17 novembre 2006

Tournons la page

Voilà un extrait d’une dépêche pompée sur le web, qui reprend les propos de DSK : « "Maintenant, les socialistes ont une candidate et (...) il faut gagner contre la droite",[…] "tout le monde sera derrière elle". "Ségolène Royal a gagné, a bien gagné, je l'ai appelé au téléphone, et il faut reconnaître sa victoire". »

Voilà celui d’une autre dépêche à propos de Laurent Fabius : « [Il] s'est dit vendredi "prêt" au rassemblement après la très nette victoire de Ségolène Royal. "Les militants ont tranché. Je salue Ségolène Royal et je la félicite pour son succès", […] "Les militants lui ont donné tous les moyens pour l'emporter en 2007. Je lui souhaite bonne chance pour le grand combat contre la droite et l'extrême droite", […] "Il lui revient d'assurer le rassemblement de tous les socialistes. J'y suis évidemment prêt" »

Ils ont raison. L’heure est maintenant au rassemblement. Juste un truc : ce n'est pas seulement contre la droite qu'il faut se battre mais surtout pour nos idées.

Les militants socialistes ont donné à Ségolène Royal une large majorité, c’est leur choix.

Qu’une femme, relativement jeune, sympathique, souriante, assez charismatique soit la candidate du PS et y apporte du renouveau c’est très bien. S’il elle remporte les élections c’est fantastique… Elle peut donner un nouvel élan au pays ! Bravo !

Message personnel : « Dites-nous, maintenant, Ségolène, que tout ce que vous avez dit pendant votre campagne, c’était purement électoraliste et que vous ne voulez pas remettre en cause les 35 heures (même pour les enseignants !) la carte scolaire, que vous ne voulez pas faire encadrer les jeunes délinquants par des militaires, que le truc sur les jurys citoyens c’était uniquement pour rigoler, que la démocratie participative uniquement sur les blogs c’était un moyen pour vous d’apprendre le HTML. »

A part ça, je tombe sur une dépêche d’actualité qui dit que Ségolène est seulement la huitième femme candidate à la présidentielle. L’ont précédé : Arlette Laguiller, Marie-France Garaud, Huguette Bouchardeau, Dominique Voynet, Christiane Taubira, Corinne Lepage et Christine Boutin.

Incroyable…

P.S. : Aujourd’hui je ne cite pas mes sources et ne communique aucun lien, juste pour faire rager Eric.

10 commentaires:

  1. Tout d'abord, bravo pour le fair play de Strauss Kahn et Fabius. Ils ont contribué à élever le débat, à apporter des idées. Il n'y a pas eu tant de coups tordus (sifflets, vidéo de Bourdeu, celle des profs et activisme de quelques blogueurs bobos): ça aurait pu être pire.

    Mais ils ne pouvaient pas faire autrement que de reconnaître une victoire qui est plus large que prévue. Les militants socialistes ont fait un choix clair.
    .............

    « Dites-nous, maintenant, Ségolène, que tout ce que vous avez dit pendant votre campagne, c’était purement électoraliste et que vous ne voulez pas remettre en cause les 35 heures (même pour les enseignants !) la carte scolaire, que vous ne voulez pas faire encadrer les jeunes délinquants par des militaires, que le truc sur les jurys citoyens c’était uniquement pour rigoler, que la démocratie participative uniquement sur les blogs c’était un moyen pour vous d’apprendre le HTML. »


    _ vous ne voulez pas remettre en cause les 35 heures

    voir le projet
    concernant le temps de travail des profs, je te conseille, si tu as le temps, de revoir le grand jury RTL où elle s'explique.
    Le problème n'éest pas que les profs ne travaillent pas assez, le problème est que les heures de soutien scolaires ne sont pas financées par l'Etat et donc cela exclut les plus pauvres.

    _ la carte scolaire

    qu'est-ce qu'on fait pour éviter que les collèges de zones défavorisées soient des usines à chomeurs? on continue comme avant?

    _ faire encadrer les jeunes délinquants par des militaires

    quelles alternatives à la prison?

