05 décembre 2016

Le rassemblement, c'est maintenant !

Cela fait 32 ans que je suis électeur et pour la première fois je ne sais pas pour qui je vais voter au premier tour de la présidentielle (ou de la primaire) six mois avant. Je dois avouer qu'en 1988, j'avais voté Juquin au premier tour. J'étais sûr que Mitterrand serait au second. En 2002, je n'avais pas voté au premier tour. J'étais sûr que Jospin serait au second. 

Il y a un tas de braves gens dans les réseaux sociaux qui sont perduadés que les supporters d'Hollande se rangeront derrière Valls. J'en connais quelques uns mais je sens le truc par défaut. Les autres disent non. Je dis non. 

C'est une histoire de personne. En 2012, j'étais persuadé qu'Hollande était le seul à pouvoir gagner et j'étais en gros sur la même ligne politique que lui. Valls n'a pas de ligne politique et je ne le supporte pas. Comme je ne supporte plus personne, il va falloir trouver autre chose. Toujours est-il que personne ne peut rassembler à gauche. 

Je propose que je sois candidat. Je suis le seul type de gauche libéral contre la propriété privée. C'est un bon commencement, non ? Je vous explique ce concept : je suis propriétaire de mon appartement mais je m'en fous. Je veux avoir à vie un coin pour habiter. 

Mais, peu importe la ligne politique. Il faut rassembler pour être élu. Je vais donc proposer un gouvernement iconoclaste. Genre : premier ministre, Elooooody, second ministre Didier Goux. Troisième ministre Sarkofrance. Quatrième ministre : les autres leftblogs. GdC aura le niveau 0. 

Je ne peux rien de mieux pour vous. 

35 commentaires:

  1. Suis pareil, Hollande mais pas Valls, je ne supporte pas non plus.
    D'accord aussi pour le premier ministre, elle sera très bien. Par contre pas pour le second, beaucoup trop vieux

    RépondreSupprimer
  2. Merdum ! Dommage que je ne sois pas dans les Leftblogs, j'aurai bien ministré ou secrétardisé à la culture avec M. Goux, sûr qu'il m'aurait appris des trucs.

    RépondreSupprimer
  3. Je vote pour toi, au premier et au second tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf. Mais tu ramènes les bières.

      Supprimer
    2. je veux bien être dans la même ministère que Fred et on prendra une Ford Mustang comme voiture de fonction, hein Fred ?

      Supprimer
    3. si c'est pour aller boire un verre chez le second sinistre, pourquoi pas :-)

      Supprimer
    4. Sans problème, si vous vous chargez de monter les petits fours : boire sans manger, ça fait ivrogne…

      Supprimer
  4. Et le peuple, il aura droit à la parole, ou bien ses commentaires seront black listés ? 😀

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  5. Oups ! J'ai supprimé le commentaire de Nathalie Roussel par mégarde. Le voila : Je pense la même chose, il est flippant,le 49-3 pour imposer sa volonté est intolérable, il m'inspire aucune confiance! Et c'est la première fois aussi qu'en tant électrice, je suis désœuvrée!Je crois qu'ils nous restent plus comme alternative que de faire barrage au front national quand cela sera nécessaire si cela s'avère nécessaire pour le reste, c'est le néant total!

    RépondreSupprimer
  6. Valls s'est tiré une balle dans le pied tout seul avec ses allures martiales et ses méthodes pour passer en force. Il va avoir du mal à convaincre.

    RépondreSupprimer
  7. Tout cela me va très bien. Le tandem Elooooody - Goux sera très novateur et ne manquera pas d'imagination. Quant à toi en premier Président, j'avoue que ça me tente avec "La Comète" pour remplacer le château.

    RépondreSupprimer
  8. En parfait nauséabond, je refuse de faire partie d'un gouvernement dirigé par une femme. Ou alors, éventuellement, s'il est décentralisé à Pacy-sur-Eure, de façon à pouvoir remonter le pain en sortant du Conseil des ministres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rôle du premier ministre sera uniquement de remonter le pain. On va quand même pas refiler des responsabilités à des gonzesses.

      Supprimer
  9. Sinon, il me semble que la seule solution pour que la gauche ne se ramasse pas totalement l'année prochaine, ce serait une alliance Valls – Macron, qui me paraissent assez complémentaires : le semblant de libéralisme économique du jeunot et la fermeté régalienne du vieux. Mais, évidemment, imaginer une telle réconciliation relève un peu du film de science-fiction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus… (En plus, je m'en fous, évidemment.)

      Supprimer
    2. Le problème est que je crois que je m'en fous aussi. J'aimais bien pépère mais je n'ai rien à cirer des autres. Ca va me faire des vacances.

      Supprimer
  10. Mais pourquoi diable voulez-vous tous "remonter" le pain ? Il y a là une particularité de langage qui m'intrigue.
    Et là tous en cœur de me répondre : "On s'en fout !"
    Z'inquiétez pas, je fais les questions et les réponses, un truc qui m'arrive de temps à autre....

    RépondreSupprimer
  11. la solution, c'est Vincent Peillon !
    (le slogan c'est cadeau, offert par la maison ;o)
    @+
    Nap

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'en faire un billet (ton commentaire m'a rappelé une idée que j'avais eue à midi).

      Supprimer
  12. "Remonter le pain"... Dans la tronche des autres ministres?
    Ça me va!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.