08 avril 2018

Ni de droite, ni de gauche, bien au contraire !

Je viens de faire ma première revue de blog depuis 3 ou 4 jours, ce qui chez moi est exceptionnel. Les types qui se revendiquent de la vraie gauche sont toujours aussi nuls. Mais c'est dans Facebook et Twitter que les gauchistes en peau de fesses m'exaspèrent le plus. 

Je suis moi-même un odieux collectiviste allant jusqu'à conchier le fait d'être propriétaire de mon appartement. L'important est d'avoir un toit, pas d'en être propriétaire. Mais nous vivons dans un monde... Il faut faire avec et la révolution aboutit souvent à des connards au pouvoir. A ma décharge, ou pas, je suis un des rares collectivistes libéraux. 

A l'occasion du congrès du PS (dont je souhaite la vraie renaissance, le centre gauche ne peut exister qu'en son sein)(cela étant, il existe aussi au sein de LREM, qui ressemble un peu à un parti de droite ce dont au sujet de quoi je reviendrai si le poil de ma main ne pousse pas trop vite), on voit des publications de lascars de l'aile gauche  du parti de la part de types, dont le chef, qui me semblent complètement à la ramasse. Les militants ont choisi et l'heure me semble au rassemblement. 

Le PS s'en engouffré dans sa gauche suite à une primaire dont le résultat était évident (j'ai moi-même défendu les idées d'Hamon sans aller jusqu'à voter) parce que le centre gauche s'est torpillé tout seul et pas que. Il faut donc maintenant changer et j'espère que Faure saura tenir une ligne médiane pouvant satisfaire un maximum de représentants du peuple de gauche. 

L'aile gauche du PS a fait foirer le quinquennat précédent en foutant le bordel dans un truc qui n'allait pas déjà très bien et qui était assez grand pour faire ses propres conneries. 

Il faut que cela cesse. 

Je suis fatigué de passer pour un type de droite et de recevoir cela comme une insulte. Surtout que la droite française est morte. Ne rigolons pas : foutons nous de la gueule des autres aussi. 

La vérité, je vous le dis comme le Messie qui se prend pour une baderne est que Macron a constitué sa victoire et sa majorité sur un avatar ni de droite ni de gauche. La vérité est aussi qu'on a eu un changement de majorité à chaque élection nationale à part 2007 (2017 étant un cas à part). La vérité est peut-être également que la droite est déboussolée à force de voir ses gouvernements successifs absolument étatistes. A un point où on va demander si de Gaulle l'était pas de gauche, finalement. 

Bref, c'est à crever de rire et j'aimerais bien voir le PS se relever dans une certaine sérénité.

5 commentaires:

  1. " j'aimerais bien voir le PS se relever "
    Un premier indice nous sera donné bientôt ; Faure " attends que le gouvernement mette sur la table exactement ce qu’il veut faire à la SNCF "..... et moi j'attends du Premier Secrétaire qu'il se prononce clairement sur ce projet . Le fera t'il ?....avec ou sans démagogie ? .
    vincent

    RépondreSupprimer
  2. Moi pareil. N’ayant pas renouvelé ma carte depuis 3 ans, j’ai quand même voté Hamon avec l’espoir qu’il fasse repartir la machine. Mais il s’est planté…
    Il faudrait qu’il revienne...

    RépondreSupprimer
  3. Le problème Nicolas, Faure l'a bien cernê.
    Il a besoin du courant de gauche au ps pour tenter de remonter la pente.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  4. Faure devra se contenter des restes que LREM aura abandonné à la fin du quinquennat d'électeurs de centre gauche. Et encore, s'il présente un programme qui tienne la route et qu'il montre qu'il a de plus grosses couilles de Méluche. En attendant sur le sujet sncf il n'a rien à proposer de plus que le gouvernement actuel car il n' y a rien à proposer de plus... à part proposer une bonne pipe à Martinez pour qu'il se calme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. La position du PS sur la SNCF est grotesque et incompréhensible. C'est quand même facile de dire : nous avons fait en 2014 (de mémoire) les adaptations nécessaires, une autre réforme n'est pas utile, nous soutenons les grévistes car ils sont injustement attaqués par le gouvernement mais la SNCF doit bouger dans le cadre que nous avons défini en 2014 pour s'adapter patati patata.

      En se braquant dans l'opposition, ils se figent dans une posture montrant qu'ils ne savent pas gouverner.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.