04 septembre 2006

Libéralisme - 3ème volet

Dans un moment de relative sagesse (ou de faiblesse) qui me pousse à m’expliquer alors que je n’ai pas à le faire, je vais donner quelques détails qui m’empêchent d’avoir la moindre envie de dialoguer avec certaines catégories d’individus dont les libéraux.

La principale raison, c’est que j’ai déjà donné, en début d’année, et que maintenant, ça me gave.

C’est déjà une excellente raison de cesser le débat : les blogs sont un truc que je pratique pour le loisir, j’aime bien avoir la liberté de déterminer le contenu de mes moments d'oisiveté.

Il y a d’abord la paranoïa qui va faire que je vais me retrouver mitrailler d’insultes pour avoir utilisé ce mot, alors qu’il n’y a aucune méchanceté. Ils ont tellement l’habitude de jouer avec les mots pour dénaturer le dialogue que ça part dans tous les sens. C’est comme ça que, ce matin, je me suis retrouvé maintenant insulté sur mon apparence physique parce que j’ai employé le terme « con » hier.

Tiens, par exemple, au moment de prendre la photo avec ma webcam, je faisais le « con » devant l’objectif. Autre exemple : le temps de finir ce commentaire, je vais quitter le boulot et aller rejoindre les autres « cons » dans le métro.

La plupart de ce que je sais du libéralisme, je le tiens de leur espèce d’encyclopédie. C’est « con » de ma part, ils ne connaissent pas la signification de certains mots.

La paranoïa, disais-je (sans vouloir du tout être insultant, je le rappelle) ?

Ces idées libérales sont défendues par une minorité, qui ont pris l’habitude d’utiliser le web et les blogs pour défendre leurs théories, ce dont ils ont d’ailleurs parfaitement raison. Comme ils sont minoritaires, j’ai remarqué qu’ils sont systématiquement sur la défensive, en oubliant tout humour et en oubliant de prendre la moindre hauteur.

Un autre aspect me confirme dans ma volonté de ne pas poursuivre le dialogue, c’est un phénomène que j’ai constaté chez certains (je dis bien certains, pas tous), c’est une abominable suffisance : « quand tu auras autant lu que moi, tu pourras parler et tu seras convaincu par la libéralisme. Dans l’attente, tu n’as pas les compétences requises pour donner ton avis ». Je ne plaisante pas, on pourrait faire des recherches dans les antécédents des discussions que j’ai pu avoir sur le web (mais malheureusement, mon pseudo est nicolas… ce qui est assez répandu !).

Il y a même un type une fois, qui m’a dit un truc « de toute manière, tu n’as certainement quasiment rien lu ». Je pensais qu’il parlait en général (alors qu’il parlait d’un truc précis), et comme il y avait une trentaine de fautes d’orthographe en une dizaine de mots, j’étais donc plié de rire. Ce que je lui ai dit (c’était une bêtise de ma part, le français n’était pas sa langue maternelle, il avait beaucoup de mérites à débattre parmi nous).

Tout ça pour dire qu’un type qui me dit de la fermer car je suis inculte ne m’encourage par au dialogue.

D’autant qu’il n’y a pas besoin de beaucoup de culture pour savoir qu’un type qui perd son boulot se retrouve au chômage.

Le problème c’est que lorsque l’on consulte leur encyclopédie wiki, ceci n’est pas marqué, dans la page sur le chômage !

Il y a plein de théories (qui n’ont rien de surprenantes dans un site libéral, c’est leur droit, c’est leur idéologie), mais n’il y a pas ce simple fait. Un type au chômage, c’est avant tout un type en détresse qui doit rechercher du boulot pour nourrir sa famille. Aucun aspect humain dans leur truc.

Et surtout, dans chaque argumentation, des gros oublis comme celui-là.

Je citais l’exemple, l’autre jour, de leur page sur la loi du plus fort (je ne retourne pas la voir aujourd’hui), où ils oublient complètement ce que tout le monde entend par la loi du plus fort, à savoir le demandeur d’emploi devant un recruteur.

Faisons maintenant un tour vers la page « protection sociale ». La définition qu’ils en donnent est « Dans le sens que lui donne l'Etat, la protection sociale désigne la Sécurité sociale ainsi que d'autres systèmes d'aide sociale tournés vers l'assistanat (revenu minimum, allocations diverses). » (ils disent d’autres trucs plus politisés, mais la définition s’arrête là). Par exemple, ils ne parlent pas des cotisations que l’on verse pour ça, ils n’abordent pas les différentes facettes (la santé, la retraite, …).

