24 avril 2017

Lendemain d'élection

Emmanuel Macron est arrivé en tête hier. Je n'ai pas pu l'arroser, j'avais déjà à fêter mon anniversaire. J'ai voté pour lui. Pas par conviction. Pour éviter Fillon. Macron était le candidat le plus proche de mes opinions, c'est à dire du centre gauche. J'aurais préféré avoir à voter pour François Hollande. 


On lit beaucoup de choses à propos du résultat de Marine Le Pen. Elle a fait 21,43% des voix, soit quatre point de plus qu'en 2012. C'est trop. Cela étant, elle n'a progressé que de quatre points alors que le candidat de la droite traditionnel était planté par un tas d'affaires. Par ailleurs, tous les sondages ou presque se sont plantés. Tous les derniers la mettaient aux alentours de 24. Je rappelle aussi qu'il y a quelques mois, la plupart des sondages la donnaient aux alentours de 30% et qu'on nous promettait un cataclysme et tout ça.



Enfin, je pense que cette élection est trop bizarre pour que l'on puisse en tirer des conséquences sur le vote FN.



N'oublions pas que le PS a pris la dérouillée annoncée, presque pire que tout ce à quoi on pouvait s'attendre jusqu'à il y a un mois. Le grand parti de la droite traditionnel a commis une erreur stratégique ce qui fait que pour la première fois, il ne sera pas au second tour. Surtout, pour la première fois, il aura loupé deux échéances nationales consécutives et risque bien de se trouver en dehors du pouvoir pendant une période de 10 ans.



Je dis "risque bien" car il faut encore qu'ils n'aient pas de majorité lors des législatives, élections qui risquent d'être rigolote. Je ne vais pas faire un appel au rassemblement car tout le monde va faire des appels au rassemblements tant c'est évident.



On est dans un état de décomposition amusant. On va avoir un tas de triangulaires aux législatives. Si c'est un candidat EM qui est en meilleure position pour gagner, il me semblerait normal que les PS et LR se désistent pour lui. Dans les autres configurations, il faudra juger au cas par cas. Il faudra a priori que le candidat LR s'il arrive troisième, se désiste pour celui non FN qui pourrait gagner.



Et il faut bien penser qu'il faudra trouver une majorité à l'Assemblée. Il ne faut donc pas camper dès à présent sur des stratégies "tout sauf". C'est de l'avenir de la France qu'on parle et les électeurs ont balayé notre brave clivage historique.



De toute manière, je m'en fous : à Bicêtre, il devrait y avoir deux candidats de gauche au second tour. J'appelle le PS à se ranger derrière Jean-Luc Laurent. Hop. Je voterai pour lui. Ce qui est d'autant plus bizarre que je n'ai pas voter pour le candidat qu'il soutenait à la présidentielle alors qu'en 2012, nous étions sur la même longueur d'onde.


1 commentaire:

  1. J'ai toujours pensé que tu faisais partie des modérés à gauche. Un social-démocrate.
    Centre-gauche pour toi, centre-droit pour moi, on s'est retrouvés à soutenir le même candidat, sans doute plus par pragmatisme que par conviction.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.