20 décembre 2016

Macron, tiens bon, Fillon est un bouffon !

Une aimable commentatrice me faisait remarquer que je ne glandais plus rien dans ce blog et j'ai trouvé un titre : il ne m'en fallait pas plus pour que je fasse un billet. 

Macron est devenu, au gré d'un sondage, la personnalité politique préférée des Français. Valls et ses soutiens multiplient les bourdes. Ils semblent n'avoir aucune préparation. Des débutants. Les autres candidats à la primaire sont inaudibles. Les deux seuls que je considérais comme sérieux, Hamon et Peillon, sont à l'ouest. Montebourg n'attirera jamais une majorité d'électeurs de gauche. Amen. Macron sera dans les trois premiers au premier tour de la présidentielle (sauf si la bulle éclate mais je n'y crois plus). 

Le PS fait n'importe quoi. Ses patrons font n'importe quoi pour sauver quelques sièges aux législatives, comme si c'était l'enjeu. Comme si ça allait marcher. Les élus du PS ne vont pas tarder à soutenir Macron car la moitié est incompatible avec Valls et l'autre avec Montebourg. Aussi bien, pour sauver les meubles, celui qui gagnera la primaire sera obligé de se ranger derrière Macron. 

Lisez aussi La Tribune de BRP dans Challenges : il dit à peu près la même chose mais en plus long. Ce qu'il dit aussi et que je vais souligner : Fillon va s'effondrer. Il multiplie les rétropédalages et va décevoir sa clientèle réactionnaire et catholique. Il va écœurer les libéraux et centristes. 

Bayrou n'ira pas. Il n'a aucune chance. 

Macron finira par apparaître le candidat hors système, ce fameux candidat horssysteme. Ils sont tous hors système. Il va griller Marine Le Pen dans ce domaine. La fille de son père, candidat à la présidentielle depuis plus longtemps que je ne bois de la bière. 

Macron s'est détaché de l'étiquette socialiste, celle qui empêcherait des électeurs du centre droit de voter pour lui. 

S'il est élu au premier tour, je paie une tournée. 

Il me reste à conclure ce billet en expliquant pourquoi je n'ai pas fait de billet ici pendant près d'une semaine : je n'arrive pas à expliquer un truc. J'ai décidé de ne pas voter à la primaire. 

34 commentaires:

  1. La question est : Macron est-il de gauche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. C'est : es-tu conne ? Mais on s'en fout.

      Tiens ! En quoi un type qui veut augmenter le SMIC est-il de gauche ? Cela va diminuer la compétitivité des entreprises qui produiront ailleurs, créant du chômage et mettant en nos comptes sociaux. Par ailleurs, cela va donner du revenu à des salariés et donc créer de l'inflation. Donc les salariés n'auront rien gagné et les non salariés auront perdu du pouvoir d'achat.

      Quand être de gauche est une posture, autant directement être à droite.

      En outre, les principaux candidats de gauche prônent le protectionnisme. Ils sont donc de droite.

      Macron est plus à gauche que beaucoup. Mais les autres ne font qu'avoir une posture.

      Supprimer
  2. Il n'y a qu'une seule chose que je peux promettre à MACRON, c'est que s'il se retrouve fasse à Marine LEPEN au deuxième tour, je ferais campagne pour lui sans hésitation! Mais c'est vraiment la seule condition!

    RépondreSupprimer
  3. " J'ai décidé de ne pas voter à la primaire. " Et bien on est au moins deux. Cette primaire est une machine à perdre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est plus de 43 millions d'électeurs à ne pas aller voter.

      Supprimer
  4. Et bien voilà !
    Plein de justesse ce billet.
    Macron sortira grandi de l'affaiblissement des candidats aux primaires.

    Jamais il n'y aurait du avoir de primaires, ni à droite ni à gauche.

    Pour le centre gauche de droite, heureusement que Macron y est allé tout seul comme un grand.
    Pour la gauche de gauche, heureusement que Mélenchon y est allé tout seul comme un grand.

    Comment veux tu qu'ils soient crédibles tous ces élus des primaires ?
    Faire campagne pour leur camp, et après avoir gagné faire campagne en faveur de leur opposants.
    Faut être schizophrène 😄

    Enfin... continues à nous tenir au courant, moi j'ai débranché. Merci mon petit :)

    Un jour tu feras rien que pour moi un billet qui raconte la Bretagne et Paris. Le froid mouillé, les bistrots qui sentent la frite toussa toussa.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. J'ai dit que je ne savais pas le faire. Il y a un tas de raisons. Prenons un exemple. Un copain à moi (toi !) soutient un type qui n'est pas retenu. Mon maire (JL Laurent) soutient un type (Faudot) qui n'est pas retenu. Que puis je faire encore dans cette histoire ? Je te passe notre amitié (malgré ses hauts et des bas), j'ai fait la campagne de 2012 avec Laurent (malgré nos oppositions, je n'ai pas du tout la même vision de l'Europe, par exemple).

