19 avril 2017

L'abondance, le chômage et l'élection

Tiens ! Le camarade mais néanmoins ami Seb Musset a pondu un billet. Ça faisait longtemps. Il dit que les quatre principaux candidats sont des guignols. Et que les sept autres ne valent pas mieux. On est d'accord. Je ne sais pas quand il a pris la décision de voter. Pour ma part ça fait quelques jours seulement. 

On ne votera pas pour le même candidat. Je vais voter Macron. Il va voter Mélenchon. Peu importent les raisons de cette relative divergence. Nos lecteurs communs (si on en a...) auront de toute manière deviné nos votes. 

Photo. 


Lien. 


Cela étant, parlons du fond. Hips. Dans le fond, on n'est pas du cons et tant qu'on parle du fond, on est pas au bistro. Quoique. 

Seb reproche à Macron son libéralisme et je suis libéral. Je vais rappeler pourquoi : je ne vois pas pourquoi l'Etat imposerait à un bistro une heure de fermeture s'il n'y a pas de nuisance (à part pour mon foie). La gauche, en France, critique le libéralisme uniquement sur les aspects liés au droit du travail et je vais y revenu. Ou pas. C'est selon. Des fois, j'écris des conneries qui n'ont rien à voir avec celles que j'ai en tête quand j'ouvre mon truc pour faire des billets. 

Il n'empêche d'une part que je ne vois pas en quoi empêcher un entrepreneur de gagner de l'oseille fera avancer la patrie. Il n'empêche aussi que les entreprises du CAC 40 ont fait un bénéfice de 75 milliard en 2016 ce qui correspond en gros au déficit de l'Etat. Et j'ai du mal à imaginer pourquoi il faut taper sur l'artisan qui souhaite développer une affaire pour résoudre ce problème. 

Qui n´a rien à voir avec le droit du travail. La gauche s'en prend aux PME créatrices d'emplois en prenant pour exemple les boites du CAC 40. Ou 60. 

Néanmoins soyons sérieux et revenons au billet de Seb. Ce qu'on appelle l'Uberisation du travail est inéluctable. On ne luttera pas contre en brassant les bras. On ne survit jamais en nageant dans le sens inverse du courant. A la limite, on ne connaît pas les raisons de l'évolution de la société. Des andouilles ont inventer l'autoentreprenariat pour combler un vide juridique lié à une sous traitance forcée. L'entreprise du CAC 40 s'en fout. Elie va sous-traiter une partie de son job à ... un sous-traitant qui va lui même faire appel à un auto entrepreneur. 

Prenons Uber. Ils vont passer par des andouilles mais vont finir par les baiser. Dans 5 ou 10 ans, les voitures n'auront plus de conducteur. C'est le progres, ma brave dame. Hop ! Tous les salariés. Oups. Tous les automachins. Au chômage. Basta !

Le problème de Mélenchon est qu'il ne voit pas ça. Macron sait probablement plus comment évoluera la société pendant que Mélencheron nagera contre le courant. Tant pis. 

Mais nous avons d'autres candidat. Fillon, tiens ! Il veut nous enfermer dans une France du passé. Profondément réactionnaire. Faisant entrer Sens Commun au gouvernement. Genre : on va interdire la pillule. Mais pas la vaseline, les hommes ont le droit de rigoler. Je tiens par ailleurs à rappeler que la vaseline n'est valable en homéopathie que ceux qui ont des petites bites. C'est un autre sujet mais je tiens l'information d'un blogueur encore plus réactionnaire que Ficron. 

Je vais donc voter Macron et pas Mélenchon. Ce qui s'arrose certainement. 


10 commentaires:

  1. "Prenons Uber. Ils vont passer par des andouilles mais vont finir par les baiser.
    Dans 5 ou 10 ans, les voitures n'auront plus de conducteur.
    C'est le progres, ma brave dame.
    Hop ! Tous les salariés. Oups. Tous les automachins. Au chômage. Basta !"

    Des voitures sans chauffeurs et "en même temps" sans clients.

    👉plus de salariés plus de clients,
    plus de clients plus d'entreprises,
    plus d'entreprises plus de travail
    plus de travail plus de pesos.

    Mais y aura des robots, des ouatures sans chauffeurs, des libéraux et en même temps Macron,
    Macron, qui n'aura pas de programme (il a dit que ça n'était pas important), mais une vision (ça c'est important pour lui) 🙃🙃🙃
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ????

      Tu ne comprends pas quoi ?
      A quoi sert de travailler sur des projets (intelligence artificielle) qui remplaceront le travail humain, si personne n'est plus en capacité de consommer par manque de moyens financiers.

