28 octobre 2006

Blog influent ?

Ca fait des années… heu, des semaines... que je veux faire un billet sur les blogueurs influents, mais c’est vachement difficile.

Je voudrais les exploser, les laminer, les couvrir de ridicule. Des mois que je prépare ce billet. Mais il y a un truc qui me refroidit. Il faut que j’analyse ça en taisant ma propre jalousie. Ou, plutôt, en la prenant en compte.

Avant de parler des blogueurs influents, il faut que je parle de nous, blogueurs normaux. L’autre jour je citais un texte de Guy Birenbaum (blogueur influent) qui était magnifique et qui parlait, je résume, des blogs anonymes comme le mien. J’ai oublié une critique : Guy oublie un peu pourquoi on écrit !

Je ne veux pas me prétendre le porte-parole de tous les blogueurs, je vais donc passer à la première personne.

J’écris parce que j’aime bien ça. C’est mon boulot (d’écrire des trucs, pas d’écrire des billets dans les blogs). Toute la journée, je rédige des rapports techniques pour une hiérarchie absconse (et si c’était vrai, je ne dirais rien ici, ils me lisent peut-être !), des spécifications, des comptes rendus de réunion, des notes d’orientation, des notes de synthèse, ….

Alors, quand je me retrouve face à mon blog, j’aime bien écrire un truc qui n’est pas téléguidé. Dans la mesure du possible avec un maximum d’humour, mais ce soir ce n’est pas le cas. Je parle des blogueurs influents. Un sujet sérieux, je peux l’aborder avec un humour, pas un sujet frivole.

Donc, dans le blog, j’écris parce que j’aime bien ça. Là, on rentre dans le cœur du sujet. Et quitte à écrire, j’aime bien être lu. J’aime surtout penser que des gens prennent du plaisir à me lire.

J’ose espérer que mes lecteurs réguliers (Eric, Loïc, Filaplomb, Manu, Franssoit et Tonnegrande !) aiment bien lire mes trucs. A moins qu’ils ne les lisent que par principe. Par contre, j’observe de près mon sitemeter. Je dois plafonner à deux ou trois inconnus qui me lisent par jour. Des fois, ils me postent un commentaire plaisant, j’en ai même vu un ou deux qui ont recommandé sur leur site d’aller me lire (ce qui me prouve que je ne suis pas totalement dans la mauvais voie !). Hier soir, il y a un type qui fait un commentaire gentil sur le blog de Birenbaum. Mais ça ne fait qu’un ou deux.

Je passe beaucoup de temps dans les blogs et je suis toujours surpris par l’importance que les ânes apportent à leur propre discours. Sous prétexte d’être sur le web, ils pensent être largement lus. Je vais voir leurs stats. Ils sont comme moi mais ne culminent qu’à une vingtaine de visite par jour, dont les copains.

Je passe beaucoup de temps dans les blogs, disais-je, et aussi sur les commentaires. Je suis toujours surpris de la prétention des mecs qui rédigent des billets ou des commentaires. Le fait d’être sur le net les fait penser qu’ils ont une influence incroyable. Dans mon billet d’hier, je parlais des commentaires chez DSK qui étaient toujours trop longs. DSK va faire 3 ou 400 commentaires, mais je peux parier que chaque commentaire n’a pas été lu par plus d’une ou deux personnes.

Je résume : on écrit pour rien à part se faire plaisir, mais la plupart des gugusses qui vont sur les blogs pensent que leur avis sera écouté comme l’évangile.

J’en reviens au sujet du billet, les blogueurs influents. Je vais en citer trois. Loïc Le Meur, le plus célèbre. Versac, l’organisateur de République des Blogs. Guy Birenbaum. Celui qui écrit le mieux. Je ne donne pas les liens. Celui de Birenbaum est à gauche, dans la colonne ad hoc, celui de Versac, je ne le connais pas (je l’ai en raccourci sur mon PC), et celui de Le Meur, avec ses chevilles, il est probable que www.loiclemeur.com ça marche.

Ca fait donc quelques mois que cette notion de blog influent me fait rigoler. Mais en fait, Le Meur, il ne dit rien. Versac, je ne suis que rarement d’accord avec lui. Et Birenbaum son billet quotidien est toujours le bonheur, mais il y a trop de gugusses qui s’autorisent à laisser des commentaires.

Les blogueurs influents ? Je ne sais pas quoi dire. Une prochaine fois ?

Non. Je n'ai rien à dire.

16 commentaires:

  1. Nicolas : tu as influencé mon billet du jour puisque j'y ai cité Miss France, comme tu me le suggérais !
    Sur les blogueur influents ?
    Bah, à mes yeux ça n'a pas de sens.
    Beaucoup de lecteurs = bcp d'influence ?
    C'est l'histoire de celui qui pisse le plus loin alors ?
    Je pensais qu'on avait dépassé ça !

    [Et oui, j'aime (j'admire) la manière dont tu traites tes sujets. C'est pour ça que je reviens !]

    RépondreSupprimer
  2. On a effectivement du mal à savoir comment un blogueur devient influent, comment son blog devient un lieu de discussion. Mais il me semble que pour traiter le sujet, il faut aussi aller chez Eolas car, là, il y a du contenu (et de la qualité dans l'écriture).

