06 septembre 2006

Chirac candidat !


Fidèle à mon habitude, je rebondis sur un excellent billet d’Eric qui nous démontre habilement que la candidature de Jacques Chirac est tout à fait probable aux prochaines présidentielles.

Il faudra qu’un jour je fasse un billet sur ce qui peut inspirer un billet. Pourquoi rebondis-je sur un billet pour en rédiger un alors que je pourrais aller déjeuner avec les collègues ? Sans doute le sujet du billet initial est-il très bien choisi ! J’espère qu’Eric ne va pas se fâcher que lui pique périodiquement des sujets.


Enfin ! Ca m’amuse beaucoup d’imaginer ce qui se passerait s’il se présente, voire s’il est élu (pas Eric, Jacques).

1/ S’il annonce sa candidature après que NS soit désigné par l’UMP comme candidat de ce parti… Nicolas Sarkozy sera obligé de se présenter sous peine de voir perdre toute autorité à l’UMP… Mais, avec 2 candidats, il est probable que l’UMP ne soit pas présent au deuxième tour, ce qui équivaut à placer le PS directement à l’Elysée. Donc NS ne pourrait pas se présenter.

2/ Quoiqu’il arrive, si JC est élu, c’est l’UMP en général qui perdrait une certaine crédibilité et, par la même occasion, les 3 ou 4% qui font perdre une législative. Du moins, je vois mal l’UMP arriver à se mobiliser suffisamment rapidement, pour, après avoir soutenu NS, se ranger fidèlement derrière JC.

3/ J’en conclut que si JC se présente, il est obligé d’annoncer d’emblée qu’il va nommer NS comme premier ministre. Sinon tout éclate. Néanmoins, s’il se présente, il sera obligé de s’appuyer sur des personnalités importantes de l’UMP : MAM et AJ, comme tu l’indiques dans ton billet. Que leur aura-t-il promis, à par la déroute de NS ?

4/ NS aura du mal à se désister devant JC s’il est élu lors des primaires de l’UMP. Donc, il serait logique que MAM ou AJ se présentent aux primaires en question. Eux pourraient en tout légitimité se désister pour JC. Encore faut-il donc qu’ils gagnent ces primaires, la meilleure manière étant que NS ne se présente pas ! Il faut donc attendre que JC annonce s’il est ou non candidat pour organiser des primaires au sein de l’UMP.

5/ JC peut aussi se présenter aux primaires de l’UMP, mais ça ferait un peu désordre ! Le président sortant qui participe à des primaires ! Donc avec mon hypothèse précédente, si JC souhaite se présenter, il n’y aurait pas de primaire à l’UMP, et on se retrouverait, encore, avec JC tout puissant s’asseyant sur les députés issus des parties qui sont présumés le soutenir.

En fait, j’aurais du écrire « issus du parti », mais au pluriel, c’est plus drôle.

6/ S’il annonce en février qu’il ne se présente pas, ça va faire un peu court pour réorganiser la candidature de l’UMP. Or l’organisation de primaires est importante pour NS pour qu’il puisse être plébiscité…

Ca va être amusant d’imaginer ce que nos stratèges politiques vont trouver pour éviter toutes les âneries que je présuppose ! Un beau bordel à droite en perspective.

D’un autre côté, on pourrait aussi rigoler sur le bordel que ça foutrait à gauche.

7/ Ils sont en train de choisir leur propre candidat, avec trois favoris, Ségolène Royal, DSK et Lionel Jospin. Un des grands enjeux est de savoir qui pourrait battre NS au second tour. Quel intérêt de se préoccuper de ça si le candidat à battre est JC.

8/ Si JC se présente, la seule personne du PS qui dispose d’une légitimé pour débattre avec JC, c’est LJ (reconnaissons à JC quelques points forts qui lui donnent une certaine stature : avoir été élu deux fois, avoir présidé la France pendant 12 ans, avoir encore une certaine carrure sur la scène internationale). Pour la primaire interne, l’incertitude sur le candidat de la droite aura donc impact important. Je vois mal Ségo discuter avec JC de la place de la France dans le monde devant 15 millions de téléspectateurs.

9/ Le PS dépense beaucoup d’énergie pour cette présidentielle. C’est l’élection à gagner. Avec l’histoire de leur programme que plus personne ne défend, ils se concentrent beaucoup sur l’élection présidentielle. Or si JC l’emporte, comme je l’ai dit ci-dessus, la désorganisation de la droite pourrait faire gagner la gauche aux législative.

