25 juillet 2017

Des vacances

Le quatrième jour des vacances, j'ai enfin fait ma première sortie. Je suis allé faire une course en bus à Ivry-sur-Seine. Aller-retour 45 minutes (sans compter les trois Ricard à l'Amandine, c'était ma route vu que je me suis trompé d'arrêt de bus, ayant confondu le 323 avec le 131). J'arrive à l'heure à la Comète pour me déshydrater avec Tonnégrande (notre illustration que je recycle pour faire chier le lecteur de mon blog). 



Je n'arrive pas à comprendre ces types qui, dès qu'ils sont en vacances, s'empressent de partir au bout du monde ou de la France. Les vacances, c'est ne pas travailler. Pas partir. Après je vais à Loudéac voir ma mère. Basta. C'est pour ça que je suis allé à Ivry. Il y a une gare où j'ai pu acheter mon billet de train. Aucune sortie inutile pendant les vacances. Et encore, j'ai horreur d'acheter des billets par internet. 

En plus ces andouilles font des publications sur Facebook du genre : "nous sommes arrivés à Niort pour la première étape". Cc Karine qui va me haïr. 

Moi, de ne rien faire, j'arrive à faire une vraie publication. Tout en variant les plaisirs : 



Le troisième Ricard de l'Amandine était offert par le patron. Je vous jure que je ne voulais en boire que deux. Mais je ne pouvais pas refuser. 

11 commentaires:

  1. Vous vous foutez du monde : il n'y a pas encore si longtemps que, l'été, vous sillonniez en tous sens cette pauvre France qui ne vous avait rien fait, à seule fin de vous faire loger et abreuver gratis par de pauvres blogueurs naïfs et bonnes poires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est faux ! Des fois, j'allais à l'hôtel. Mais j'ai éliminé les pauvres qui n'ont pas les moyens de m'héberger de ma liste de contact.

      Et, à part le Coucou qui avait une maison parfaite et Luc (que vous ne connaissez pas mais qui a une maison encore plus parfaite, un mas dans les Cévennes), j'ai toujours préféré quand les potes venaient me voir à la Comete (mais il faudrait qu'elle ouvre la cuisine à Catherine).

      Et aller voir des copains (je pensé à Trub, Falconhill et vous, j'espère n'oublier personne) n'est pas partir.

      Supprimer
  2. Tu parles de Facebook en signalant les conneries racontées, alors que penser de ces couples qui sont au resto et postent chacun de leur côté leur assiette sur leur compte FB?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cons font ce qu'ils veulent.

      Supprimer
    2. Heureusement. Comme ça on sait qu'il le sont.

      Supprimer
  3. Non seulement tu peux pas te "déshydrater" avec ton black pote dans un bistro dont la vocation est de justement remplir les ivrognes de liquide à licence IV mais tu n'as pas mis la fameuse photo avec ton ami à chemise rôse. Pour mon billet du jour, faut que je trouve la photo d'un blaireau qui lève les bras pour compléter ma trilogie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde. J'ai oublié la photo. Pour le "déshydrater" j'ai fait exprès cette erreur.

      Supprimer
  4. Passe de bonnes vacances (et laisse les autres faire ceux qu'ils veulent, soit libéral un peu !)

    Et repose toi bien. Dans trois semaines je ferai un billet identique et j'en serai ravi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De vacances. Mais non pas de KB cet été

      Par contre je crois donner un cours sur Paris en Septembre : je pense me faire un truc le lendemain matin pour revenir parler un peu de la France avec toi (si tu ne m'as pas manqué ee respect en m'accusant d'être Hollandophobe et de droite d'ici la ^___^)

      Supprimer
    2. Je me fois des phobes. Viens.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.