17 janvier 2018

Feues NDDL, la confiance (et le Parti Socialiste)

Voila, le gouvernement a décidé d’abandonner NDDL. Mes lecteurs savent que j’étais un grand partisan de ce machin. Je ne vais pas rappeler pourquoi. Des analyses et commentaires tournent dans les réseaux sociaux. Ce n’est pas utile que j’en rajoute une couche. Je vais donc faire un billet plus personnel.

Un détail, néanmoins, en aparté, ceux qui disent que cette décision est un déni de démocratie vu qu’il y a eu un referendum devraient peut-être se mettre dans le crâne que c’était ce referendum qui n’était pas brillant. Je l’ai déjà dit ici, je pense que c’est une des plus grandes erreurs d’Hollande. Il ne s’agit pas de faire voter des gens pour démontrer que c’est démocrate. Je n’ai jamais dit que je prenais ce vote pour autre chose qu’un chômage. Mais j’avais confiance dans les institutions donc j’ai repris de l’espoir… Tant qu’à faire un aparté, les militants insoumis qui se félicitent d’une décision de Macron sont à mourir de rire d’autant que cette décision va à l’encontre d’un processus démocratique.

J’avais confiance dans les institutions, disais-je mais aussi dans Macron et son équipe de bras cassés. C’est un bien grand mot mais il y a tellement de politiciens qui ne me plaisent pas que c’est un peu par défaut.

C’est terminé. Plus de confiance.

Petit 1 : il a reculé devant une bande de délinquants qui savent maintenant qu’ils peuvent bloquer tous les projets. Le tunnel machin, le truc pour l’enfouissement des déchets nucléaires,…

Petit 2 : il n’a pas tenu une promesse de campagne (c’est amusants, ces fans se déchaînent dans Twitter et Facebook pour dire que toutes les promesses seront tenus. Ils devraient faire profil bas) au sujet d’un bordel qui me plaisait.

Petit 3 : son procédé a été lamentable. Le rapport des dernières espèces d’experts est manipulé (ce qui n’engage que moi et n’est pas le point clé de ce billet) avec des informations fausses. On voyait encore une fausse lettre d’un pilote d’avion chevronné tourner dans les réseaux sociaux.

Macron était pour moi quelqu’un tourné vers le progrès (je n’ai pas dit progressiste) mais bloquer des grands projets (pas si grands que ça, d’ailleurs, deux pistes de trois kilomètres, on ne va pas en déféquer une pendule) est tourner le dos à ma vision de l’avenir.

Je parlais du procédé.  Le discours d’Edouard Philippe en est à l’image. Tout d’abord, il joue la carte du courage (« nous, on ne laisse pas la patate chaude aux suivants »… Comme dirait l’autre, il pense avoir des suivants quand ?) et il promet du pognon à la Bretagne et à Nantes en compensation. Peut-on y croire cinq minutes ?

Alors tant pis. Une page se tourne. Je vais me tourner vers le PS pour espérer savoir pour quoi militer dans les prochaines années. Ce n’est pas dans une crise de folie que je passe de NDDL au Parti Socialiste. On est un tas de gugusses du centre gauche à avoir voté pour Macron par déception de lors de la campagne d’Hamon. On est donc nombreux du centre gauche à vouloir aller voir ailleurs.

Nous sommes par ailleurs des républicains. FalconHill parle d’un « scandale républicain » dans son billet du jour (voir ma blogroll). Nous y sommes, effectivement. Le projet annulé avait été monté dans le respect des institutions de la République, dans une perspective de long terme (près de 50 ans que ça dure) en respectant parfaitement la loi et les institutions. Il est barré d’un coup de crayon par quelques politicaillons à la petite semaine.

Le PS est agité en préparation de son congrès. J’ai  commencé à lire des interviews, des contributions,… dont celle d’Emmanuel Maurel, de l’aile gauche du PS, qui a tout mon respect (contrairement à d’autres) ce qui explique que j’ai lu. Il fait deux erreurs. Il fait une critique partielle du quinquennat précédent et il a un projet résolument ancré à la gauche de la gauche, dans un espace déjà bien occupé. Le PS ne s’en sortira que s’il sait récupérer les ouailles égarées dans le centrisme. Tout en sachant critiquer la politique du gouvernement quand elle fait mal. Et j’en connais un qui a parfaitement eu raison de parler de Raffles.