10/ Il faudrait donc que la gauche s’organise maintenant pour la législative pour montrer qu’elle est capable de gouverner et pas uniquement d’observer ses chefs se tapant dessus. Tous ses leaders tapant allègrement sur le programme pour ne pas perdre tout crédibilité, je les voie mal défendre ce projet politique par la suite.

11/ Si la gauche gagne les législatives, JC sera obligé d’appeler son chef comme premier ministre le chef du parti, c’est-à-dire FH, qui en fait sera obligé de se faire remplacer par l’ancien candidat qui aura été « désigné » par les membres du parti dont il est le chef mais qui aura perdu les élections. Tout ça est un peu compliqué.

12/ Cette ancien candidat sera a priori soit la conjointe de FH, soit LJ, l’ancien premier ministre de JC pendant 5 ans. On est bien !

Toutes théories pourraient être annulées si une autre hypothèse se présente.

13/ Imaginons que JC et NS soient candidat. La probabilité d’une victoire du candidat de la gauche est très forte. Or, passés leurs querelles, on risque fort de revoir l’UMP s’unir derrière NS entre la présidentielle et les législatives, ces dernières deviendraient gagnables pour l’UMP. On se retrouverait avec un président de gauche et un gouvernement de droite, tous en positions légitimes puisque issues d’un récent suffrage du peuple.

14/ Dans cette configuration, le président socialiste serait obligé d’appeler le chef du parti majoritaire comme Premier Ministre, soit NS. Néanmoins, après avoir perdu les présidentielles lamentablement puis remporté les législatives, le NS aurait-il une légitimité suffisante pour diriger le gouvernement ?

Retenons enfin un quinzième point pour conclure.

15/ Quel que soit le scénario retenu, nos dirigeants qui seront légitimement nommés ne pourront constater qu’un certain bordel ! Ils seront obligés de proposer une réforme de la constitution pour aboutir à un régime plus parlementaire. Ca ne fera pas vraiment sérieux, puisque avec toutes mes supputations, le premier ministre sera probablement le perdant du second tour de la présidentielle.

Sauf si le perdant en question n’est pas issu d’un des deux grands partis, mais d’une formation d’extrême droite.

Mesdames, Messieurs, un peu de sérieux s’il vous plait !

P.S. : Merci à http://ro.altermedia.info/date/2004/10/15/ pour la photo.

20 commentaires:

  1. Moi j'aimerais bien que la gauche s'attaque dès maintenant au point 10.
    L'expérience nous prouve quand même un peu que le régime n'est pas si présidentiel que ça.
    On aimerait (mais ce n'est qu'un rêve) que nos "amis" du PS, et du reste de la gauche aussi d'ailleurs, tiens et tant qu'on y est, de la droite, nous parlent un peu plus gouvernement, et un peu moins chefs, leaders et charlots.
    Le problème c'est qu'ils n'ont pas grand chose pour se différentier, et qu'ils nous prennent encore une fois pour des cons. C'est pas parce qu'au bistrot on parle des stars qu'on vote pour elles.
    On vote pour la façon dont on espère que le pays va être mené dans les 5 ans à venir.

    RépondreSupprimer
  2. Quant au point 13, je ne suis pas certain que la probabilité (d'avoir un président de gauche)serait si forte que ça.
    Je pense que Le Pen fera mieux (pire) que la dernière fois, quel que soit son adversaire au second tour. Et un adversaire de gauche ratissera moins large que le gars Chirac.
    Alors je crois que les résultats seront attendus avec une certaine angoisse. Le dimanche à 20 heures sera un moment idéal pour produire de l'huile d'olive.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne parle pas de stars au bistro et je crois qu'il n'y a pas de t à bistro, c'est un comme annale qu'on ne sais pas combien de n il faut mettre pour un sérieux et être bien suivi dans les blogs et dans les méandres des commentaires.

    Quand au point 13, j'espère qu'il y aura quelques individus de l'UDF ou de l'UMP pour reporter leur vote sur la gauche.

    On peut se tromper.

    RépondreSupprimer
  4. Et les gugusses du PS quand tu vois leurs trucs avec les 100 000 amendements je me demande s'ils ont vraiment du respect pour la fonction parlementaire.

    Ils feraient mieux de rappeler aux français les promesses de NS quand il était ministre de l'intérieur et nous expliquer pourquoi on devrait se préoccuper de Suez tout en encourageant EDF à faire des acquisitions à l'étranger.

