16 avril 2018

Le voile catholique

Pas de billet, ce soir. Seulement un tweet. 

Je précise un détail : "maman" n'est pas un nom commun. C'est le terme affectif utilisé par les enfants pour appeler leur mère. Il faudrait arrêter de tout infantiliser. 

18 commentaires:

  1. Oui, mais parler d'une maman voilée, c'est juste pour la rendre plus sympathique.
    Solanden

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ne la rend pas sympathique mais neuneu.

      Supprimer
    2. C'est bien, je n'ai même plus besoin de venir faire le troll réac : vous assurez vous-même le service…

      Supprimer
    3. Je fais des billets rien que pour vous !

      Supprimer
  2. Dans l'institution religieuse catholique où je suis restée 12 ans, l'uniforme imposait le port d'un "calot" pendant la messe. Les personnes âgées portaient des mantilles et les adultes des foulards.
    Heureusement, l'église s'est modernisée et tout cela est passé aux oubliettes.
    Bien évidemment dans les années 60, le port du foulard était trés à la mode et même aguicheur.
    Rien à voir avec le catholicisme.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  3. Question : le voile catholique va t-il plus vite que e voile musulman ?

    RépondreSupprimer
  4. @CaptainHaka: si tu étais un fan d'arts martiaux japonais, on dirait de toi que tu aimes les katas marrants... ;-)

    (bon, je sors!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et s'il faisait des coups foireux à ses amis, il serait une kata-pu(l)te..

      Supprimer
    2. Kata-Pulte... l'arme favorite de l'Amiral Woland. Que devient-il?...

      Supprimer
    3. On continue à échanger dans FB.

      Supprimer
    4. @Nicolas: passe-lui mon bonjour amical!

      Supprimer
  5. Et bien la mienne portait le foulard et moi aussi .....faut dire qu'on avait une 404 à toit ouvrant ....un truc à choper la mort , tellement ça faisait du courant d'air ....
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  6. Jusque dans les années 60, autant que je me souvienne, avaient obligation d’avoir quelque chose sur la tête pendant la messe. N'importe quoi et quand il n'y avait de voilette ou de bibi ce pouvait être le mouchoir. A cette époque là, femmes et hommes étaient séparés pendant l'office. Les nanas d'un côte et les mecs de l'autre. Il me semble que l'affaire a commencé à se discuter (avec une certaine réticence) au cours de Vatican II (1962 je crois)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne comparons pas n'importe quoi. Nous sommes en 2018. Les catho ont aussi fait des saloperies dans le passé. Pas lapider les femmes adultères.

      Supprimer
  7. Certes, mais même aujourd'hui, il n'a a pas de religion qui ne dévalorise pas la femme.
    C'est une manipulatrice, une tentatrice. En un mot, elle représente l’Enfer (parceque satan l'habite)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.