      Tu prends ensuite les deux principaux candidats à la primaire de gauche, Montebourg et Valls, ils me semblent très éloignés de ma gauche.

      Qu'irais-je faite dans ce bourbier ?

      Supprimer
  6. De toutes façons, contre François Fillon ou Marine Le Pon je voterais Macron sans hésitation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il reste à gérer le premier tour.

      Supprimer
    2. Exact, on a trop tendance à l'oublier.

      Supprimer
    3. J'en suis exactement au même point. Pas pour les mêmes raisons ! ;+)

      -> http://www.voie-militante.com/politique/pour-moi-ce-sera-emmanuel-macron-des-le-1er-tour/

      Supprimer
    4. Oui, j'ai lu ton billet quand tu me l'as tweeté, hier.

      Supprimer
    5. Et le lien correct ? C'est moi qui dois le faire, le lien correct ?

      Supprimer
    6. Faut bien que vous serviez à quelque chose !

      Supprimer
    7. À force de vouloir faire barrage à celui-ci puis à celui-là et encore à cet autre, vous allez tous finir par vous transformer en castors juniors…

      Supprimer
    8. Eh, oh, faisez pas chier : depuis ce matin, 7 heures, j'ai tout de même enterré une vieille mauvaise actrice sous 10 000 signes de louanges et de regrets z'éternels, avant de débarrasser tous les meubles du salon pour le poseur de plancher qui se pointe demain aux z'aurores !

      Supprimer
    9. Mais vous n'aviez qu'à le poser vous-même !

      (de toute manière, comme vous auriez reculé la date de jour en jour, Catherine aurait acheté des tapis et l'affaire aurait été close).

      Supprimer
    10. C'est très agréable un vieux parquets qui grince, recouvert d'épais tapis qui transforment le couinement en musique d'intérieur....

      Supprimer
    11. J'ai une tête à savoir poser du parquet ??? Et, même si j'en étais capable : j'ai une tête à priver un artisan de son boulot ?

      Supprimer
    12. Non. Vous avez une tête de vieux parquet qui grince ce qui me permet de répondre à deux commentaire pour le prix d'un seul.

      Supprimer
  7. that's why....
    Je le fais : JLM veut se compter et montrer qu' il en a " une grosse " Aléxis Tsípras aussi.... et ce n'est pas parce qu'il a quelques bonnes idée que cela va me faire oublier c'est élucubrations .Donc c'est non !!!
    Je ne vois aucun candidat de la primaire capable de faire la synthèse pour une candidature de toute la gauche ; pour preuve la multiplicité de candidature au sein même du PS avec les Chicayassss " de la fin de la législature !!! Pour moi c'est encore non !!!
    Macron il y a longtemps je l'ais déjà dit ici, qu'il est le seul a pouvoir rassembler la gauche de gouvernement que j'appelle pour ma part la droite raisonnable une parti du centre ,les cocus de l'UMP et les déçus et les futurs déçus de Fillon .
    vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est le seul à pouvoir mais les autres ne peuvent pas...

      Supprimer
    2. A cette heure et compte tenue des postulants bien sûr, mais peut être que la messe n'est pas encore dite ....
      vincent

      Supprimer
  8. Tous les candidats depuis le Général ont eu des programmes de boutiquiers : je t'embauche (ou je te vire) 100.000 fonctionnaire, je te baisse la TVA de 1.48%, je te baisse le déficit du machin de 3.25% du bidule etc ...
    Il n'y a que Macron qui pense "président". Exemple : l'indemnisation du chômage n'est pas une question d'assurance mais de solidarité.
    Après reste à savoir ce qu'il fera, mais mon choix est fait.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup ton billet, sans vouloir le commenter sur le fond. Mais je sens bien une sorte de ras le bol chez toi. Que j'ai ressenti bien souvent, surtout fin 2006 et 2011 notamment...

    Blogue comme tu le sens. Le reste, la politique, les élections, il se passera ce qu'il se passera.

    Sur le fond quand même, j'aurais tendance à dire que je ne crois pas en Macron, que j'imagine comme une bulle vide. Mais depuis 2014, mes municipales ratées, et les primaires de la droite, mes sensations et analyses politiques ne valent plus rien. Alors allons boire un coup !

    Bonne fin d'année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais aimer mon billet du jour (à venir).

      Supprimer
    2. Non. Par exemple une bulle dans une bière est pleine de gaz. Je ne vais quand même pas boire du vide !

      Supprimer
  10. Oui une bulle n'est souvent pas vide physiquement parlant.

    Par contre quand elle est vide c'est vrai qu'elle n'est pas grand chose. Et j'imagine Macron comme un Chevènement de 2002. C'est pas beaucoup.

    Sinon c'est vrai que ton dernier billet est bien Nicolas. En tous cas il me parle.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.