D’emblée ça part sur la critique de l’état : « Dans le sens que lui donne l'Etat ». C’est d’ailleurs la seule définition qui est donnée.

Alors, à la longue, c’est fatiguant !

Je vais souvent dialoguer sur les blogs de droite, avec qui, donc, souvent je ne suis pas d’accord avec eux, mais ils ne détournent pas systématiquement les arguments en omettant systématiquement les choses importantes.

La conversion tourne souvent en rond mais reste possible…

P.S. : Les libéraux, vous ne pourriez pas aller faire un tour sur le blog de LLM (le plus célèbre blogueur national), je l'ai promis à un copain sur son blog... LLM est un type qui reçoit des visiteurs (commentateurs) tenant une couche abominable.

24 commentaires:

  1. les deux messages pareils, ils sont pareils, ou faut lire les deux ?

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont pareils, mais ces temps si chez blogger, ils se laissent un peu aller.

    Vois par exemple chez Tonnegrande hier soir. On ne va pas l'accuser de diffuser trop, mais hier il dépasse les bornes.

    Bon, retrouvons le moral. Mes libéraux ils ne répondent plus alors que je fais tout pour les chercher.

    RépondreSupprimer
  3. A la demande générale de Sarkoprout, je supprime un des deux messages identiques, sauf le titre, on ne peut pas tout comprendre à Bogger.

    Le problème c'est que Sarkoprout a laissé un message ici, d'où mon obligation de supprimer l'autre, mais le titre de l'autre était mieux.

    Sur le PS, par contre, j'ai été un peu léger. Je l'ai posé suite à un échanger avec un pote sur son blog.

    RépondreSupprimer
  4. bonsoir Nicolas,

    oui, j'ai vécu les mêmes mésaventures que toi sur mon blog avec deux ou trois 'libéraux' de passage qui me demandaient sans cesse quels étaient mes penseurs de référence, si j'avais lu Hayek etc...la désagrable impression que l'on voulait me faire passer pour un inculte.
    mais je ne m'en formalise pas plus que car comme tu le dis, ces gens sont minoritaires, ultraminoritaires et nombre d'entre eux trouvent même le parti 'alternative libérale' trop socialiste !
    Mais bon, je ne comprends pas bien pourquoi tu te mets dans tous tes états pour ces gens si peu nombreux (mais qui ont su, par un activisme bien mené investir et se servir de la toile).
    Les idées que ces gens défendent sont malvenus en France, un pays où les mots 'solidarité' et 'partage' sont bien encrés.

    donc, ils sont violents dans leurs propos car comme tu dis, ils ne sont que quelques groupuscules et l'agressivité, l'arrogance et la condescendance sont les seuls moyens qu'ils ont trouvé pour marquer les esprits.

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas,

    A propos de fautes d'orthographe...évite de mettre un u à 'fatigant' !!!

    -)))))))))))))

    RépondreSupprimer
  6. Loïc,

    Merci pour ton commentaire.

    Je ne me mets pas dans tous ces états, je m'en fous à un point incroyable. Mais l'autre jour, je les ai traité de cons, et ils l'ont mal pris, alors que dans ma bouche ça n'a aucun caractère injurieux.

    En réponse, un connard (et là, je le pense vraiment) m'a insulté sur mon apparence physique, et je crois que la réponse que je lui ai faite n'est pas assez violente.

    Ce type mérite un baffe.

    Ca me fait toujours rire ces blogs où des andouilles peuvent faire des commentaires de manière anonyme.

    Comme Anne, chez toi, mais c'est un autre sujet.

    A l'occasion, passe faire un tour chez Eric de Crise dans les medias qui est "pointé" en haut à gauche de mon blog, qui remercie aujourd'hui ses visiteurs. Une telle cordialité fait bien plaisir (comme nos échanges d'hier soir, quand on sait enterrer la hache de guerre pour s'envoyer une gentillesse).

    Mais, je suis un peu mélancolique ce soir...

    RépondreSupprimer
  7. Loïc,

    A propos de faute et de l'exemple que je cite, tu auras peut-être reconnu Librekom dans ton blog, que j'ai envoyé chié une fois... et j'aurais mieux fait de la fermer !

    RépondreSupprimer
  8. Moi, ce qui me fait marrer, à part le fait que je ne comprends pas trop le libéralisme, c'est que le mot même de "libéralisme" n'existe quasiment qu'en français. Qaund on lit un article en anglais, les mecs sont obligés d'expliquer ce que veut dire "libéralisme selon les Français". C'est un truc qu'on a inventé.