    Mais non, il préfèrent provoquer un affrontement au parlement qui permettra à tout l'UMP de s'unir derrière le gouvernement, alors que c'est point de divergence entre les députés de ce parti.

    Pendant ce temps là, les présidentiables du PS vont faire des beaux discours à l'assemblée pour pouvoir se monter un peu plus les uns des autres.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas dit qu'il serait candidat. Tu as surinterprété le message.
    Mais je pense qu'il jouera un rôle. IS'il ne se présente pas, il mettra quelqu'un en avant pour contrer Sarkozy. C'est ma conviction.

    Il peut aussi apporter son soutien à Sarkozy pour totalement le décrédibiliser. Ca, se serait diabolique.

    RépondreSupprimer
  6. J'ajoute: elle est bien cette photo. J'ai failli la choisir pour illustrer mon article. Au dernier moment j'ai décidé de ne pas mettre de photo...

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas dit que tu as dit que...

    J'ai juste honteusement profité de ton truc pour imaginer la chose.

    Ce qui me fait rigoler, c'est que tout le monde est dans la m... jusqu'à ce le grand indique sa position.

    Par contre, je n'ai pas osé imaginé le scénario où il soutient NS. Un prochain billet ?

    Pour la photo, j'aime bien chercher un truc au hasard (avec différents moteurs, là c'était google). Là j'ai trouvé que la tronche de JC correspondait assez bien aux conneries que j'avais écrites.

    RépondreSupprimer
  8. "Ce qui me fait rigoler, c'est que tout le monde est dans la m... jusqu'à ce le grand indique sa position."

    Je crois que la plupart des gens (notamment les hommes politiques, et spécialement les seconds couteaux à l'UMP qui pètent plus haut que leur cul alors qu'ils doivent leur mandat de député en grande partie à Jacquot) dénigrent Jacques Chirac et surtout le sous estiment gravement.
    Qu'on ait très peu de respect pour ce qu'il a accompli depuis 1995, c'est une chose. Mais qu'on respecte au moins la fonction. Ca me semble essentiel.

    C'est pourquoi quand j'essaie de "réfléchir" sur la politique française, avec mes petits moyens et le peu d'informations que je possède, je commence toujours par voir les choses du point de vue de Chirac.
    Il est tout en haut. Il a de lourdes responsabilités et il en est conscient (il n'aime pas l'idée que les générations futures le considéreront comme un mauvais président... ce qui n'est pas sûr, d'ailleurs).

    Et quand il voit l'autre s'agiter et utiliser les moyens de l'éEtat comme un mort de faim (voir le Canard de la semaine dernière), il doit vachement se marrer. Son rêve, s'il ne peut pas se représenter en 2007: qu'une femme lui succède. Ségolène bien sûr. Grandiose. Ce serait le baise main sur le perron de l'Elysée. Chirac usé mais content. "Putain j'ai fait tout ça pour qu'une bonne femme prenne ma place! J'ai traversé deux siècles, j'ai reçu la culotte de Madonna, été béni par Jean-Paul II, j'ai vu des centaines de compétitions de sumo et serré des millions de pognes, pas toujours propres d'ailleurs. Bof! J'ai eu une belle vie au fond!"

    Et après lui avoir baisé la main, il ne pourrait pas s'empêcher de lui faire un compliment sur sa tenue. Il est comme ça Chirac.

    RépondreSupprimer
  9. "Ils sont en train de choisir leur propre candidat, avec trois favoris, Ségolène Royal, DSK et Lionel Jospin. Un des grands enjeux est de savoir qui pourrait battre NS au second tour. Quel intérêt de se préoccuper de ça si le candidat à battre est JC."

    Je vais te contredire, pour le plaisir, et un peu par conviction: et Fabius?

    Harry Roselmack lui a demandé: "Est-ce que vous soutiendrez SR si elle est désignée par le PS?" Et Lolo a répondu: "J'espère bien qu'elle me soutiendra si c'est moi que le parti choisi"

    Ce qui veut dire: si elle est choisie, je continue. Jusqu'à la mort!