    _ les jurys citoyens

    on continue comme avant, à élire des gens tous les cinq ans et à les laisser faire le contraire de ce qu'ils ont promis?

    _ la démocratie participative

    pourquoi ne pas participer?

    _______
    Bref, sur tous ces sujets, c'est bien de ne pas être d'accord avec les idées qu'elle a avancé. Mais elle est partie, elle et son équipe, de certains constats.
    La question c'est est-ce qu'il faut continuer comme avant...

    Mais il faut regarder dans le détail ce que propose le projet socialiste. Et là, on peut sans doute dire qu'il n'est pas assez ambitieux.

    RépondreSupprimer
  2. Mais, bon, je ne me réjouis ni je ne m'attriste de la victoire de Mme Royal. Je pense qu'on ne nous refera pas 1981!
    Disons que j'attends de voir!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d’accord avec Segolene Royal; L’action des élus a besoin d’être contrôlée. C’est une évidence et comme toute évidence la proposition de Madame Royal se situe au-dessus du clivage droite gauche; ce qui me convient assez bien. Cependant la proposition de madame Royal pose des questions sans apporter les solutions. Comment organiser ce contrôle citoyen sans le dénaturer, comment l’installer dans la durée, comment passer outre le désintérêt du citoyen de base pour la chose publique ? Le contrôle des élus par l’électeur c’est ni plus ni moins que l’exercice de la souveraineté par le peuple. Souveraineté confisquée par les élites et les élus. Le rétablissement de la souveraineté populaire à l’intérieur et le rétablissement de la souveraineté nationale à l’extérieur sont des priorités qui exigeront un effort constant.
    Les outils juridiques pour organiser la démocratie de proximité existent. Je prends pour exemple les articles L.2141-1, L.2142-1, 3, 4, et L.2143-2 du code général des collectivités territoriales. Mais qui s’en souci ? Il faut par exemple réformer le code des collectivités locales pour redonner aux conseillers municipaux l’espace qu’ils n’auraient jamais du perdre. C’est n'est pas normal qu’un conseiller s’abstienne systématiquement d’intervenir en conseil municipal sous prétexte qu’il a été élu sur la liste du Maire !!

    RépondreSupprimer
  4. Quel long commentaire ! Merci !

    Sur wikipedia, j'ai trouvé un détail de son programme, un nouveau billet d'études s'imposera...

    Elle a des trucs très bien dans le programme.

    Mais je n'arrive pas à voir ce qu'elle propose sur les 35 heures. Elle a dit un truc vrai mais qui m'inquiète. Que les 35 heures n'étaient pas un progrès pour tous. Et le wiki dit qu'elle n'est pas opposée à leur assouplissement. Ca veut dire quoi ?

    "qu'est-ce qu'on fait pour éviter que les collèges de zones défavorisées soient des usines à chomeurs? on continue comme avant?"

    Assouplir la carte scolaire ne profitera qu'à des privilégiés. Ca ne va pas supprimer les collèges de zones défaborisées et les usines à chômeurs ! Elle propose de mettre deux adultes par classe... Autant faire deux classes, dans des petits établissements.

    Ca coutera cher et ça sera long, mais c'est le seul possible.

    Le coup de l'assouplissement c'est de la démagogie pour les bobos (comme dirait notre ami Loïc) qui ont réussi à acheter un pavillon en banlieue, mais dans le secteur d'une cité !

    Si elle doit être assouplie, c'est au cas par cas, selon des difficultés spécifiques des enfants. Pas de leurs parents !

    Sur les jurys citoyens : à ton avis, sans pouvoir, que pourront-ils faire ? Ca va faire de la suspicion sur les élus mais ça ne servira à rien.

    Il y a aussi le rôle des journalistes, de dénoncer ceux qui ne respectent pas leurs promesses.

    Par ailleurs, les socialos avaient promis les 35 heures en 1997. Ils n'avaient pas promis les privatisations qu'ils ont faites. Qu'est-ce qu'on fait, on met Jospin en prison ?

    Une piste : il faut casser la logique des partis dans les assemblées (nationales, locales, ...) et ne faire que des votes anonymes.

