26 avril 2017

Buvez pour oublier, votez et éliminez !

Une mauvaise nouvelle est annoncée ce soir. Le chômage est en forte hausse. C'est moche pour Pépère. D'un autre côté, d'un mois à l'autre,... Il y a par contre une bonne nouvelle. 

Le climat des affaires est au plus haut. Étant de nature à penser qu'on ne pourra pas redistribuer sans produire de richesses, je préfère me réjouir. 

Je me réjouis d'autant plus, pas de cette hausse du chômage, hein !, que je dis depuis longtemps qu'on ne reviendra pas au plein emploi. Que le travail salarié va diminuer grâce au progrès technologique. Je dis bien grâce. Le travail est une corvée, souvent (moi, je m'en fous, j'aime bien mon boulot, enrichissant intellectuellement et pas fatigant physiquement). 

Seul Hamon avait une telle vision, celle de nous faire entrer dans une société de baisse du travail. Mais il n'était pas crédible et il a été éliminé. Je vais me moquer de mes copains du PS (affectueusement) : dans leur campagne, ils n'ont pas insisté sur ce point, en défendant le revenu universel parce qu'il était dans le programme, comme si c'était un acquis social nouveau, un gadget. Raté ! C'était l'entrée dans le 21eme siècle. 

Hamon a perdu 20 points par rapport à Hollande. Mathématiquement mais approximativement, 8 sont partis vers Mélenchon et donc 12 vers Macron. Ce qui nous donne une vague idée de l'électorat de ce dernier avec ses 24%. Dont 12 viennent des électeurs de Bayrou et Sarkozy. En gros. 

Des autres candidats, c'est Mélenchon qui porte le plus ce volet avec le partage du travail (qui reste...) mais n'a pas si le mettre en avant. Par exemple, il voulait la baisse de l'âge de la retraite mais comme un slogan, une défense d'avantages acquis perdus,... Pas comme en enjeu de société. 

Et il a été éliminé aussi par un processus démocratique. On peut rejouer le match si vous le voulez. Si Hamon s'était désisté, Mélenchon aurait peut-être été au second tour. Encore que les électeurs de droite auraient senti le danger et auraient voté autrement. Une partie des électeurs de l'Hamon désisté aurait voté Macron. Peut-être que Macron et Mélenchon auraient été opposés au second tour. Et Macron aurait gagné. Vous pourrez tenter de me démontrer le contraire sauf si vous avez peur du ridicule. Mais je m'en fous. Vous passez votre temps et dénoncer les coups de billards à quatre bandes des autres tout en faisant vous-mêmes. 

Le scrutin présidentiel (le nôtre) est fait ainsi (il est lamentable mais vous vouliez le gagner en gagnant la présidentielle) : au premier tour, on choisit, au second, on élimine. 

Alors éliminez, maintenant ! (Mon slogan à moi étant : buvez, éliminez. Et j'élimine beaucoup). 

Vous nous dites : voter Macron maintenant, c'est mettre Le Pen en 2022. C'est votre billard à quatre bandes et vous ne vous en rendez pas compte. Mais ne pas voter Macron maintenant, c'est mettre Le Pen en 2017. 

J'ai entendu vos objections. Je vous ai compris. Mais je vous hais, compris ! (Smiley, c'était pour placer un mauvais jeu de mot dont je ne suis pas l'auteur sans compter que je ne suis pas sûr de la conjugaison du verbe haire que je conjugue rarement). 

Maintenant, et c'est le jeu démocratique, il vous faut, il nous faut, éliminer. 

On a le choix entre une candidate qui nous vient de l'extrême-droite et tout ça et un type qui, selon vous, va mener la politique qui nous a menés dans la merde où nous sommes. Qui est aussi la politique qui vous permet d'avoir un smartphone pour cracher votre haine de la société dans les réseaux sociaux. 

Et avec vos conneries que vous n'hésitez pas à démontrer avec des références historiques foireuses, vous allez nous foutre une présidente qui va nous rappeler les HLPSDNH. 

Vous pouvez aussi choisir, même à contre cœur, un candidat jeune et joli se présentant en binôme avec sa mère qui nous fera entrer dans le 21éme siècle. 

Mais rassurez-vous. Marine (elle n'ose pas afficher son nom) promet aussi la retraite à 60 ans. Un de ces jours, elle va promettre d'arrêter l'immigration pour éviter le SIDA à cause des bougnoules qui couchent avec les singes. Et vous aurez facilité son élection (certes avec cinq ans de retard). 

La fachosphère ne s'y trompe pas. Elle diffuse des infographies montrant que son programme économique est proche du vôtre. Je ne serai pas tondu à la libération, moi. Et en plus mes cheveux poussent largement...

Votez, éliminez, buvez pour oublier...

4 commentaires:

  1. Un des meilleurs billets !!!
    🤣🤣🤣🤣🤣

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  2. " Et avec vos conneries que vous n'hésitez pas à démontrer avec des références historiques foireuses, vous allez nous foutre une présidente qui va nous rappeler les HLPSDNH.
    Pour sans doute ELPQ.... Les cons !!!!.
    Ni ses prénoms d'ailleurs !!! Marion Anne Perrine .
    vincent

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.