13 novembre 2006

Des hauts et des bas !

Rentrant de l’enterrement de Charly, j’entendais à la radio les deux nouvelles économiques de la journée.

Le CAC 40 est au plus haut de l’année. Il a frôlé les 5500 points. On ne désespère pas de le voir franchir la barre aujourd’hui. On verra en milieu d’après midi à l’occasion de l’ouverture du NYSE. Il s’agit de la bourse de New York, je traduits pour les ignares et ceux qui s’en foutent royalement. C’est les gugusses qui s’apprêtent à racheter Euronext, vous savez la bourse de Paris et de deux autres capitales européennes (je crois qu’il s’agit de Bruxelles et Amsterdam).

Oui, les bourses de rachètent entre elles. On a Berlin qui a un œil sur Londres et New York lorgne Paris. En fait, on devrait finir par avoir des bourses autosuffisantes, qui gèrent mutuellement leurs propres cotations.

Je ne sais pas si Charly aurait pu m’expliquer ça.

La deuxième nouvelle de la journée : « Coup d'arrêt pour la croissance au troisième trimestre » (c’est la une de La Tribune, relayée par toutes les radios – mais pas vraiment par les sites d’information sur le web).

Je résume gratuitement : ce matin on annonce une croissance dangereusement ralentie pour le deuxième trimestre 2006 ce midi on annonce que le CAC 40 bat tous ses record.

Ce ne sont pas les seules nouvelles économiques de la journée. On a aussi M. de Villepin qui veut créer une taxe sur le charbon. Ca va sûrement dans le sens du progrès… Et surtout faire ce genre d’annonce alors que la partie « recettes » du budget 2007 vient d’être adoptée par l’Assemblée Nationale, voilà encore un truc qui ressemble à un bricolage sans nom. Si : une supercherie. L’art de foutre à la poubelle tous les principes qui fondent notre démocratie. Le budget voté par le parlement ? On s’en fout !

16 commentaires:

  1. Tu fais le même type de remarque que l'animateur du blog sur le nairu:
    http://lenairu.blogspot.com/2006/09/de-retour-de-congs-jai-dcouvert-sur-un_28.html

    Dès qu'une nouvelle est néfeste en terme social, elle est bonne pour la bourse.

    Je simplifie, c'est toi l'économiste!

    RépondreSupprimer
  2. L'adresse n'est pas complete:

    http://lenairu.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  3. L'adresse était bonne... Mais je ne lis qu'en diagonale.

    Quand le chômage augmente c'est normal (d'un point de vue technique, pas de la moralité !) ou du moins explicable que la bourse monte (ce sont des trucs ponctuels, mais si la chômage baisse, les gens ont plus de sous, donc ça génère un risque d'inflation).

    Là, dans mon truc, il n'y a rien de "social". Je ne sais même pas si on peut faire un parallèle entre les trucs.

    RépondreSupprimer
  4. En plus, aujourd'hui on a une baisse du pétrole, et une seule action (ALSTOM) prend 8% suite à je ne sais quel nouvel, et ça suffit à faire pencher le CAC.

    RépondreSupprimer
  5. les marchés financiers réagissent plus au feeling et à une certaine psychologie qu'à des critères tels que la santé des entreprises ou le niveau de croisance...
    preuve que même dans le temps de l'argent, le facteur humain est encore essentiel !

    RépondreSupprimer
  6. Non Loïc, le facteur humain ne compte pour rien. Il faut gagner des sous, gagner des sous, gagner des sous, gagner des sous.

    RépondreSupprimer
  7. oui, gagner des sous ça d'accord !
    (ceci dit, tu sais comme moi qu'avec les produits sophisitiqués qu'il y a maintenant, on peut gagner quand la bourse baisse...)

    Ce que je voulais dire, c'est que la psychologie est importante sur les marchés...plus souvent que des données chiffrées...

    gagner des sous, gagner des sous, certes. Et qu'y vois-tu de mal ?

    quand la bourse va, tout va !

    RépondreSupprimer
  8. "quand la bourse va, tout va !"

    Y compris le chômage...

    RépondreSupprimer
  9. oui, y compris le chômage...Tu vois qu'on est d'accord parfois !
    Pour les autres qui ne comprendraient pas, regardez la période 98/01 : forte hausse du cac et décrue du chômage...
    période 01/04 : baisse et stabilisation du cac et hausse du chômage
    période 05/06 : hausse du cac et baisse du chômage.

    RépondreSupprimer
  10. Sauf que si tu observes bien les chiffres, il y a un décallage d'un an ou un an et demi entre les courbes.

    RépondreSupprimer
  11. oui, la bourse anticipe toujours un peu la croissance à venir...
    les investisseurs ont du flair !

    RépondreSupprimer
  12. Tu vois ça avec optimisme, c'est bien.

    Moi, je suis aussi investisseur (à un faible niveau !), je vois ça surtout comment gagner (un peu) de l'argent avec économies, dans le sens "il n'y a pas de raison que seuls ces fumiers en profitent" !

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas,

    Les intérêts particuliers (qu'un bobo veuille faire fructifier ses économies ) font l'intérêt collectif.
    C'est la main invisible !
    Si parfois la bourse réagit avec exagération à une note émise par une recrue de 23ans de chez Goldman Sach, le long terme montre qu'en fait, l'évolution de la bourse ne doit rien au hasard.

    ceci dit, je pense qu'il faut une pression fiscale accrue sur les produits sophistiqués (qui ne s'investissent pas directement dans l'économie réelle ) : les warrants, dérivés etc.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis à peu près d'accord avec toi sur les trucs dérivés. Je suis même presque partisan de leur suppression.

    Quand je n'avais pas encore le blog, j'écrivais des trucs sur mon site web... J'avais mis une palanquée de truc sur la bourse et ses travers, non pas avec ma casquette "gauche" mais avec celle "petit bousicoteur"...

    Faudra que je les resorte. Mais c'était du type : raz le bol des types qui prennent la bourse pour un jeu.

    RépondreSupprimer
  15. C'est dans les propositions de Bayrou que j'apprécie (la proposition, pas lui) : restaurer l'autorité du Parlement.
    Je suis d'accord.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.