18 janvier 2018

Et si on parlait du centre gauche ?

Vous me connaissez ! Je suis un supporter d'Hollande ayant voté pour Macron par défaut. J'étais le taulier d'un des blogs phare de sa campagne en 2012 (cela étant je n'ai jamais dépassé 40000 lecteurs par mois en 2012 ce qui représente une proportion de l'électorat assez ridicule). 

Donc dans Twitter (et dans FB mais à une moindre mesure), j'ai un tas de fans d'Hollande qui me suivent. Une grande partie est passée chez Macron (j'en ai fait plusieurs billets : le PS ne se remettra que s'il récupère le centre gauche). 

Ce soir, j'ai fait un billet pour défendre Hollande en tapant sur Macron. 

Les gens sont toujours là. 

Il y a des manœuvres au PS en vue du congrès. Des clowns qui appellent une fusion des candidatures au PS avec Olivier Faure qui dit qu'il est d'accord si tout le monde est derrière lui et ses opposants qui critiquent les manœuvres politiques issues de l'ancien monde sans se rendre compte qu'ils y sont largement plus. 

Ce pauvre Faure est soutenu par Tirine depuis aujourd'hui. Il a ma compassion. 

Ce matin, un média imbécile a annoncé que Julien Dray était candidat à la tête du PS. Il a démenti ensuite mais des gens, dont des copains comme Jeff, plus proches de la gauche du PS que des clowns comme moi, ont immédiatement rigolé (avant de voir le démenti). 

Bref. 

La résurrection du PS (que j'espère vu que LREM me casse les couilles comme, visiblement à une partie des socialos passés fans de Macron) ne passera que par la réconciliation de ceux qui sont réconciliables.

J'ai parlé. Faites sans moi si vous voulez tuer la gauche en France.

8 commentaires:

  1. Titine fait pitié, elle est la seule à croire que son avis est important. la mort de la gauche, fallait y penser lorsqu'ils ont laissé les clés du ps à Hamon.

    RépondreSupprimer
  2. La chanson n’est pas neuve:

    “Titine, ma pine … Hamon, mes roustons…” Bref, ex caetera...

    RépondreSupprimer
  3. Je sais pas comment ça se passera chez toi à gauche. Mais Valls avait raison y a des positions irréconciliables. La gauche de Hamon et Melenchon, qui remercie les zadistes et drague l'électorat communautariste avec une complaisance pas très Charlie vis à vis de certains. Elle ne peut pas aller avec ce centre gauche dont tu parles, et qui partage nos valeurs et notre vision de la republique.

    Bon billet et bisous à Tirine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive le Centre !

      Je pense qu'une gauche républicaine va se lever. Valls en est un des acteurs mais il est trop clivant. Et un peu obsédé par l'immigration même s'il n'a pas tort mais s'y prend très mal.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.