21 novembre 2006

C'est parti !

Qu’est-ce qu’on était bien au bistro avec les copains hier soir ! On n’a même plus besoin de refaire le monde, il s’est refait tout seul.

La question n’est plus « qui sera le prochain Président de la République ? » ou « pour qui je vais voter au premier tour ? » mais « que va faire Jacques Chirac pour torpiller Nicolas Sarkozy ? », « la gauche antilibérale va-t-elle réussir à se rassembler autour de Marie-Georges Buffet ou périr définitivement ? » ou « François Bayrou peut-il encore trouver une place ? ».

Que des sujets de rigolade !

Avant on se disait « que peut-on faire pour que Ségolène ne passe pas ? » et « comment éviter à la France de se taper Sarkozy pendant cinq ans ? ». Les deux questions étant relativement contradictoires on avait l’air con. Maintenant, Ségolène Royal a été désignée par les militants, elle sera la prochaine présidente et on va la soutenir.

On n’est pas des girouettes, ça fait juste du bien de savoir où on va !


Regardons la droite républicaine

Une partie des militants de l’UMP ne veut plus de Nicolas Sarkozy. Le fait que Le Parisien d’hier consacre un quart de page à une interview de François Goulard, dans lequel il crache abondamment sur le chef est significatif. Même la presse sent le vent tourner.

On se dit bien que le grand Jacques fera quelque chose pour le torpiller. Va-t-il y aller lui-même ou déléguer la tâche à Michèle Alliot-Marie ou Dominique de Villepin ? heu… Ou envoyer Alain Juppé directement, en préparation de 2012. Ce matin, s’il fallait que je vote, cette dernière hypothèse me séduirait… Introspection à l’appui. Quoi que.

La dernière hypothèse (au bistro, bien sûr) : Jacques Chirac négocierait avec le PS le fait d’envoyer une torpille antisarko contre une certaine immunité pendant sa retraite.

Mais est-ce bien nécessaire ? Avec les candidatures probables de Christine Boutin, Corinne Le Page, Nicolas Dupont Aignan, la nouvelle jeunesse de François Bayrou, … ça pourrait suffire à enterrer le petit Nicolas.


Regardons la gauche antilibérale

Nous avons des gens qui ont été sur un nuage suite au referendum sur la constitution, puis dans la rue avec le truc sur le CPE. Ils pensaient qu’il y avait 55% des Français près à voter pour eux, en oubliant que la majeure partie des « nonistes » vient de la droite souverainiste, et que les autres vont se laisser convaincre par un Parti Socialiste nettoyé.

Au dernier sondage, ils représentaient 14% des intentions de vote, ce qui n’est pas mal, mais comme ils partent dans tous les sens, on sent un beau bordel comme à la bonne époque des verts.

Comprendront-ils un jour qu’il faut un minimum de rassemblement pour faire entendre sa voix ? A mon avis, ce rassemblement ne peut se faire qu’autour de la candidate du Parti Communiste, Marie-Georges Buffet, voire d’Olivier Besancenot, qui est le plus jeune… Arlette Laguiller restera éternellement autour de 4% et José Bové est un pitre. A la limite, ils pourraient nous sortir Clémentine Autain.

Enfin, mon avis, pour ce qu’il compte !


Regardons les verts dont je parlais à l’instant

Non, passons. Ils passent leur temps à se chiffonner pour des âneries depuis toujours. Dominique Voynet n’a aucun charisme. Seul Noël Mamère avait une chance de dépasser les 5 ou 6 %, car il est connu et respecté par les gens. Il n’a pas voulu.


Regardons le coin de l’UDF

Avec le positionnement centriste affirmé, ils pouvaient rafler quelques voix sur leur gauche. Mais c’est fini, je crois. C’est mon sentiment de blogueur. Pendant les quelques mois où les blogueurs de gauche s’étripaient pour faire gagner leur poulain, je me disais que François Bayrou incarnerait peut-être le sérieux nécessaire, avec sa volonté d’ouverture, de traitement pragmatique de tous les sujets… Avec des « supporters » sympathiques, même sur les blogs.

Mon blog reste un des derniers à être qualifié d’antiségo !


Mais depuis 3 jours, je crois l’état de grâce est fini…

La machine à perdre a inversé la vitesse. Le Parti Socialiste est en ordre de marche. Ca fait chaud au cœur.