    Une autre piste : que dans sa profession de foi, le candidat prenne de grands engagements et soit interdit de se représenter s'il ne les respecte pas.

    La démocratie participative, maintenant

    D'une part ça existe déjà. Il y a des permanences électorales, on a le droit d'écrire à nos élus, ils organisent des réunions publiques. Tu noteras que dans ma critique, je parle des blogs... Son truc, c'est du pipeau.

    D'autre part, ça sous-entend un doute sur la capacité de la démocratie représentative.

    Et seul un vote d'un citoyen ou d'un élu peut avoir la moindre légitimité.

    "encadrer les jeunes délinquants par des militaires"

    Non, le rôle des militaires (hors pompiers de Paris et de gendarmerie) est d'assurer la défense de la France et de participer à sa politique de paix dans le monde. Ils n'ont pas à intervenir sur le territoire intérieur. C'est une question de principe, mais qui me parait fondamental.

    S'il faut créer quelque chose (des "centres") d'accord... Mais on peut aussi les faire encadrer par des civils... ayant une formation pour ça. Des éducateurs, par exemple. Ca ne coutera pas plus cher que des militaires, ça respectera "mes" principes, et ça sera plus efficace !

    "La question c'est est-ce qu'il faut continuer comme avant..."

    Non ! On le sait bien...

    Mais les propositions de Ségo ne me paraissent pas géniales. Et elle remet en cause la légitimité des élus, donc de la démocratie en général.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Alain,

    J'ai répondu à Eric avant de lire votre commentaire.

    "Les outils juridiques pour organiser la démocratie de proximité existent. Je prends pour exemple les articles L.2141-1, L.2142-1, 3, 4, et L.2143-2 du code général des collectivités territoriales."

    Oui, ça existe, c'est un peu ce que je réponds à Eric. Je connais surement bien moins que vous ces textes législatifs, mais il ne faut pas que derrière des mots, on invente des trucs qui existent déjà.

    "Il faut par exemple réformer le code des collectivités locales pour redonner aux conseillers municipaux l’espace qu’ils n’auraient jamais du perdre."

    C'est un peu ce que je dis à Eric. Ce qui se passe à l'assemblée, avec élus UMP qui n'osent pas l'ouvrir (c'est probablement le cas aussi pour le PS quand il a la majorité), est vrai pour tous les échelons.

    Nous sommes donc probablement d'accord sur beaucoup de points, mais certains propos de Mme Royal décrédibilisent le rôle des élus.

    C'est grave pour la démocratie.

    RépondreSupprimer
  6. "Sur les jurys citoyens : à ton avis, sans pouvoir, que pourront-ils faire ? Ca va faire de la suspicion sur les élus mais ça ne servira à rien.

    Il y a aussi le rôle des journalistes, de dénoncer ceux qui ne respectent pas leurs promesses."

    D'une certaine façon les jurys citoyens, ça existe déjà. Il y a les journalistes comme tu dis.

    Et il y a les citoyens ("les meilleurs experts de ce qu'ils vivent!" non, je ne vais pas te faire le coup) qui peuvent s'informer, se regrouper en association.

    Le problème des jurys de citoyens, on l'a dit, c'est qu'ils peuvent n'y rien connaître ou tout simplement être manipulés.
    Mais pourquoi pas des gens de la société civile intégrés dans des équipes d'étude?

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi pas ? Mais pas des gens tirés au sort... Des gens compétents et reconnus pour l'être.

    Comment les reconnaitre ? Par un vote ? Et c'est reparti...

    RépondreSupprimer
  8. Votre Marie-Ségolène est peut-être une vraie nunuche réac. Ce qui est sûr, c'est que c'est une fausse gentille.
    Quelques reflexions de ces "amis" du PS sur :
    http://www.segostop.com/soigne/

    Dimitri

    RépondreSupprimer
  9. Et ensuite ?

    Vous faites le tour des blogs où le mot "ségolène" est cité...

    Von

    RépondreSupprimer
  10. Pas du tout, je cherche simplement à faire mieux connaitre Ségolène.

    Dimitri

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.