09 mai 2017

Cambadelis et Hamon : les fossoyeurs du PS ! Tournons la page.

Si ces deux lascars avaient des couilles et de l'honneur, ils se seraient mis en retrait du PS et seraient restés dans leurs circonscriptions pour défendre leurs sièges. Ils sont les responsables de ce fiasco. 

Et ils continuent. Aujourd'hui, le PS fait une plate-forme de gouvernement et n'y met pas la mesure la plus intéressante du projet d'Hamon (le RU). C'est une immense connerie pour une fois que le PS a quelque chose à proposer. Et Hamon se fâche, n'hésitant pas à pousser à la rupture. Au lit, les sales gosses ! 

Quant à Valls, il mérite aussi une paire de baffes. Allez chercher le soutien de Macron alors qu'il sait que ce dernier n'en veut surtout pas maintenant... et qu'il faut démontrer que le PS sait être ouvert. Donc les imbéciles qui disent dans les réseaux sociaux que le PS doit quoiqu'il arriver présenter un candidat face à Valls méritent aussi des coups de pied au cul. 

Toutes ces andouilles feraient mieux de penser aux militants dans la merde. Je pense à mes copains des leftbligs mais aussi, par exemple, aux militants partagés entre des fonctions officielles au sein du PS et les sympathisants voulant rejoindre Le Drian. 

Les trois andouilles doivent se mettre en retrait. Il faut mettre en place une espèce de direction transitoire au sein du PS, jusqu'au prochain congrès. Je me porterai bien volontaire mais je ne sais pas si Solférino a les moyens de remplir la buvette. 

Je riposte : Dray, Le Foll et Cazeneuve. Je sais, ils sont trop proche d'Hollande mais vous trouverez bien d'autres glandus pour les aider à sauver les meubles. 

Pourquoi eux ? Cazeneuve en tant que PM sortant à la légitimité. Dray est un copain (au sens FB du terme, hein !) et ne me semble pas avoir trop trempé dans ce bordel ces dernières années. Et lui et Le Foll me semblent avoir tenu des propos posés et intelligents ces derniers jours. 

Cela étant, je vais aller soutenir Macron, l'heureux homme. J'ai soutenu Hollande et ça lui a réussi. Il n'a pas été éliminé au premier tour, lui. 

23 commentaires:

  1. Si le candidat proposé par Macron dans l'Eure ne me semble pas trop pourri, je pense que j'irai voter pour lui. Simplement parce que quand on a un nouveau président, quel qu'il soit, il me semble que le minimum de responsabilité dont on puisse faire preuve est de lui donner une chance de pouvoir faire ses preuves.

    Par contre, si c'était Bruno Le Maire l'investi, là je resterais à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noble pensée. Mais il finira par sauver Valls et Le Maire en même temps. L'andouille.

      Supprimer
    2. @Didier J'ai peur qu'il s'agisse d'un-e dangereux-se immigrationniste, qui mette à mal la sentence apodictique de feu Monsieur le Maréchal : "La terre, elle, ne ment pas." Vous tournez casaque ? Quelle déception !

      Supprimer
    3. De toute façon, il n'y a plus que des immigrationnistes (au sein des élites, s'entend) ; dans ce cas, pourquoi pas celui-ci plutôt qu'un autre ? Nous sommes à la fin de l'empire romain, en une période où peu importe quel empereur fantoche succédera à un autre empereur fantoche, puisque aucun n'aura le pouvoir ni même la volonté d'enrayer l'africanisation de l'Occident, c'est-à-dire sa mort. Par conséquent, n'importe quel syndic de faillite fera l'affaire.

      Quant à la formule que vous citez (on se demande bien pourquoi, d'ailleurs), elle est d'Emmanuel Berl et non de Philippe Pétain.

      Supprimer
    4. L'africanisation huhuhu !!!!!

      Supprimer
    5. Excellent et lumineux argument : vous m'avez convaincu, bravo.

      Supprimer
    6. Il n'argumente pas. Il se fout de votre gueule pour un mot. Et il n'a pas entièrement tort. D'autant que vous ne dites rien sur le rachat des bars tabacs par les Chinois.

      Supprimer
    7. Ni sur la russisation de la Côte d'Azur, voire de la turkisation des Döner ...

      Supprimer
    8. Apparemment, En Marche ne présentera pas de candidat dans la première circonscription de l'Eure, afin de ne pas chagriner Bruno. Je resterai donc chez moi les 11 et 18 juin.

      Supprimer
  2. Très bon billet. Que Cambadelis'continue à professer ses leçons après un nombre incalculable de branlee électorale pour son parti à quelques chose de pathétique. Mais si les militants PS sont OK et sont heureux d'avoir eu leur champion humilié et leur boss ridiculisé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À droite, ils ne sont pas beaucoup mieux...

      Supprimer
  3. Je n'ai rien à redire. Décidément, nous n'arriverons même plus à nous engueuler. Très, très bô billet, bordel !

    RépondreSupprimer
  4. Macron fera la politique de Hollande, et a repris cette boursouflure de P Aghion comme conseiller économique. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le fiasco de Macron sera aussi pathétique que celui de Hollande qui a mandaté son fiston a-spiriuel pour encaisser la débâcle de ce pays en pleine déroute.

    Macron est un guignol sans colonne vertébrale, comme la plupart des français, contrairement aux allemands qui vont lui écraser sa tête de morveux dans ses comptes publics totalement foireux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu te prends pour qui pour ne même pas avoir les couilles de signer ?

      Supprimer
  5. Julien au secours le PS est en charpie .
    vincent

    RépondreSupprimer
  6. J'ai le sentiment un peu flou qu'on vit un moment historique, pas une simple péripétie électorale,qu'on est enfin en train de sortir de ce nihilisme pernicieux qui pourrit la vie, une page qui se tourne ? ( bien le triumvirat que tu consacre ).

    P.Castor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai le même sentiment. Ceux qui comparent EM à VGE n'ont pas nécessairement tort mais ils ne savent pas pourquoi...

      Supprimer
    2. Un grand souhait, qu'il ne ressemble surtout pas à ce giscard. Successeur d'un endormi sans envergure, qui a fait voter une loi parue en 1973 dont la justification a été de faire disparaître l'inflation. Pour récompense en 1978, elle a été de 14% (quatorze). Un drame pour les retraités et petits salaires et pour les entreprises en raison du nombre de journées perdues en grèves.
      De plus, ce giscard-là n'avait pas de programme, il l'a dit lui-même dans un reportage télévisé au cours de la dernière campagne.
      Une période qui m'a laissé de très mauvais souvenirs. Avec lui, on est passé d'une période endormie (pompidou) à une période d’appauvrissement économique.

      Supprimer
    3. Le VGE auquel je pensais est celui qui a permis de virer un certain nombre de vieux crabes de la droite réactionnaire de l'époque. Cette loi n'est pas la seule responsable de l'augmentation de l'inflation (il y a eu d'autres périodes avec plus d'inflation avant). Elle a eu, par contre, des dommages collatéraux très graves (on n'a plus le droit de faire tourner la planche à billets donc on n'est incapable de se relever d'une crise économique qui date d'ailleurs de cette époque). En fait, la loi a bien permis de réduire l'inflation mais presque 15 ans plus tard...

      Supprimer
  7. Je vois que mon commentaire n'est pas parvenu jusqu'à toi pas grave ce n'était pas très important .
    vincent

    RépondreSupprimer
  8. Cette campagne va laisser des traces, j'espère que certains vont enfin comprendre qu'il est temps d'arrêter les conneries.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.