Qu'est ce qui me prend de diffuser une photo des antipodes à droite ?

10 commentaires:

  1. Très belle analyse globale.

    "La dernière hypothèse (au bistro, bien sûr) : Jacques Chirac négocierait avec le PS le fait d’envoyer une torpille antisarko contre une certaine immunité pendant sa retraite."

    Mais si j'avais été présent ce soir là, j'aurais développé ma dernière thèse. Ca fait sourire au début, mais tu verras que ce n'est pas idiot. C'est même très subtil et l'équipe de Jacques Chirac va sûrement y penser.
    C'est, tout simplement, un axe Chirac-Bové. C'est ça l'axe gagnant, la synthèse de tous les points de vue contradictoires. La base, c'est le rural et le rejet d'à peu près tout.
    Avec Chirac tu rejette le libéralisme et la politique sécuritaire-communautaire de Sarkozy et avec Bové tu torpilles l'ordre juste de Royal.
    L'attelage est osé, mais Chirac ose tout. Quant à Bové, c'est pas la peine de le dire.
    Leur première rencontre se fera en amérique du sud. A La Paz, en altitude, pour le symbole. Echange de poignée de main. On s'assoit sur le sol en tailleur avec 150 journalistes autour qui filment. Et là Bové et refont le monde. Ils décident de faire de la France le bastion de la lutte anti mondialisation. Ils boivent une corona et la campagne commence...

    Bien sûr, ce scénario farfelu n'arrivera jamais. C'est dommage ça aurait de la gueule.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais demander à mes analyses d'étudier cette hypothèse.

    RépondreSupprimer
  3. Très beau d'analyses à la volée ! Reste à continuer à réévaluer tout ça au fil de la campagne.
    Pour Chirac, je l'ai déjà dit, il se présente en mars, après un retrait de MAM et Nicolas Hulot et en reprenant ces deux axes de communication.
    Mais la vision d'Eric avec un Bové et un Chi buvant une corona dans le soleil couchant de LaPaz…
    Ça me plait ! :-)))

    RépondreSupprimer
  4. Une bonne analyse sur Ségo, là : http://pensees-rebelles.blogspirit.com/archive/2006/11/19/segolene.html

    RépondreSupprimer
  5. Mes grandes oreilles qui trainent sur le net ont eu vent que mon blog était cité ici...

    En arrivant ici je n'ai pas trouvé mon nom dans les liens mais en cherchant un peu dans la liste des liens j'ai presque eu un malaise... !

    Il y avait un lien "j'ai un copain de droite". J'ai effectivement presque failli tomber dans les cerises (je précise, cerises à Clémentine Autain parce que je ne me vois pas du tout tomber dans les pommes à Chirac...)

    Ouf en ouvrant le lien je remarque que ce n'était pas de mon blog qu'il s'agissait mais bel et bien d'un gars de droite ;-)))

    Et qui plus est qui écoute Daho.. Donc c'est sur c'est pas moi !

    Par contre merci de me classer parmis les « supporters » sympathiques ;-)))

    Si C'est un duel Sarko-Ségo on ira ensemble voter pour se soutenir mutuellement... sinon l'autre solution c'est de voter Bayrou au premier tour...

    RépondreSupprimer
  6. Farid,

    Merci pour votre visite !

    Voter Bayrou au premier tour ? heu... Au deuxième, je veux bien.

    RépondreSupprimer
  7. Vous voyez que c'est pas idiot mon axe Chirac Bové!

    RépondreSupprimer
  8. Noel Mamère est respecté ? Par les gens pour qui c'est au maire de décider quelles lois il veut bien appliquer, tel un souverain autonome, sans doute. Mais pour les autres, ce qui veulent une égalité de droit, donc l'application sur l'ensemble du territoire de la République de la loi de la République ?

    RépondreSupprimer
  9. Les maires qui n'appliquent pas les 20% de logement social ça me parait plus grave que Mamère qui célèbre un mariage homosexuel pour jeter un pavé dans la mare.

    Donc Sarko qui refuse d'appliquer une loi de la république (sans compter ses provocations sur la justice) mérite beaucoup moins que Mamère de devenir maire.

    Et ce n'est pas l'objet de mon billet.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.