12 septembre 2006

C'est pour leur faire de la peine ?

Voilà une dépêche AFF qui vient de tomber et que je récupère sur actu.voila.fr :

12-09 11:24:49 Le nombre d'allocataires du Revenu minimum d'insertion (RMI) est reparti à la hausse au deuxième trimestre de 2006, avec une augmentation de 0,7%, pour s'élèver à 1,111 million au 30 juin, selon les chiffres publiés mardi par la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf).Au premier trimestre, le nombre d'allocataires avait baissé (de 0,8%), pour la première fois depuis trois ans et demi."Au deuxième trimestre, le nombre d'allocataires payés au titre du RMI par les Caisses d'allocations familiales (Caf) a connu une légère progression (+0,7%)", relève la Cnaf."Sur douze mois, entre juin 2005 et juin 2006, l'augmentation est de 2,4%", précise-t-elle.Au total, le nombre d'allocataires s'est élevé, au 30 juin, à 1,111 million, contre 1,104 en mars.
Voilà une dépêche d’hier :
2006-09-11 12:56:00 PARIS (AFP) - La production industrielle française a fait grise mine en juillet après un mois de juin en demi-teinte, reculant dans l'automobile mais aussi dans tous les autres secteurs, ce qui reflète aux yeux des économistes la fragilité de la conjoncture économique française. La production industrielle française a baissé de 1,3% en juillet par rapport à juin, après avoir baissé de 0,1% le mois précédent, a annoncé lundi l'Insee.
On se demande des fois si à l’AFP, ils ne font pas tout ce qu’ils peuvent pour faire de la peine à M. Breton qui se fatigue pourtant à nous répéter que tout va bien, que la croissance repart et à M. Borloo qui nous explique que la baisse du chômage est réelle et durable.

1 commentaire:

  1. M'enfin, c'est logique !
    Si tu n'es plus chomeur, tu deviens RMiste et la stat du nombre de fainéants rémunérés à ne rien faire baisse !
    D'où on peut tirer cette logique :
    Plus il y a de RMistes, plus la situation du chômage s'améliore !!!
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...