14 avril 2017

Répondons aux questions adressées à François Fillon


Candidat muet et inaudible (ça tombe bien)
François Fillon a refusé de participer à une interview par M. Bourdin mais aussi de répondre à toutes les réponses de la Dépêche du Midi qui les publie aujourd'hui. Moi, vous me connaissez ? Si M. Fillon n'a pas le temps de répondre, je vais le faire à sa place pour vous rendre service.

« Les «erreurs» que vous admettez du bout des lèvres avoir commises ne montrent-elles pas à quel point vous êtes déconnecté de la vie des Français? »

Non mais vous rigolez ou quoi ? Votre accusation – et c'en est une – est formulée à l'envers. Les Français passent leur temps à déblatérer sur les personnalités politiques alors qu'ils sont complètement déconnectés de la dure réalité de notre vie. Ma femme, obligée de se lever à six heures du matin pour attendre les juges, moi, obligé d'accepter des costumes pourries et des montres à chier pour ne pas vexer de potentiels électeurs...

Ils me font marrer, ces Français. Sous prétexte que certains payent des impôts pour construire des routes, des écoles, rémunérer des policiers, des enseignants, ils voudraient mettre leur nez partout, comme s'ils avaient les moindres compétences pour la gestion d'un pays. Moi, j'ai géré un pays ! J'ai fait 600 milliards de dettes en plus alors que, vous me connaissez, je sais très bien faire rentrer l'argent. Alors eux, vous imaginez ? Toujours à ce plaindre du chômage alors que moi, oui moi, j'ai su réduire le chômage au sein de ma propre famille.

Et ils pensent que je suis déconnecté. De la folie.

« Cette campagne est un chemin de croix pour vous. Vous aviez déjà quelque peu édulcoré votre programme avant l'émergence des «affaires» qui vous mettent en cause. Ce programme n'est-il pas rendu inaudible aujourd'hui par l'homme qui le porte ? »

Les Français savent bien que le programme n'est jamais appliqué ! Regardez, Sarko, dont j'ai été le premier collaborateur. Il avait promis zéro SDF, zéro chômage et tout ça... Non ! Une campagne se fait sur des valeurs, le travail, la famille, le travail de la famille, la nation, celle qui paye le travail de la famille.

C'est le cabinet noir d'Hollande qui a fait émerger les affaires pour nuire à Jean-Luc Mélenchon. D'ailleurs il a tellement peur que la Méluche est maintenant troisième dans les sondages. Vous pariez que l'Elysée va sortir encore d'autres affaires pour me nuire encore plus ?

« Lorsque vous dites aux Français : «Je ne vous demande pas de m'aimer mais de me soutenir», n'est-ce pas l'aveu que le lien minimum d'adhésion entre un candidat et le peuple a été brisé ? »

Mais vous ne comprenez rien ! Je ne suis pas là pour me faire aimer. Qu'est-ce que j'en ai à cirer. Il faut que l'oseille rentre pour que je puisse faire quelques économies en étant nourri par la princesse. Qu'est-ce que l'amour a à faire dans cette histoire ?

Et depuis quand représenterai-je le peuple ? Ces geux, incapable de vivre autrement que dans un trois pièces au huitième étage à un point qu'on se demande à quoi servent les étages au dessous ! Quand le peuple adhère, c'est qu'il n'est pas propre. Il lui reste des traces de sucre sur les doigts, au minimum. Je refuse de me faire toucher par un peuple qui ne serait pas nickel et pas celui dont les bonbons adhèrent au papier.

« Considérez-vous que si vous êtes élu président de la République, votre victoire effacera dans l'esprit des Français votre image dégradée? Aurez-vous l'autorité morale pour exercer le pouvoir ? »

Mais vous êtes drôles ! Qu'est-ce que j'en ai à foutre de mon image à partir du moment où je suis élu. De toute manière, avec ces crétins qui ont fait le quinquennat, les sortants n'ont aucune chance d'être élus. Moi, dans cinq ans, je vais au Conseil Constitutionnel et basta. Quant à l'autorité morale, c'est probablement grillé mais on fera sans. Il suffira de mettre une police politique suffisamment forte en place. Et plus aucun jeune ou vieux trou du cul n'osera baffouer mon autorité.


Et vous l'avez dit : si je suis élu... Vous êtes complètement déconnectés !

6 commentaires:

  1. Tu es sûr que ce n'est pas lui (ou sa femme) qui a écrit les réponses?

    RépondreSupprimer
  2. Excellent, flippant pour moi un Fillon/ Lepen une torture! Choisir entre la peste et le colera, entre le déshonneur et le déshonneur! Que les Français trouvent le bon sens sur leur chemin!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.