13 octobre 2007

Annonce pas annoncée mais immunisée

Avec cette histoire, on va finir par passer pour des cons. Néanmoins, l'aspect juridique de l'histoire serait intéressant à étudier, comme le souligne la fin de l'article lié. Compte tenu de la protection juridique dont bénéficie le chef de l'état, comment un juge pourrait-il prononcer le divorce de Nicolas Sarkozy ?

On est pas sortis de l'auberge !

16 commentaires:

  1. Je remarque que "le Matin" que tu as mis en lien cite toutes ses sources sauf le blogueur en question ! A croire que le type qui a pris l peine de faire une analyse juridique du statut présidentiel ne mérite pas d'être nommé !
    Incroyable comment les médias se comportent avec internet ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Fil,

    C'est normal. Le blogueur en question est peut-être un ami à nous spécialisé dans les médias : ça pourrait nous compromettre.

    RépondreSupprimer
  3. je ne crois pas que cecilia reparte avec jacques... nicolas et rachida, ça sonne bien non?

    RépondreSupprimer
  4. Homer,

    Que veux-tu que je foute avec Rachida antidatée ?

    RépondreSupprimer
  5. C'est encore nous qu'allons casquer pour la pension alimentaire !

    RépondreSupprimer
  6. Oui, mais si Cécilia souhaite divorcer et qu'on l'en empêche, il n'y a pas atteinte à sa liberté de citoyenne ?
    A priori, elle ne souhaite pas endosser son rôle de première Dame de France.
    Ensuite, l'Etat Français, il a quoi à gagner à ne pas accepter que soit prononcé le divorce ?
    Et Nicolas Sarkozy, il ne peut pas retenir sa femme juste en se cachant derrière son étiquette de Président de la République Française. C'est pas un écran total, c'est juste une protection juridique. Ça ne lui permettra pas de conserver (ou de retrouver) les sentiments de sa femme et encore moins le protéger du ridicule.
    Il y a des limites au pouvoir : on ne peut pas forcer quelqu'un à nous aimé, c'est connu, pourtant !

    RépondreSupprimer
  7. Lutine,

    Personne ne force personne ! C'est juste une question juridique que je me pose...

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas,

    Je ne faisais que réagir à l'article et à ce que tu as écrit concernant l'éventuelle impossibilité de prononcer un divorce en raison du statut du chef de l'état.

    RépondreSupprimer
  9. Lutine,

    J'ai bien compris. Nananère. Je me pose juste une vraie question... N'y a t'il pas un truc juridique ou législatif qui pourrait empêcher un juge de prononcer le divorce ?

    RépondreSupprimer
  10. Oui Nicolas, mais moi, je vois bien la Cour Européenne des Droits de l'Homme (et donc de la Femme) venir se mêler de ce genre de situation si l'info de l'impossibilité pour un tribunal de prononcer le divorce du Président de la République se révélait exacte.

    Tu saisis ?

    RépondreSupprimer
  11. Lutine,

    Oui, je pige ! On en arrive d'ailleurs à la même conclusion ! On en arrive à un bordel juridique !

    RépondreSupprimer
  12. Moi, j'ai peur que ce soit stratégique ce divorce : lui donner une place au sein du gouvernement..enfin, on verra mais je suis sûre d'une chose ele en disparaîtra pas du gouvernement ;-)

    RépondreSupprimer
  13. "Compte tenu de la protection juridique du chef de l'état"...

    Ah, oui, génial... Il ne manquait plus que cet angle là pour arriver au délire total ;^)

    RépondreSupprimer
  14. L’intimité du couple Sarkozy aura eu des influences politiques : surexposition et glorification pendant les périodes fastes, censures et dérapages pendant les périodes de crise.
    Le récapitulatif du « chaud et froid » sur http://www.jaipasvotesarko.com

    Amicalement
    Le collectif "J'ai pas voté Sarko"

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...