutter contre la privatisation pour des raisons pragmatiques (si des investisseurs veulent acheter des trucs, c'est pour gagner du pognon, autant que ça soit l'Etat qui le gagne, un peu comme pour les autoroutes, mises à toutes les sauces),
2. Qui peut réellement croire qu'après privatisation le service sera meilleur et moins cher ?
3. Comment peut-on envisager aujourd'hui d'embaucher des types pour faire le même boulot dans 30 ans  ? Maintenir le statut va obliger la SNCF à multiplier les CDD...
4. Vous pensez réellement que le car puisse être moins efficace, plus cher, moins écolo que le train sur une petite ligne ? 

Soyons un peu ouverts au débat, à la réflexion,...  Tenez, négociez avec le gouvernement. Genre "on accepte la réforme du statut du cheminot si vous renoncez à tout le reste !"

8 commentaires:

  1. 1- d'accord
    2- d'accord
    3- je sais pas
    4- moins efficace (plus long)
    moins cher
    moins ecolo
    plus dangereux.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le car est souvent plus rapide...

      Supprimer
    2. ?? Un exemple de trajet intercité, en train 12 minutes, en car, même pas la peine de chercher à s'aligner. Et pourtant il y a l'autoroute du début jusqu'à la fin.

      Hélène dici

      Supprimer
    3. J'ai dit souvent... C'est le cas, par exemple, pour la plupart des petites lignes en Bretagne. Evidemment, si tu essaies de sortir d'une grosse ville aux heures de pointe, c'est raté.

      Supprimer
  2. -Si l'état devait gagner du pognon avec la SNCF ça se saurait depuis le temps,hein.
    -Qui peut croire que le service est bon et peu onéreux ?
    -Dans 30 ans on sera tous morts, donc on s'en branle encore plus des cheminotrucs.
    -Le car c'est chiant, les chauffeurs sont trop polis et ils mettent radio nostalgie à fond.

    Désolé je suis déjà exaspéré à l'idée d'être bloqué à Paname dimanche matin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Viens à la Comète, on prendra une cuite ! (Tu pars encore en vadrouille ?)

      Supprimer
  3. Je passerai si je suis bloqué pour la journée... mais au pire je prendrai un blablatruc même s'il faut faire 5h de route pour rejoindre Lyon....

    RépondreSupprimer
  4. POUR ALLER VITE/ enfermer 5 des syndicat-5 patrons sncf-5 gouvernants-3 journalistes-1 magistrat-1 avocat -5 flics--- on les nourris, ils dorment sur place, tous ne ressortent que quand un accord ferme est trouvé. comme l election du pape. vous verrez cela durera moins de mois

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.