03 janvier 2017

Adieu Arnaud, adieu Manuel !

J'ai déjà dit que je ne voterai pour aucun de ces deux individus. Chaque jour qui passe m'amène de nouveaux arguments. Commençons ce soir par Montebourg puisque ma vraie charge du soir est contre Valls. 

Arnaud,

Ton épisode avec Guy Bedos est grotesque. Il prouve que tu fais n'importe quoi, sans consulter. Tu fais des annonces au hasard. Sans compter que papy ne représente pas vraiment la modernité malgré tout le respect qu'on lui doit. 

Surtout, tu as annoncé une baisse de la CSG pour les petits revenus. Tes supporters sont heureux car ils sont persuadés que tu défends les petits revenus. La vérité est que tu coules l'imposition sur le revenu donc en favorisant l'impôt sur la consommation. Tu vas mettre en place une usine à gaz... 

Si tu avais une certaine vision politique, tu aurais fusionné la CSG et l'impôt sur le revenu ce qui est rendu plus facile avec le prélèvement à la source mis en place par un gouvernement dont tu t'es fait lourdé. 

On ne veut plus de mesures populistes ou électoralistes quand elles ne sont pas réalisables. Je me répète mais il faut une vision pour le pays. Personne ne sera convaincu par cet élément de ton projet. 

Manu,

Je t'ai soutenu jusqu'à olim y a quelques mois mais c'est devenu de plus en plus difficile. Tu viens de dire que tu étais favorable à la défiscalisation des heures supplémentaires. En gros, tu nous présentes un projet digne de Sarkozy en présentant une personnalité similaire. 

Pendant des années, je me suis battu contre cette mesure qui a été abrogée par un gouvernement pour lequel je me suis battu et dont tu faisais partie. 

1. La mesure n'est pas efficace et les faits l'ont prouvé. Elle favorise les secteurs qui vont bien au détriment des autres. Elle est injuste (un type qui a la chance de gagner plus parce qu'il bosse plus paye moins qu'un type qui râle). 

2. L'enjeu des prochaines années est la modification de la structure du travail avec le progrès technique, l'uberisation (employons les mots qui vont bien : pour faire travailler un type, plus besoin de contrat de travail). 

3. Il faut partager les revenus donc, dans la mesure du possible, le travail. 

Mon gars, tu n'es pas de gauche (c'est un oukase que je n'aime pas, j'en ai fait récemment un billet). Je t'ai défendu sans doute par principe. Mais je ne comprends pas qu'un type qui ait défendu François Hollande puisse te soutenir maintenant. 

Adieu, tous les deux. Je ne voterai pas à la primaire, j'en suis de plus en plus persuadé. Et je ne voterai pour aucun de vous deux au premier tour de la présidentielle. 

Ce week end, j'ai lu une chronique (écrite par un type vraisemblablement réactionnaire). L'électorat traditionnel de gauche a trouvé son candidat : Marine Le Pen. Vous avez contribué à tout faire foirer.  

Pour que ma gauche gagne, je voterai pour Hamon, Macron, Peillon ou Mélenchon (dans l'ordre de mes préférences à cette heure). 

21 commentaires:

  1. Défiscalisation des heures sup, on paie deux fois : une fois en remboursant les impôts, une autre fois en payant les chômeurs que cette mesure crée.. C'est nul, tu as raison. Et puis copier Sarkozy dans ce qu'il a de pire...!

    RépondreSupprimer
  2. il est intéressant ton billet. Surtout après que j'ai écouté avec intérêt Hamon ce soir sur BFM.
    Je ne suis pas d'accord sur le fond avec sa vision de la société et les options qu'il défend. Mais il a des visions, et il propose une stratégie et une voix, qui est assez claire. Et en plus il le fait avec une humilité que j'ai trouvé intéressante.

    Fillon et Hamon, finalement ceux sont peut être ceux des primaires qui ont le plus travaillé, eu le comportement le plus adéquat, et proposé une vision claire de là où ils voulaient aller. Pour moi ceux sont des révélations.
    Et concernant Hamon, que je trouvais apparatchik sans envergure, c'est une surprise.