Le gouvernement vient de faire une immonde connerie et il n’y a encore aucun communiqué sur le site du Parti Socialiste. Forcément. Il ne veut pas se couper d’une partie de son électorat. Alors il oublie l’autre.

C’est tout le drame du Parti Socialiste.

Mais le drame du grand ouest, partie de la France bien à gauche, avec des élus de gauche favorables à l’aéroport, c’est qu’il perd un moyen d’améliorer son ouverture vers le monde. Et le Premier Ministre nous a expliqué qu’on n’avait qu’à aller à Roissy ou Orly en train. Ca fait trente ans que je fais des allers retours entre la Bretagne et Paris.


Il est petit et sans vision.

21 commentaires:

  1. Il y a beaucoup de choses dans ton billet.

    Tout d'abord, concernant NDDL, il s'agissait, je crois, d'une consultation - et non d'un référendum - limitée à la Loire Atlantique, alors que cet aéroport était sensé desservir le "Grand-Ouest". Je ne sais d'ailleurs pas ce que veut dire que le Grand-Ouest.

    Concernant Macron maintenant, je me suis trompé, le croyant au centre gauche. Non, il est résolument à droite et de droite ! Je ne regrette pas d'avoir voté pour lui et je crains que si c'était à refaire aujourd'hui, entre Mélenchon, Wauquiez, Le Pen et Macron, nous serions à répéter nos erreurs du passé ! ;+)

    Je crois, en effet, comme toi qu'il y a un espace au centre gauche, quelque part entre les positions républicaines de Valls et celles d'Arnaud Montebourg. Je pense que nous sommes orphelins d'un grand parti de centre gauche en devenir.

    Bises et à bientôt dans la vraie vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agissait bien d'un référendum. Mais peu importe. On n'est pas d'accord sur l'aéroport mais on l'est sur le reste.

      Bises aussi.

      Supprimer
  2. Il reste que votre titre ne va pas : soit vous écrivez “Feu NDDL” parce qu'il s'agit d'UN aéroport ; soit vous préférez accorder avec Notre-Dame, auquel cas il faut mettre "Feue".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'accorde le mot avec les suivant dans le titre.

      Supprimer
    2. Mais justement ! Le suivant est "Notre-Dame. Donc : feue.

      Supprimer
    3. Non, il y a NDDL, la confiance, et le PS. J'aurais pu mettre "feues" d'ailleurs vu que le PS est dans une parenthèse. Le plus drôle quand même, c'est que j'avais mis "feus" (la preuve : regardez l'URL du message) mais j'ai corrigé dans l'urgence en "feux" suite à une remarque d'une andouille ce qui me choque maintenant. Je vais donc recorriger.

      Supprimer
    4. Je suis, dans ce domaine, la seule andouille que vous devez écouter, bordel !!!

      (Sinon, maintenant, ça va…)

      Supprimer
    5. alors ça y est ? le féminin l'emporte sur le masculin ?!

      Supprimer
    6. Faut bien faire des concessions.

      Supprimer
    7. des concessions ? avec Vinci ? on leur en a pas déjà assez filé ? :)

      Supprimer
    8. C'est une négociation globale. En compensation on aura le droit de les sodomiser même quand elles ne veulent pas.

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec toi, le gouvernement n'aurais pas du céder à la pression, c'est un dossier épineux et tout comme pour l'abattage des loups, pour ou contre, une décision devait enfin être prise, elle l'a été. Pour ma part. j'attends de voir qu'elles seront les conséquences sur le long terme et les dommages collatéraux. J'écoute ce qui se passe au PS mais je leur conseille amicalement et fortement de changer de nom et de redorer leur blason parce qu'il faudra un miracle pour que mon prochain vote en 2022 soit aux couleurs de la rose, et j'en connais beaucoup qui sont de mon avis. Et pour faire un Clein à celui qui n'aime pas les clichés:je chanterais à l'heure d'aujourd'hui:"l'emmerdant, c'est la rose",crois moi!😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord pour la rose et sans doute pour le reste.

      Supprimer
  4. quand ça veut pas, ça veut pas!!!!!!!!!Ouarf!!

    RépondreSupprimer
  5. Je tiens à te dire que je veux rendre hommage au sérieux et la pertinence de ton travail, objections et analyses concernant NDL ..... Chapeau monsieur .
    vincent

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.