13 avril 2017

L'idiot inutile du vote du même métal

Electeur circonspect 
Ce qu'il y a de bien avec cette campagne, c'est que les sujets de prédilection changent à peu près tous les jours dans les réseaux sociaux. Aujourd'hui, par exemple, ce sont les supporters de Benoît Hamon qui sont en forme. Ils sont partis pour taper à fond sur Mélenchon (son programme est proche de celui de Le Pen, il veut sortir de l'Europe. Surtout, ils relaient en masse un éditorial d'une andouille notoire de Libération qui explique que le vote Macron est inutile.

Notons que tant qu'ils font ça, ils ne sont pas au bistro. Par contre, pendant que je les lis... Tout son raisonnement est idiot. Il part sur le principe qu'il n'est pas utile de voter pour Macron pour faire battre Marine Le Pen au second tour car tous les autres prétendants sérieux la battraient. Peut-il penser une seconde qu'on préfère un Hamon Le Pen au second tour, fort peu probable, et donc, surtout un Macron Le Pen parce qu'un Fillon Le Pen ne serait pas rigolo.Un Mélenchon Le Pen serait lui, par contre, vraiment amusant mais il ne m'est pas interdit de penser, à ce que je sache, que Mélenchon ne ferait pas le meilleur président, que sa vision de l'Europe et tout ça n'est pas la bonne.

Et, comme à chaque élection, on nous explique à quel point il est idiot de voter utile alors qu'il est plus utile pour voter pour un candidat vraiment de gauche. Comprenne qui peut. On se demande qui joue à l'idiot utile.

Enfin, il y a évidemment une troupe, souvent les mêmes, qui viennent expliquer que Macron n'est pas de gauche. Ils essaient de culpabiliser les électeurs, presque de leur donner honte : « si tu votes Macron, tu ne pourras plus dire que tu es de gauche ».

Je vais répondre : si on a le second tour Fillon Le Pen, les types qui ont fait que Macron n'est pas au second tour ne pourront plus dire qu'ils sont à gauche vu qu'ils ont favoriser la droite dure. Je ne suis pas en train de culpabiliser des électeurs heureux mais d'essayer de démontrer que l'on peut... démontrer n'importe quoi tout en blessant les gens ce qui ne sert à rien.

Que chacun vote pour qui il a envie et arrête de tenter de convaincre des internautes de faire comme lui. On aura la paix.



12 commentaires:

  1. Vu les arguments de con de ceux qui se disent à gauche, je suis vraiment ravi qu'ils ne veuillent plus de moi à gauche. On va les laisser se bouffer entre eux..

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui est bizarre, à mes yeux z'éblouis, c'est que presque personne ne paraît songer aux législatives, après. Mélenchon président (allez, continuons à nous faire peur), il gouvernerait avec quelle majorité ? Et Le Pen ? Le seul qui est presque assuré d'en avoir une à peu près cohérente (là, je suis vraiment très gentil…), c'est Fillon : même Macron, s'il était élu, aurait probablement du mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est un peu pour ça que le vote Fillon me fait plus peur. Je préfère un bon bordel.

      Mais je pense que Macron pourrait réussir. Les députés iront à la soupe...

      Supprimer
  3. Il suffit de voter pour ses idées, non ?

    Les législatives, on verra bien après.

    RépondreSupprimer
  4. Il suffit de voter pour ses idées, non ? .
    Ce n'est pas si simple ...
    Vu le résultat de la primaire socialiste il m'est impossible de voter pour un candidat qui se situe hors de " la gauche de gouvernement " qui plus est, incapable viscéralement d'agréger une partie centriste absolument nécessaire pour faire la différence .
    Ce sera la première fois que je manquerai à ma famille mais j'assume.
    vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hamon a été au gouvernement. Pourquoi ne pas assumer qu'on est plus proche de Macron ? Ce n'est pas grave.

      Supprimer
    2. Hamon a été ministre de la Garderie nationale pendant la durée des grandes vacances : ça relativise un peu son expérience…

      Supprimer
    3. Il a pas été ministre d'un autre truc avant, genre "économie solidaire" ? ou "haricots verts bios" ?

      Supprimer
    4. Désolé mais un candidat qui tout en préconisant un 49.3 citoyen permettant de suspendre, bloquée une loi votée par l'assemblée , refuse aux travailleurs le droit de choisir par vote dans l'entreprise leur propre destin se moque du monde .
      Nonobstant des qualités que je peux lui reconnaître par ailleurs, non je n'oublie pas qu'il a était ministre de l'éducation .
      vincent

      Supprimer
  5. Il a été à l'éducation pendant trois mois. Il a juste eu le temps d'appliquer la réforme du statut de Peillon. Il a été ministre deux ans par contre.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.