    Sinon je trouve aussi Valls et Montebourg à coté de la plaque. Sur le premier c'est terrible, je comprends rien à sa campagne, à là où il veut aller. Ca pue le tactique et l'impréparation, c'est nul.
    Par contre sur Peillon je suis encore plus critique, car avec lui je trouve qu'on touche le fond du fond...

    Bon courage en tous cas politiquement parlant... (mais ton billet me plait bien sur le fond et la forme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore eu le temps de m'intéresser à Peillon. Mais pour l'instant, comme tu dis plus ou moins, il est largement au dessus du lot.

      Mais il manque de notoriété.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui mais tu dis un peu n'importe quoi. Tu n'as pas vu que j'ai mis Hamon devant. En plus, tu soutiens un type les yeux fermés et tu oublies de voir son programme et la probabilité qu'il puisse gagner l'élection.

      Mais oui. Macron est bien plus à gauche que Montebourg. Au moins, c'est un progressiste.

      Supprimer
  4. Je suis une maman solo avec trois enfants à charges, j'ai toujours travaillé dur pour donner le meilleur à mes enfants! Je faisais 17heures, d'heures supplémentaires par semaine pour payer les études à ma fille aînée sans qu'ils soient taxés par l'impôt et mon patron était content de ne pas payer de charges sur ces heures supplémentaires tout le monde y trouvais son compte c'était peut-être égoïste mais j'étais contente d'avoir cette possibilité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde est content de gagner plus d'argent.

      Supprimer
  5. Ne nous berçons pas d'illusion,la condition sine qua non pour que la gauche l'emporte et qu'elle se présente unie. La possibilité pour que cela se fasse est infinitésimale et pour tout dire pour le moins empreinte de "magouille" d'appareil si elle aboutissait; les électeurs ne seront pas dupes !!!.
    C'est pourquoi pour la première fois de ma vie je ne voterai pas pour le candidat de la gauche de gouvernement mais pour un progressiste EM sans aucun scrupule dés le premier tour .
    Bonne année a toi et plein d'articles toujours aussi intéressant .
    vincent

    RépondreSupprimer
  6. Hamon n'a jamais "travaillé" de sa vie. Comme Valls et Fillon. Peillon est plombé avec sa réforme des rythmes scolaires dans l'opinion. La base de Mélenchon, au grand maximum, c'est 20% du corps électoral.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Ce sont des arguments de plus pour Macron (mais je ne peux pas le soutenir, je ne comprends rien à son projet ; je dis ça pour Jeff). Quant à Mélenchon, tu parles d'une base de second tour ? Plus sérieusement, c'est son handicap. Il n'a aucune chance faire plus de 30 ou 35% à un second tour, sauf s'il est opposé à Le Pen. Et s'il a une chance d'être qualifié pour le second, c'est si le candidat PS est une quiche et si Macron pique des points à Fillon et qu'il arrive lui même à convaincre des électeurs de MLP. Beaucoup de si.

      C'est pour ça que les militants politiques me font un peu chier en permanence. Ils n'ont aucun réalisme. Et donc aucun recul. Et donc on ne peut rien leur dire. Ils vivent dans leur monde. En 2012, on avait le beau rôle puisque la victoire d'Hollande était la plus probable...

      Supprimer
    2. Mélenchon peut bénéficier d'un soutien des services de renseignement de Poutine pour dégommer ses adversaires, comme pour Trump.

      Supprimer
  7. Je ne sais pas si je voterais à cette primaire, et si j'y vais, je voterais sans doute mon voisin Benoit Hamon par solidarité régionale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je voterai Hamon : par solidarité avec M. Chemin.

      Supprimer
    2. Parfait aussi, voilà une belle entente entre voisins de région.

      Supprimer
  8. J'avoue ne pas comprendre pourquoi voter Hamon ou Montebourg.
    Ce sont eux qui ont œuvré pour remplacer Ayrault par Valls.
    Autant voter Valls directement.

    Décidément plus j'essaie de comprendre, plus je tombe dans l'insondable.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai renoncé à comprendre les querelles internes du PS.

      Supprimer
  9. deuxième ligne "sans compter que bedos ne représente pas la modernité malgré le respect qu'on lui doit..."
    qu'on lui doit?
    on DOIT du respect à bedos?
    mouarf!
    expliquez moi donc ça, l'ami

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.