    Pour les anglo-saxon, c'est simple. Le marché=la vie. Quelqu'un qui n'est pas d'accord avec ça est un malade, dixit ces "libéraux".

    Le discours des libéraux, aujourd'hui, c'est le discours des marxistes des années 60. Tu n'as pas le droit de les contredire. Ils ont toujours une théorie qui prouve qu'ils ont raison. Mais le marxisme s'est cassé la gueule. Le libéralisme ne se cassera jamais la gueule, disent nos libéraux.

    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  9. Tu veux dire que ce sont des cons ?

    Pardon...

    RépondreSupprimer
  10. Pourquoi es-tu mélancolique Nicolas ? le début de semaine ?

    Eric, tu ne m'as pas cité dans tes remerciements, pourtant, je vais de temps en temps chez toi. parce que je n'ai pas posté ?
    Eric, il ne faut pas confondre la philosphie libérale (appelons ça de la philo mais bon...) et le libéralisme en économie que nous prônons à l'ump.

    Nicolas, il m'est venu une idée aujourd'hui...encore plus folle que celle de faire un site sur Martine.

    RépondreSupprimer
  11. Non ! Si je suis mélanalcoolique, ce soir, c'est uniquement parce qu'on a fêté les 29 ans de Ramdane, les 60 de Joël et la machine à laver de Jim.

    Pour un lundi soir, ça fait trop. Hips.

    Loïc, expose ton idée.

    RépondreSupprimer
  12. Comme tu sais, j'apprécie beaucoup Jean-François Copé. Je pense qu'il pourrait être un futur président de la république dans les années 2010/2020.
    Je me souviens que lors d'un passage radio, discutant avec un auditeur, ce dernier lui avait reproché d'être injoignable à son bureau lorsqu'un citoyen lambda cherche à la joindre. Copé a été surpris et a déclaré vouloir rapprocher le citoyen du politicien en court-courcircuitant les médias traditionnels.

    et bien, je vais lui écrire un mail, très respectueux (va-sans-dire) où je lui demanderai avec humilité s'il veut bien répondre à quelques questions pour mon blog, mes questions et des questions que j'aurais récolté ici ou là, des questions que personne n'ose poser à un politique par peur de passer pour un con, des questions sur le sujet de la dette dont il est le meilleur spécialiste...et comme il a arrêté la langue de bois !!

    bon, qui ne tente rien n'a rien, y'a peu de chance que ça marche et même à la limite, il y a peut être peu de chance qu'il lise lui même le mail (quoi que si je lui écrit à sa boite mail de sa bonne ville de Meaux, peut-être est-elle moins chargée ?)
    S'il refuse, ce qui a de bonnes chances d'arriver, je lui rappelerai ces belles paroles lors du passage radio...

    qu'en penses-tu ?

    RépondreSupprimer
  13. Loïc,

    Tu dis "Eric, il ne faut pas confondre la philosphie libérale (appelons ça de la philo mais bon...) et le libéralisme en économie que nous prônons à l'ump."

    Quelle est la différence entre les deux?

    RépondreSupprimer
  14. Loïc,

    Merci pour tes passages sur mon blog. Je ne pouvais pas savoir...
    J'ai remercié les visiteurs en bloc et les commentateurs nommément...

    RépondreSupprimer
  15. Je ne dois pas être le seul à ne pas avoir fréquenté modération hier soir.

    Je vais demander à Copé ce qu'il en pense.

    RépondreSupprimer
  16. Si tu le vois, passe lui un index (j'ai dis un index) sur la joue (j'ai dis sur la joue) et raconte nous, c'est du bronzage ou du fond de teint ?

    RépondreSupprimer
  17. Si tu le vois, passe lui un index (j'ai dis un index) sur la joue (j'ai dis sur la joue) et raconte nous, c'est du bronzage ou du fond de teint ?

    RépondreSupprimer
  18. Tu radotes, on dirait Tonnegrande.

    Tu as bien dit "Sur la joue" ?
    Quand je le vois, je pense plutôt à un autre endroit approprié.

    RépondreSupprimer
  19. Pourquoi êtes-vous si méchants avec les autres gens ? -))))

    Sérieux, Copé est un type qui inspire plutôt de la sympathie non ? même si on n'est pas de son bord politique...
    Vous êtes vulgaire envers un démocrate qui n'a de cesse de servir l'intérêt général et qui est père de 3 enfants. En lui mettant ton doigt dans le c.., c'est sa femme et ses enfants que vous insultez.

    Pourquoi êtes-vous si méchants avec les autres gens ? -))))

    RépondreSupprimer
  20. Non, Loïc, je ne suis pas méchant. Je n'aime pas JFC, ce n'est pas grave.

