01 octobre 2006

Nicolas, Président !

Pas Lui ! Moi.

Je vous l’annonce d’emblée : je suis candidat à candidature.

Un seul événement provoque cette annonce : hier, personne ne s’est déclaré candidat et personne n’a annoncé renoncer à se présenter. J’ai bien peur que ça soit la même chose aujourd’hui, donc, pour mettre de l’animation et faire progresser le débat, je le dit haut et fort : je suis candidat.

J’ai pris la décision ce matin en virevoltant de blog en blog. Il y a encore 20 minutes, je n’avais encore aucun programme mais ça commence à venir.

Mon programme tourne autour de trois points.

D’abord, modifier la constitution pour empêcher les anciens maires de Neuilly sur Seine et les présidents de Poitou Charente de devenir président de la République.

Ensuite, plafonner le prix du demi pression au comptoir à 1,5 euros et en salle à 1,8.

Enfin, développer des systèmes de contrôle automatique des blogs pour éviter les engueulades poignantes d’illustres.

Pour y arriver, je vais constituer une équipe. J’en suis à la phase où j’élimine les incompétents et peser les dispositions de chacun. Par exemple, Tonnegrande (de tonnegrande973.blogspot.com) n’a pas les capacités requises pour être ministre des Nouvelles Technologiques de l’Information et de la Communication. Par contre, il ferait un excellent ministre de la consommation.

Ensuite, je vais retenir quelques éléphants. Jack Lang par exemple ferait un excellent ministre de la culture. Il l’a déjà été, excellent ministre de la culture, ça nous fera des économies sur le budget formation des ministres.

Ségolène Royal aura un triple ministère : Travail, Famille et Patrie. Nous allons confier les relations Européenne à Laurent Fabius. Enfin, je vais lui proposer. S’il me dit « non », tant pis.

DSK a une place toute trouvée : les finances. Il est compétent. Voilà un gugusse, il a une femme charmante, on ne sait pas trop ce qu’il est, mais il a une réputation. Il est compétent. C’est inscrit.

Par contre, je ne vais pas lui confier l’économie, mais à mon copain Antoine, qui a des oursins dans les poches et qui est probablement très doué pour les économies. Je vais confier le budget à ma copine Régine. Elle n’arrête pas de dépenser des sous et elle en a de plus en plus.

Pour la Justice, je pense à Nicolas Sarkozy. Oui, j’ai décidé de faire un gouvernement d’union nationale. Pardon. D’Union Nationale. A l’intérieur (pas de Sarkozy, au Ministère de l’Intérieur), je vais proposer le poste à Arnaud de Montebourg, mais uniquement pour faire chier le ministre de la justice.

Au Ministère des Transports et de la Sécurité Routière Réunis (MTSSR), je vais mettre un duo, mes copains le gros Loïc et le vieux Jacques. Ils sont spécialistes. J’ai un blog où je détaille leurs aventures.

Philippe de Villier sera ministre des Affaires Etrangères. Il sera très bien pour représenter la France à l’étranger et remonter notre image de marque bien ternie avec les émeutes dans les banlieues qui nous font passer pour des délinquants et les 35 heures qui nous font passer pour des fainéants et des faignants. C’est chiant ces mots qui ont plusieurs orthographes, je ne sais jamais quoi mettre. Comme si j’avais besoin de ça pour faire des fautes.

Jim, le serveur de la Comète, sera nommé ministre de l’Education. A propos de la Comète, nous transfèrerons cet établissement dans la cours de l’Elysée. J’ai bien pensé à ramener l’Elysée au Kremlin Bicêtre, mais ça risque de faire des frais.

Au ministère de la Jeunesse et des Sports, je ne vais mettre personne. Le sport m’emmerde, sauf quand il y a la télé au bistro et que l’équipe de France gagne. Et les jeunes sont des cons. C’est Tonnegrande, le ministre de la consommation, qui me l’a dit.

Revenons à la Comète, je vais mettre Jean, le patron, ministre des relations avec le Parlement. Il est très fort pour les relations. Par contre, je vais limiter son boulot à l’Assemblée Nationale, et confier les relations avec le Sénat à Abdel, patron de l’aéro, qui est très doué avec les vieux.

Au ministère de la Défense, je vais laisser Michèle Alliot-Marie. Pierre Lelouche a dit chez Ruquier hier soir qu’elle faisait très bien le boulot, qui si j’ai bien compris consiste à obtenir des rallonges budgétaires et rassurer les militaires. Et en plus elle est toujours bien habillée. Ou alors je vais mettre Elisabeth Guigou qui est aussi toujours bien habillée. Quand je dis « je vais mettre Elisabeth », c’est une façon de parler, j’anticipe la réaction de Franssoit qui a les idées aussi mal placées que moi.

Tiens, Franssoit, je vais lui proposer le ministère du Trégor. Ainsi, j’ai quelques copains blogueurs à caser. Eric, peux-tu t’occuper des bistros du nord du 13ème ? En parallèle, tu pourras t’occuper de l’Information. Tâche de la maîtriser un peu, ces temps-ci c’est un peu le bordel. Loïc, tu ne vas pas me refuser le poste de ministre du suivi des équipes de foot du Morbihan en ligue 1 ? En complément, tu pourras surveiller l’héritage que nous laisserons à nos enfants : la dette et la planète détruite.

Il me reste à trouver quelqu'un pour le ministère des Affaires Sociales. Charles Pasqua, peut-être ? Je ne sais pas s’il est doué pour le social, mais il a un certain don pour les affaires. Ou alors je vais laisser Jean-Louis Borloo, il est très fort pour les chiffres du chômage.

