25 juillet 2017

Malgré mon islamophobie, je ne serai pas tondu à la libération

C'est déjà fait. 


Désolé pour le titre mais une copine m'a énervé dans Facebook avec une question sur l'islamophonie. Ce genre de question est digne des cathophobes qui n'osent pas dire qu'ils sont antisémites. Arrêtons de raconter des conneries. Au cul les religions. Toutes. 

Ce billet n'est pas raciste. Je ne sais même pas si le type qui m'a coupé les cheveux est vraiment Arabe. Ah mon avis il est Kabyle. C'est pareil. Il doit être un tantinet maghrébin. 

J'avais commencé par aller voir le coiffeur à 25 euros en face de chez moi. Une chaîne. Il ne pouvait pas me prendre avant 17 heures demain. J'ai risque rendez-vous au cas où. Un peu fâché. Il y avait deux employées. Dont une qui bossait et l'autre qui s'occupait de ses propres cheveux. Son patron a ma bénédiction pour les licencier. J'ai pris rendez-vous pour les faire chier mais je n'irai pas. 

J'ai donc décidé d'aller voir ailleurs. Je suis aller chez Achour au PMU qui vend plus de bières que de coupes pour lui demander conseil. Il s'y connaît plus en courses de chevaux qu'en coupes de cheveux et m'a envoyé chez l'Arabe le plus proche. 

J'y vais (300 mètres). Je demande si une coupe est possible. C'est trépidant. On me dit que oui. Je m'assois. Au bout de quinze minutes, le patron vient me voir. "Tu peux revenir demain ?". Le tutoiement est rédhibitoire. Je dis oui et je me casse. 

Je décide d'aller voir le suivant sur l'avenue, qui m'avait été conseillé par un client d'Achour. L'Arabe était plein, si je puis dire. Je vois alors un autre coiffeur dans la galerie commerciale. J'y vais. 

Je rentre et demande : "une coupe, c'est possible ?"  Un gros Arabe (ou Kabyle, à vus de nez) me pousse sur un siège en me disant "oui" sans me laisser laisser le temps d'enlever ma veste. Il me colle un bout de papier autour du cou et la traditionnelle blouse idiote. Il n'y avait pas de lavabo. Je me fous des lavabos mais ça fait plus de 35 ans que ce n'est plus que mon père qui me coupe les cheveux et que les coiffeurs exigent de me faire un shampoing avant de commencer le massacre, ce qui m'a toujours paru complètement con ayant une hygiène crânienne irréprochable. 

Et il me demande "je vous coiffe comment ?"  Je réponds "court et en silence" ce qui ne fut pas très fin. 

M'ayant ratiboisé, le type me demande : "je vous fais la barbe, aussi ?" 

Au point où j'en étais. 



18 commentaires:

  1. Il a fait les sourcils aussi ? Et les poils de nez...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les poils de cul, il y avait un supplément.

      Supprimer
  2. Superbe! Mais si je peux me permettre, le Kabyle arabo-berbère a oublié un poilounet qui dépasse, là à droite. Enfin je veux dire: à ta gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Mais je reconnais un déséquilibre. C'est plus court sur le haut du crâne et les côtés qu'ailleurs.

      Supprimer
  3. Tranquille pour l'année qui vient.

    RépondreSupprimer
  4. Ma coiffeuse me coiffe (merveilleusement bien car les cheveux sont magnifiques) pour 16€. Et elle a des seins magnifiques.

    Sinon le court et en silence, ca n'était pas dans "mon nom est personne" ca ? ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. C'est de moi après l'avoir piqué à un ancien chef qui parlait de son père.

      Supprimer
  5. Je rêve où tu as bien minci ?
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non. J'ai perdu 15 kilos en 18 mois. Mais le fait que je sois rasé amplifié le phénomène.

      Supprimer
    2. 15 kg en 18 mois ? Ca te vas trés bien

      Hélène dici

      Supprimer
  6. Je viens de me rappeler que j'avais oublié de répondre aux commentaires ici. Désolé.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.