05 septembre 2006

Remboursez !

« 250.000 bénéficiaires de la prime pour l'emploi vont devoir rembourser des trop-perçus » nous apprend l’AFP par une dépêche (je crois que l’information était dans Le Figaro d’hier).

Ce en quoi « Le ministère des Finances rappelle par ailleurs que la PPE "n'est pas une allocation mais un dispositif pour le retour vers l'emploi", et qu'il est donc normal qu'une partie de ses bénéficiaires soient amenés à ne plus la percevoir en fonction de leur changement de situation. »

Rappelons que notre brave gouvernement avait avancé le règlement de la PPE car il trouvait scandaleux que, avec ce dispositif créé par la gauche, les bénéficiaires la touchent tardivement dans l’année (c’est-à-dire un an après le travail ayant motivé cette prime).

On bricole en urgence un « avantage » en critiquant ce qui a été mis en place par les prédécesseurs, sans tenir compte des contraintes d’organisation mais en soignant bien la communication.

Un an après des pauvres gens sont obligés de rembourser et on explique juste que c’est « normal ». Le courrier des impôts contiendra-t-il au moins un mot d’excuses ?

9 commentaires:

  1. Par une nouvelle dépêche actu.voila.fr nous apprend : " "Nous demandons l'annulation du remboursement du trop perçu pour les bénéficiaires mensualisés de la PPE ayant perdu leur emploi", déclare le PCF, dans un communiqué. "Cette mesure de remboursement est un piège injuste pour des familles à faible pouvoir d'achat", estime-t-il."

    C'est la prime pour l'emploi, la filer à des mecs qui ne bossent pas est délicat.

    Et surtout, si le gouvernement ne demande pas le reboursement, par soucis de justice, il faudra verser la PPE aux types qui ne sont pas mensualisés !

    Donc nos brillants chefs sont coincés par leurs bêtises...

    N.B. : Ca fait plaisir de répondre au PCF par l'intermédiaire du blog, j'ai l'impression que Marie Georges elle-même m'a déposé un commentaire.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai aucune vergogne, je vais répondre à Eric qui n'a laissé aucun commentaire sur ce billet, comme j'ai répondu à Marie Georges, qui ne met connait que de très loin (l'année dernière j'ai pris une photo de Tonnegrande qui lui serrait la main à la fête de l'huma, fête de l'huma qui est assez dure à supporter pour un type qui la visite avec moi, ma vessie étant relativement large. Trève de plaisanterie, la fête de l'huma, c'est la semaine prochaine. J'y serais. Non par conviction politique, mais pour réelle affection pour cette fête vraiment populaire).

    (pour continuer cette parenthèse, je précise que la photo de Marie Georges serrant la main de Tonnegrande, je l'ai déjà diffusée sur le blog, mais vu l'état du photographe, un certain moi-même, après avoir un verre de rouge à chacun des stands, la qualité est assez déplorable. Cette année, je vais prendre l'appareil photo normal, qui me permettra de voir tituber Tonnegrande serrant la main de Maire-Jo et de Robert Hue, qui lui a répondu poliment : Comment vas-tu camarade ? Le tutoiement, chez les communistes, est très pratique.)

    (j'ouvre une nouvelle parenthèse car il faut en user sagement. Je dispose d'une photo de Tonnegrande dans le métro en rentrant de la fête de l'huma qui mériterait d'être publiée sur le blog, mais c'est un ami, il ne faut pas abuser)

    (une avant dernière parenthèse pour expliquer que si je prends l'appareil photo, c'est qu'un téléphone ne dispose que d'un million de pixels, alors que l'appareil en a 5. Prendre des photos après avoir gouté toutes les spécialités régionales présentées avec un bon appareil permet d'avoir une photo assez correcte pour la diffuser sur le net).

    (la dernière parenthèse pour indiquer que c'est idiot de diffuser un commentaire aussi long, alors que ça aurait fait un excellent billet pour l'autre blog).

    Eric ne m'a pas déposé de commentaire sur ce billet, mais en a déposé un l'autre jour, dont la teneur était à peu près : on s'en fout du "chèque transport".

    Il a relativement raison, mais quand on voit ce que provoquer une mesure électoraliste mal ficelée, il me semble que toutes les actions d'un gouvernement méritent d'être commentées sur les blogs.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne m'en fout pas de ce couac sur la PPE.
    Je trouve ça le plus gros scandale de l'année. (Il y en a eu pourtant: les expulsions, le CPE, clearstreeam...) Non, les expulsion c'est pire.