    Copé n'inspire pas de la sympathie. Il faudrait en faire un billet dans un blog, mais c'est dommage, c'est impossible : c'est un phénomène qui ne s'explique pas et JFC n'a pas assez de défauts pour qu'un type de gauche en parle dans son blog.

    La "récente" campagne pour les élections régionales m'ont conforté dans mon idée, mais ma "répulsion" date d'avant. N'oublie pas que je ne suis pas que Breton, mais aussi Parisien...

    Pour ce qui concerne le doigt dans le cul, je ne crois pas avoir utilisé cette expression. Ce n'est pas de la vulgarité dans le sens où on l'entend généralement (un bon Larousse nous apprend que vulgarité veut dire "grossier", et là, je reconnais... J'emploie des mots dans les blogs qui ne sont pas toujours corrects. Mais comme pour le boulot, je passe mes journées à écrire des trucs corrects, sur le blog je me laisse aller).

    Sarkoprout, que je connais personnellement depuis quelques années ne pourrait pas être qualifié de vulgaire (qui, à part "grossier" veut aussi dire "ordinaire"), donc je ne comprends que difficilement ton vouvoiement.

    Je n'insulte naturellement pas sa femme et ses enfants que je ne connais pas, mais qui prennent parfois des logements trop grand à Paris. N'oublions pas que Coppé a aussi été révélé par l'affaire Gaymard, et c'est facile de dire après que l'on va payer.

    A part ça, je vais dire du bien de Coppé pour changer : c'est certainement un très bon ministre du budget, mais il ne fait pas que ça dans la vie.

    Il a une idée de la réforme de l'état que j'apprécie beaucoup : les progrès technologiques doivent profiter à l'état. Le problème, c'est que ses idées ne s'appliquent qu'à son ministère. La déclaration d'impot par internet permet à l'état de dépenser moins, mais pour assurer l'éducation et la sécurité, il faut du monde sur le terrain.

    Donc Coppé, il pourrait éviter de dire des bêtises et s'aterler au vrais problèmes. Et s'intéresser aux problèmes de ses collègues,de Robien ne pourra pas diminuer de 10% ses effectifs tant qu'il n'arrivera pas à démontrer que la productivité dans l'Education Nationale a augmenté de 10%.

    Ce qui n'est évidemment pas vrai.

    Ca n'a rien à voir, mais de Robien, avec les circulaires qu'il a annoncé aujourd'hui, il pourrait éviter de donner son avis et penser à changer de boulot.

    Enfin, mon Loïc, je te sens de mauvaise humeur ce soir, ce qui est dommage je suis moi-même en pleine forme. Je vais diffuser d'ici une heure un billet te concernant (je vais t'envoyer un mail), si blogger marche bien, ce qui n'est pas souvent le cas ces temps-ci.

    Enfin, libre à moi et à Sarkoprout et à d'autres de ne pas aimer JFC. Ce n'est pas une catastrophe nationale.

    RépondreSupprimer
  21. Et si on appelait les choses par leur nom ? Par exemple si on disait "capitalisme" plutôt que cette référence erronée à la liberté ?
    Pour Mermet (15h00 France Inter), le libéralisme, c'est un renard libre dans un poulailler libre… Je suis d'accord !

    Mais c'est tellement évident de répondre à leurs arguments à deux balles aux libéraux, pourquoi tu t'énerves ? :-))))

    RépondreSupprimer
  22. Il ne faut pas confondre "libéralisme" et "capitalisme".

    Les libéraux veulent "supprimer l'état" (ou lui laisser quelques fonctions), les capitalistes, ils s'en foutent, ils veulent juste éviter de payer des taxes et impôts.

    Sur le fond, c'est bien différent.

    Un militant UMP est plus un capitaliste qu'un libéral (il a un certain respect de l'état, au sens "Gaullien" du terme...).

    Par contre, le libéral est assez ouvert sur les sujets de société... contrairement à une majorité de l'UMP.

    Par exemple, le libéral ne sera pas contre le mariage homosexuel, c'est du ressort de la vie privée (néanmoins, je ne veux pas parler à leur place, je me trompe peut-être), alors qu'un UMPiste, contre (le chef a parlé...).

    Mais le libéral n'est pas fréquentable.

    RépondreSupprimer
  23. Peut-être as-tu raison !
    Pour moi, toute personne qui prétend faire passer des intérêts privés au-dessus des intérêts de la communauté a tort !
    Le reste, les détails du programme, c'est juste la continuation de l'interprétation première !!! :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.