      C'est quoi votre vision libérale de l'économie du futur, des robots qui achèteront des voitures sans chauffeurs ?

      Ca n'est pas de l'ironie, c'est vraiment une totale incompréhension de vos projets (que d'ailleurs Macron s'est bien gardé de développer). Il faut se rendre à l'évidence, toute sa campagne était pleine de vide, comme celle de Fillon, de Hamon etc.

      Pour la bonne raison que nous en sommes à un point de non retour (et c'est mondial) où les choses vont se désagréger d'elles-mêmes et aucun pouvoir si grand soit il ne pourra renverser la vapeur.

      C'est normal, ce sont les cycles qui se reproduisent siècle après siècle.

      J'espère juste que la guerre n'aura pas lieu (mais je n'ai guère d'illusions).

      Hélène dici

      Supprimer
  2. À propos de votre candidat, ce slogan qui m'a fait sourire : « En marche… mais pas en avril ! »

    RépondreSupprimer
  3. Oui, les choses vont se désagréger, la France va mourir, catastrophe, faillite, nous sommes foutus. Tout va mal... c'est avec ce genre d'arguments que vus allez donner envie aux jeunes ? Bah oui, on va tous mourir, surtout nous les vieux... mais les jeunes eux, ils ont encore quelques trucs à faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'empêche pas ceux qui le veulent de se mettre la tête dans le sable, et même pour les protéger des mauvaises nouvelles, je ne serai pas fâchée si Nicolas retire mes commentaires.

      Les jeunes étant bien plus clairs que les "vieux", savent et sauront ce qu'ils ont à faire en temps opportun.

      Enfin pour vous aider à regarder les choses en face sans vous auto-liquéfier, sachez que depuis 4 milliards d'années les espèces terrestres sont passées à travers toutes les catastrophes, des pires aux moins graves, quelques unes ont disparu, mais tellement d'autres sont encore là.

      Essayez de regarder vos arguments "on va tous mourir" 😀😂😂 avant de critiquer ceux des autres.

      Hélène dici

      Supprimer
    2. « Les jeunes étant bien plus clairs que les "vieux", savent et sauront ce qu'ils ont à faire en temps opportun. »

      Si c'était le cas, nous vivrions dans un véritable éden depuis au moins dix mille ans. Comme ce n'est pas le cas, visiblement, cela prouve que les jeunes ne savent rien du tout : ils possèdent la connerie des vieux, moins la prudence.

      « Enfin pour vous aider à regarder les choses en face sans vous auto-liquéfier, sachez que depuis 4 milliards d'années les espèces terrestres sont passées à travers toutes les catastrophes, des pires aux moins graves, quelques unes ont disparu, mais tellement d'autres sont encore là. »

      Quelques espèces ont disparu ? Non, presque toutes, en réalité. Et celles qui les ont remplacées disparaîtront à leur tour, voire sont en train de le faire. Les espèces qui passent à travers les catastrophes sont une infime minorité.

      Supprimer
    3. @Didier Goux, pour les espèces vous avez tout à fait raison (mais vous endosserez la responsabilité de possible dépression profonde que ça peut déclencher chez certains 😉)

      Concernant les jeunes, ma foi, j'ai une idée plus positive que la vôtre.

      Hélène dici

      Supprimer
  4. En 40 ans la France libérale a doublé son PIB. Vu la morosité des français on peut dire que "l'argent ne fait pas le bonheur.":-)
    "...le PIB ne tient pas compte de la santé de nos enfants, de la qualité de leur instruction, ni de la gaieté de leurs jeux. Il ne mesure pas la beauté de notre poésie ou la solidité de nos mariages. Il ne songe pas à évaluer la qualité de nos débats politiques ou l’intégrité de nos représentants. Il ne prend pas en considération notre courage, notre sagesse ou notre culture. Il ne dit rien de notre sens de la compassion ou du dévouement envers notre pays. En un mot, le PIB mesure tout, sauf ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue." (Bob Kennedy)
    Il y a encore quelques arguments pour donner envie aux jeunes et aux moins jeunes.

    RépondreSupprimer
  5. « Les jeunes étant bien plus clairs que les "vieux", savent et sauront ce qu'ils ont à faire en temps opportun. »

    En général, les nouvelles théories scientifiques et techniques prenaient place quand les vieux qui défendaient leur opposé passaient l'arme à gauche. Mort aux vieux !

    Bon, Macron n'a pas inventé l'eau chaude, ni même les bus qui seront remplacés par des hologrammes de télétransportation bien moins coûteux et polluants, la google car est déjà dépassée.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.