    Mais cette erreur de l'administration qu'on va faire payer aux plus pauvres qui n'ont eu qu'un seul tort: trouver un boulot payer au SMIC, c'est incroyable, dégueulasse. Ca va plaire aux lecteurs du Figaro qui vont se marrer (ou gueuler: salauds de pauvres) avant de tourner la page pour vérifeir que leurs actions continuent d'augmenter.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas ce qui est le plus gros scandale.

    Les expulsions c'est malheureusement la politique traditionnelle de Sarko.

    La mensualisation est une connerie administrative pour faire plaisir à un gouvernement qui annonce des c... 9 millions (je crois) de ménages vont profiter de l'augmentation de la PPE en pensant du bien du gouvernement en oubliant que le dispositif mis en oeuvre l'an dernier est n'importe quoi.

    N.B. : Très bien ton truc sur Chirac. J'ai cherché un commentaire à faire (sur un des 2 thèmes suivants : la nécessité de Chirac de rester pour échaper à la justice et le potentiel rejeu de 2002 avec notre trio de vieux : JC, LJ, JMLP, ...) mais j'ai rien trouvé de bien fin à dire...

    RépondreSupprimer
  5. En ce qui concerne la ppe, je n'ai jamais trop bien compris à quoi ça servait.
    A récompenser les méritants qui s'en sortent à la sueur de leur front ?
    Ou juste à faire mousser un peu un gouvernement (de gauche, à l'époque, je crois, mais je n'en suis pas sur).
    C'est de la poudre aux yeux par rapport aux mesures nécessaires pour soulager ceux qui en ont besoin.
    En plus si j'ai bien compris (ce qui est le cas de par mes capacités intellectuelles que les votres ne permettent même pas de mesurer) (j'en profite, les jours de Sarkoprout sont comptés, si j'ai pas trop la flemme de le zigouiller, et vu que mon autre identité devient de moins en moins top secret).
    Ha oui, j'avais commencé une phrase. Donc, la prime bienvenue ne s'applique plus si on perd son emploi, donc si on en a encore un peu plus besoin. C'est bien, ça fait chier les faignants. Rappellez moi de faire un billet ou un commentaire sur la diférence entre faignant que j'affectionne et fainéant, pour lequel a opté le propriétaire de ce blog étatiste.
    Que les bien pensants ne se réjouissent pas trop vite, les faignasses qui profitent du système trouveront toujours un moyen d'arnaquer quelque chose, les autres, l'immense majorité qui veut travailler et qui est au chomage parce qu'elle a été licenciée, elle l'a dans le fion. Profond.
    Ceci dit, la gauche a mis au point une mesure qui a bien du lui raporter un peu de sympathie, dont on se demande ce qu'elle a fait. La droite se la prend au travers de la gueule au détour d'une connerie administrative. C'est bien la première fois depuis longtemps que le PS aura anticipé quelque chose.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Si tu changes d'identité, il faudra que je me concentre fortement pour ne pas faire de gaffe. Ca t'apprendra à diffuser des photos sur le blog et sur le site.

    Ou alors tu ne me l'as dit pas, mais sa ne va pas être simple pour que tu puisses continuer à dire des bêtises sur mon blog et pour que je consulte tes photos.

    Pour fainéant, je plaide à moitié coupable. Quand je ne suis pas occupé à écrire des bêtises dans les blogs, j'occupe mon temps à envoyer des SMS à Tonnegrande.

    J'utilise le mode T9 (qui comme chacun sait, permet au machin de trouver tout seul le mot à écrire... un truc de faignant). Et le dictionnaire de mon Sagem ne connait pas faignant mais connaît fainéant. Je lui ai bêtement fait confiance dans la mesure où c'est truc que j'ai acheté auprès de l'opérateur historique.

    Quand à la PPE, je crois qu'elle a été créée pour les pauvres travailleurs qui ont remarqué que leurs voisins de palier gagnaient plus de sous avec les prestations sociales.

    Ca créait une "tension" entre les travailleurs et les "vrais faignants".

    Les gugusses du PS ont juste oublié que parmi les allocataires il y a une majorité de gugusses qui ne sont pas des faignants.

    C'est bien la peine de voter pour eux. Mais je ne sais pas s'il y a une solution, c'est un peu le coup du serpent qui se mange la queue.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas sûr que parmi les chômeurs, il y ait une majorité qui ne soient pas des feignants.
    il y en a évidemment qui cherchent activement du travail mais combien sur les 2 millions ?

    RépondreSupprimer
  9. 3 millions ?

    Oublions pas ceux qui ne sont pus comptés et qui cherchent quand même.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.