A l’environnement, je vais mettre François Hollande. Ca lui fera un peu de formation : ces temps-ci, il a du mal à surveiller son environnement. Je vais peut-être appeler ça le ministère du Développement Durable mais je ne sais pas si c’est toujours à la mode.

Dominique de Villepin et Thierry Breton ne seront pas mis sur la touche. Ils sont bien coiffés, je vais les nommer conseillers spécieux à l’Elysée. Et quand nous aurons la visite d’un chef d’état étranger, nous serons 4 pour jouer à la belote. C’est très important. Quand on a des visites d’état, on leur fait visiter Paris, quelques châteaux, les Champs… Il faut désormais qu’on leur fasse connaître la vraie France et nos vraies soirées passées à jouer à la belote en buvant de la bière avec les copains. Ou alors au tarot, la belote ça fait un peu prolo.

Par contre, il est hors de question que je fasse le moindre voyage officiel à l’étranger. Ou alors on y va en voiture et c’est moi qui conduis.

Je n’ai rien oublié ? Vérifions vite fait, j’entame la troisième page.

Pas de ministre du travail : je suis contre le travail. Un ministre de la sieste, du temps libre, des conneries dans les blogs, des conneries dans les bistros, des gueuletons avec les potes, je veux bien. Pas un ministre du travail.

Pas de premier ministre : j’ai horreur de la hiérarchie. Ou alors on ressort Pierre Mauroy, qui en impose dans les photos sur le perron de l’Elysée. Ou Raymond Barre pour les mêmes critères.

J’ai oublié la mer, l’agriculture, l’outre-mer, le tourisme, les anciens combattants, les PME, la recherche, l’industrie,... Mais dans une première version, on ne peut pas penser à tout. Par exemple, on actuellement un ministre délégué à la Promotion de l’Egalité des Chances.

Pour préparer ma campagne, je vais créer un nouveau parti politique. Je propose de l’appeler Confédération Officielle Nationale. Ou l’Association des Bretons Réticents mais Utiles pour le Travail Intelligent. Ou Désir Elémentaire de Bistro Intellectuel Légitimement Envisageable. Ou Parti Local pour une Organisation Unitaire Communautariste.

19 commentaires:

  1. quelques questions :
    c'est quoi un ministre?
    pourquoi pas un ministre de "la bretagne ça vous gagne"?
    mettre le prix de la bière au prix d'un café c'est possible?

    très drole!

    RépondreSupprimer
  2. Possible ou pas, on s'en fout. Ce qu'il faut c'est un programme. c'est Chirac qui m'a dit !

    RépondreSupprimer
  3. bon ben je postule pour etre ministre des programmes et de la bière équitable!

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,

    'ministre du suivi des équipes de foot du Morbihan en ligue 1', ok, ça me va, Mr Le président. A ce titre, j'aiemrais que l'on réunisse un collectif budgétaire afin de recapitaliser le club de Lorient qui est notre seul représentant en ligue 1 et qui hier soir n'a fait que match nul 0-0 contre la petite mais valeureuse équipe de Troyes.

    bisous à tous.

    RépondreSupprimer
  5. Si l'UMP commence à nous lêcher la joue, ça part plutôt mal.

    RépondreSupprimer
  6. juste que pour un president vous vous auto-flattez sur le blog de g.b - (quel "état de grace" reference au tefilm de france 2)

    que cette fin d'année soit le lit de vos réussites....

    c'est très bien d'avoir de l'ego euh de la satisfaction...

    RépondreSupprimer
  7. alors, Franssoit, j'ai vu que tu faisais de la course à pied aussi. Tu fais de la compet ?
    moi, j'en ai bcp bcp fait..

    sinon, tu as mis dans tes livres préférés 'martine à la plage'...pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  8. Mort de rire !!!
    Ça démarre pas mal ce programme et ce gouvernement !!!
    :-))))

    [Ce commentaire enrichit les débats, c'est clair !]

    RépondreSupprimer
  9. Je dois avoir un programme qui fait plus parler de lui que celui du PS.

    RépondreSupprimer
  10. Filaplomb !

    Tu es nommé ministre de la maçonnerie et des polices de caractères.

    Olive,

    Le ministère de la bière, je me le conserve, j'ai un don.

    Tu est nommée ministre de la relecture de tous les articles de mon blog.

    RépondreSupprimer
  11. Loïc,

    Tu finiras à gauche. A peine nommé ministre, tu demandes une rallonge de budget.

    RépondreSupprimer
  12. j'ai pas demander une rallonge de budget ! juste un collectif budgétaire...
    prenons par exemple sur le ministère de l'environnement

    RépondreSupprimer
  13. Loic,

    Je cours mais sans compétition. Pour l'instant ?

    Martine à la plage, c'était pour écrire quelque chose. Et c'était avant ton article sur Brelevenez et ses escaliers.

    Notons qu'on parle toujours des escaliers de Brelevenez au pluriel, alors que de mémoire, il n'y en a qu'un. En tant que ministre du Tregor, va falloir que je fasse quelque chose. Ca me fatigue déjà.

    RépondreSupprimer
  14. François Hollande à l'environement, ça peut être joli, avec toutes ces tulipes.

    RépondreSupprimer
  15. C'est décidé, je vote pour vous !

    RépondreSupprimer
  16. Par Décret Ministériel, que nous appellerons désormais le "Décret Filaplomb" afin que la grandeur de mon nom reste dans l'histoire, par décret, donc, il est désormais interdit d'utiliser la police "Comics" qui est vraiment trop laide !

    C'est bien ministre DES polices, ça me va !!! :-))))

    RépondreSupprimer
  17. Vérifie quand même que cela ne risque pas de nous attirer les foudres de la Commission Européenne.

    En tant que Magistrat Suprème de Poulet (donc spécialiste des Polices), je décrête que tous les décrets devront être comiques sans shérif.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.