    RépondreSupprimer
  10. Dans la série "faut pas abuser de You tube"
    http://youtube.com/watch?v=6B26asyGKDo

    RépondreSupprimer
  11. wiktionary : (sans la phonétique, dont les caractères ne passent pas)

    Bistrot

    Nom commun


    bistrot masculin (pluriel : bistrots )
    ou bistro masculin (pluriel : bistros )

    (Vieux) Tenancier de débit de boisson.
    (Familier) Aujourd'hui, se dit affectueusement pour petit café ou restaurant sans prétention.
    J'ai déniché un bistrot à Montmartre qui fait lui-même sa bière

    Dérivés
    bistrote (1) — Femme tenant un débit de boisson
    bistrotier, bistrotière (2)

    Synonymes
    (Plaisanterie) tavernier (1)
    bistrotier (1)
    patron (1)
    troquet (2)
    estaminet (2)
    zinc (2)




    Traductions
    anglais : bistro (en)* (2)
    allemand : Stube (de)* (2)

    Récupérée de « http://fr.wiktionary.org/wiki/bistrot »

    C'était notre série, Sarkoprout vous cultive avant de mourir.

    "Cesar est mort, Napoléon est mort, De Gaulle est mort, et moi même je ne me sens pas très bien" Sarkoprout, 2006.

    RépondreSupprimer
  12. C'est vrai, dans le fond, l'orthographe, on s'en fout.

    Et puis les américains, y zont pas de cédilles.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Wikipedia nous donne les deux orthographes :

    "Un bistro (ou bistrot) est un petit café ou restaurant.

    Étymologie [modifier]

    L'origine étymologique russe bistro (en cyrillique : быстро) signifiant vite est contestée et on lui oppose une origine signifiant un marchand de vin tenant café. En effet, selon le dictionnaire Le Robert, le mot « bistro » est attesté dans la langue française seulement depuis 1882."

    Nicolas vous cultive aussi.

    Adieu Sarkoprout !

    RépondreSupprimer
  15. Eric,

    Je suis OK avec toi. Chirac n'a pas que des mauvais côtés.

    S'il respectait quelques promesses et ne refaisait pas des essais nucléaires quand il est élu, il serait proche de la perfection.

    Dans l'avion ce matin, j'ai rapidement lu le Canard Enchaîné. Je ne sais plus qui reprochait à Chirac la baisse de la position de la France dans le monde.

    Je préfère refuser qu'on fasse une guerre en Irak que conserver ma place de premier. Vive Chirac !

    RépondreSupprimer
  16. Je pense que tous ces raisonnements sont des analyses de second tour ! Au 1er, on aura 14 candidats à gauche, 12 à droite et 4 ou 5 au centre, sans parler du Borgne et du Malpoli qui s'associent à nouveau…
    En 2002, après le 1er tour, la gauche (sur l'ensemble des candidats réputés "de gauche") est bien devant la droite. Mais le scrutin ne tient aucun compte de cet argument.
    La seule question pour l'instant est de savoir quelles unions vont se mettre en place dans chaque camp pour passer le premier tour.
    Tout le reste, c'est de la fiction !!!

    Mais quand même, l'emballement médiatique autour de NS (j'aim pas trop dans ton texte toutes ces initiales, on s'y perd !) me rappelle un peu trop Balladur et sa future victoire inéluctable, Chirac à 14% dans les sondages et on a vu la réalité après !
    Règle n°12 : ne pas se fier aux journalistes politiques !!!

    Exemple : Balasko au 20 heures de France2 devant Pujadas, parlant des sans-logis de Cachan. Josiane explique que ces gens sont en France et que ça n'est pas comme ça qu'on traite des personnes. Pujadas lui coupe la parole pour dire : "mais vous savez bien qu'on ne peut pas régulariser tout le monde" !!!
    En clair, Pujadas, journaliste, coupe son invitée pour exprimer une opinion politique !!!
    ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Les initiales s'est surtout pour ne pas être repéré par les moteurs de recherches !

    Mon blog par de Chirac, je n'ai pas "le droit" de tromper les autres blogueurs qui font des recherches...

    En fait, je m'en fous un peu, mais ça m'énerve quand je tombe par mot clé sur un blog qui n'a rien à voir.

    Donc, dans cet article, il n'y a que quatre noms que je cite (je considère DSK comme un nom).

    En plus c'était un article pour rigoler (au départ je voulais l'écrire en réponse au billet d'Eric, mais ça faisait un peu long commentaire !).

    RépondreSupprimer
  18. J'ai toujours bien aimé Chirac...il nous manquera.

    Il lui arrive de faire de l'humour :

    http://www.youtube.com/watch?v=BdVJ1gbWuP4

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.