    (Et je suis un lecteur régulier, parce ce que je lis ici, le ton, m'amuse :))

    RépondreSupprimer
  3. Filaplomb,

    Moi aussi, j'admire la manière dont je traite mes billets !
    :-)

    En l'occurence, celui-là je l'ai traité en rentrant d'une soirée agitée au bistro avec les copains !


    Philippe,

    Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Philippe, le lien sur ton site ne fonctionne pas.

    RépondreSupprimer
  5. Bon, je vais faire partie des gugusses qui comment à l'occas ! En plus pour te dire que j'étais dans le même état d'esprit que toi, parler des blogieurs "influents", mais ça ne veut rien dire alors j'ai renoncé mais tu as eu raison d'écrire ton billet, moi je suis d'accord avec ce que tu écris.
    Par contre, une chose me gêne : tu dis - je caricature un peu - j'écris pour moi et tant mieux si je suis un peu lu. Bah, sans remuer les grandes idées, le blog n'est-ce pas d'abord le partage avant la démarche indivisuelle ? Je veux dire : faire plaisir aux autres c'est aussi ensuite se faire plaisir mais se faire plaisir d'abord et si cela plait aux autres ensuite tant mieux, ce n'est pas tout à fait la même démarche.

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas : C'est bien ce que je disais…
    :-p

    RépondreSupprimer
  7. Le vrai blogueur influent est celui qui serait capable de te faire voter Sarkozy! (Allez Loïc, au boulot!)

    RépondreSupprimer
  8. hors-sujet :
    le taux de chômage vient encore de baisser et de façon assez spectaculaire même. On imagine le désespoir des leaders de la gauche qui vont devoir revoir leur argumentaire tendant à faire croire que les chiffres sont manipulés.
    On attend bcp de Julien Dray à gauche qui est toujours sur le front quand il s'agit de critiquer une bonne nouvelle...

    pas facile tout le temps d'être dans l'opposition !

    RépondreSupprimer
  9. Ne t'inquiète pas, Loïc, on trouvera bien un truc : c'est grace à la démographie, aux emplois aidés, ... !


    Mais rassure toi Loïc, pour ma part, si la baisse est réelle, ça me réjouit !

    Un truc rigolo : pourquoi c'est Chirac qui a annoncé ça ?

    RépondreSupprimer
  10. ah, je savais pas que c'était Chirac...mais pourquoi pas après tout. Il est encore président, non ?
    Si ces chiffres sont bons, il ne faut pas oublier tous les gens qui sont sans emploi et qui ne sont pas ou plus demandeurs d'emplois (comme les rmistes). Plutôt que de nous dire chaque mois l'évolution du taux de chômage, ce serait mieux de donner l'évolution de la population assistée (demandeurs d'emplois, rmistes, gens en contrat divers, en formation...). plus parlant pour moi en tout cas. techniquement possible non ? A-t-on par exemple les chiffres du nombre de rmistes tous les mois ?

    ceci dit la dynamique est bonne en ce moment alors ne crachons pas dans la soupe.

    RépondreSupprimer
  11. C'est presque impossible à réunir tous ces chiffres.

    RépondreSupprimer
  12. Faire un blog pour être influent ? Quelle bizarre intention… S'exprimer sur ce point ? Je comprends que vous soyez à court d'arguments ou alors vous seriez "sous influence…".
    Par contre, reconnaissons une chose : que ça fait du bien au nombril de poster ses billets ! On inspecte le compteur, les commentaires pour voir s'il y en a beaucoup qui viennent faire trempette neuronale dans nos grandes ou petites logorrhées, selon. S'il existe un blog-maniac pour me dire le contraire, eh bien, j'aimerais bien qu'il m'influence.

    RépondreSupprimer
  13. Ben ouais... Je suis à court d'argument. Car on s'en fout !

    RépondreSupprimer
  14. Je découvre ton billet. Quelques éléments de réponse.

    1. Je ne suis pas un "blogueur influent". c'est en tout cas un terme que je refuse systématiquement, qui est juste passé dans les media, et qui obsède quelques gusses qui se prennent le chou avec ce terme ridicule.

    2. Qu'est-ce qui me motive ? Le plaisir, moi aussi. c'est ce que je disais dans un billet pour les trois ans de mon blog, d'ailleurs : "Tout n'a pas changé pour autant, et le plaisir est toujours là. Car c'est surtout ça, mon moteur : le plaisir à échanger, le plaisir du bouton sur lequel on appuie pour poster, les questions qu'on se pose... Le "ça ferait un bon billet, ça", les commentaires attendus qui arrivent, les clin d'oeils, les surprises, les polémiques et les reconnaissances..."

    3. Il n'y a pas les blogs influents d'un coté, et les blogueurs normaux de l'autre. Je refuse de penser chaque billet en fonction de l'influence qu'il pourrait avoir sur X ou Y. Et pourtant, oui, j'ai une pression, je suis lu, à tort, par des gens qui croient que "ça se passe chez moi".

    Tout ça est un joyeux délire. Il y a des blogs qui ont plus ou moins d'audience, pour une foule de raisons plus ou moins légitimes. Ca n'en fait pas des êtres différents, aux motivations autres...

    RépondreSupprimer
  15. Versac,

    Merci pour ta visite et ton commentaire.

    Je crois que ce qu'il y a d'important dans mon billet c'est la conclusion "je n'ai rien à dire". Juste que l'expression "blogueur influent" m'a toujours amusé.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.