08 mars 2020

Libéral communiste, je suis !

C’est la conclusion à laquelle j’arrive après avoir fait plusieurs tests dans Facebook. Ça m’a laissé perplexe pendant un temps puis j’ai relié les morceaux. Par exemple, je pense que l’Etat doit la nourriture, le logement, les soins,... à tous les habitants. Je suis contre les héritages supérieurs à 100 ou 200 000 euros, pour une très forte progressivité de l’impôt sur le revenu. 

Ainsi, le travail ne serait plus obligatoire sauf à vouloir se payer le superflu : voitures, voyages, fringues originales et j’en passe, les machins culturel, le bistro,... Les salariés pourrait mettre de l’argent de côté pour pouvoir continuer à se payer des trucs quand ils seront à la retraite (nourris, logés, soignés par l’Etat) voire cotiser à des caisses de retraite par répartition. 

Je suis pour la liberté d’entreprendre et contre la plupart des contraintes sur les entreprises (sauf l’imposition dans une limite raisonnable pour que les types aient intérêt à entreprendre et à gagner de l’argent). Le travail n’étant plus indispensable, les salariés ne seraient plus otages du patronat et la plupart des dispositions du code du travail pourraient être supprimées. De même que tous les pataquès nationaux sur les retraites. 

Voilà. C’est pas simple. 

Vous le demanderez comment financer tout ça. C’est simple. Les héritages étant limités, l’Etat se retrouverait à devoir gérer les surplus et deviendrait actionnaire d’un tas de trucs donc un acteur important du marché. Il pourrait revendre une partie des actions car il n’a pas vocation à tout gérer, nous irions à la catastrophe. Les investisseurs le feraient pour leur gueule et à leur mort, hop, on récupère ! Seuls les investisseurs réellement intéressés par l’entreprise et pas des margoulins voulant crever riches pour leurs enfants feraient le job et on aurait des patrons compétents. 

C’est simple, en fait !

7 commentaires:

  1. Je ne vois pas pourquoi des investisseurs réellement interessés par l'entreprise seraient plus compétents que des margoulins voulant crever riches... qui, en général, sont très compétents et plus imaginatifs.

    RépondreSupprimer
  2. Vous étiez déjà saoul à 19 h 07 ? Hé bé…

    RépondreSupprimer
  3. Saoul ou bien marabouté par GdC, j'hésite…

    RépondreSupprimer
  4. Ça concerne plutôt votre précédent billet, mais comme on ne lit que les commentaires du dernier publié...
    Moi, j'y ajouterais l'interdiction pour les bistrots, de servir des boissons dans des verres, notamment de la bière...


    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/09/coronavirus-des-mesures-concernant-les-municipales-annoncees-les-rassemblements-de-plus-de-1-000-personnes-interdits_6032337_3244.html
    via Le Monde

    RépondreSupprimer
  5. Je me répète, (dernier commentaire sur ce billet,promis-juré !) mais je trouve fascinants les effets d'un micro-virus qui a toujours pratiqué la mondialisation : relocalisation des entreprises qui s'étaient localisées en Chine, effondrement des bourses et des cours du pétrole, avions volant à vide pour ne pas perdre leurs créneaux, matcjes de foot sans spectateurs,... mais on continue à faire les 2 seules qu'il qu'il ne faudrait pas: serrer la main à des inconnus et se faire la bise!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.