20 novembre 2006

La panade ?

Ils sont cons à l’UMP. Je suis désolé de le dire comme ça, j’y ai des amis qui me félicitent de ne jamais m’attaquer au parti sur le blog, mais là c’est le porte-parole Luc Chatel qui raconte des bêtises, avec des propos à la limite de la correction.

N’étant pas très doué avec liens sur les dépêches, j’en copie ci-dessous une de chez Reuters, récupérée sur boursorama, là : http://www.boursorama.com/pratique/actu/detail_actu_politique.phtml?&news=3798064

Extrait : « Le discours de pré-campagne de Ségolène Royal "était trop souvent un discours de mensonge par rapport à la réalité", a déclaré à la presse le porte-parole de l'UMP Luc Chatel. »

Houhou, les gars ! Il s’agit d’un scrutin interne au PS, largement médiatisé, c’est vrai. Vous êtes trop perdus pour savoir quoi dire maintenant que le PS semble rassemblé ?

Déjà, une autre dépêche nous montre comment Julien Dray a rembarré Dominique de Villepin. Je traduits : « occupez-vous de vos fesses ! » alors que Villepin critiquait le PS pour avoir choisi son candidat trop tôt et trop top. Ce en quoi Dray a bien raison. En quoi la stratégie du PS concerne-t-elle l’UMP ?

Autre extrait : « Le porte-parole de l'UMP a notamment estimé qu'un certain nombre de positions prises par Ségolène Royal ces derniers mois, notamment sur les 35 heures et la lutte contre l'insécurité, étaient en "totale contradiction" avec les "idées historiques" et le programme du PS. » Est-ce vraiment à M. Chatel de juger ?

Houhou, les gars ! Vous avez laissé le PS occuper le devant de la scène, expliquer ses propositions aux français, montrer sa cohérence dans les débats internes et faire preuve d’une démocratie exemplaire. Vous avez espéré l’explosion des engueulades, la mise à jour de divergences…

C’est raté. L’explosion en question, c’est chez vous. Faites le ménage d’abord. M. Goulard nous explique dans Le Parisien de ce matin comment est gérée la démocratie à l’UMP…

Houhou, les gars ! Après la bataille, vous dites n’importe quoi. Vous reprochez à Ségolène, par exemple, de « "s'en remettre au Parlement pour traiter de la question du budget de la Défense". ». Ah bon ? Ce n’est pas le parlement qui traite du budget ? Ah bon ? Le budget de la défense est détaillé dans le projet UMP ? Et en plus vous ressortez le truc sur les propos de Ségolène sur les enseignants… Vous ne savez pas que ça ne l’a pas empêché de dépasser les 60% ?

Houhou, les gars ! Remettez-vous !

Allez ! Commencez par présenter votre programme aux Français ! Expliquez leur comment la suppression des droits de succession et de donation, sans la suppression des niches fiscales, et juste après la réforme des impôts qui a vu la progressivité mise à mal, est une bonne mesure !

Ensuite, choisissez votre candidat ! Expliquez aux Français comment on peut incarner la rupture en étant au gouvernement depuis cinq ans, avec un échec abyssal sur vos thèmes de prédilection dont la sécurité, à un point tel que même Alternatives Economiques parle du sujet…

Heureusement que vous avez vos vieux sages !

*******************************************
2007 - L'UMP accuse Ségolène Royal d'avoir "menti"

PARIS, 20 novembre (Reuters) - L'UMP a accusé lundi la candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007 Ségolène Royal d'avoir menti pendant la campagne de la primaire interne au PS, dont elle est sortie victorieuse jeudi.

Le discours de pré-campagne de Ségolène Royal "était trop souvent un discours de mensonge par rapport à la réalité", a déclaré à la presse le porte-parole de l'UMP Luc Chatel.

Il a cité l'exemple de la bande vidéo diffusée sur internet par des détracteurs de Ségolène Royal, dans laquelle la présidente de la région Poitou-Charentes souhaitait à huis-clos, devant des militants, que les enseignants de collèges fassent effectivement 35 heures de présence dans ces établissements.

Or Ségolène Royal "tenait par ailleurs des discours officiels radicalement opposés", a déclaré le porte-parole de l'UMP. "Oui, on peut dire que Mme Royal n'a pas dit la vérité pendant cette pré-campagne."

Il a également estimé que Ségolène Royal devait désormais "relever un certain nombre de défis difficiles".
"Le premier défi, c'est celui de sortir des généralités et des slogans creux", a expliqué Luc Chatel. "On a beaucoup entendu pendant cette pré-campagne des slogans - désir d'avenir, le siècle de l'intelligence, société de solidarité, exigence de vérité. Tout cela est bien gentil. Maintenant les Français sont en droit d'attendre les propositions concrètes et surtout les avis concrets de Mme Royal sur un certain nombre de sujets."

Le porte-parole de l'UMP a notamment estimé qu'un certain nombre de positions prises par Ségolène Royal ces derniers mois, notamment sur les 35 heures et la lutte contre l'insécurité, étaient en "totale contradiction" avec les "idées historiques" et le programme du PS.

"Mme Royal devra aussi rattraper un certain nombre de ses erreurs", a ajouté Luc Chatel, qui a cité des propos de la candidate socialiste confondant selon lui les programmes nucléaires civils et militaires iraniens et lui a rapproché de ne pas avoir su dire comment elle traiterait le problème de la dette publique ou de "s'en remettre au Parlement pour traiter de la question du budget de la Défense".

5 commentaires:

  1. Les liens boursorama sont périmés. Peu importe, l'essentiel n'est pas là.

    Oui, il semble bien que les gars de l'UMP s'emportent un peu. deux phénomènes nouveaux (un débat à ciel ouvert dans un parti, une femme désignée) et c'est panique à bord.

    Plutôt que de nous causer de l'orthodoxie du PS, M. Châtel (qui n'est pas plus marxiste qu'une clé à molette) ferait mieux de nous expliquer quel rapport il y a entre le Général de Gaulle et un élu qui n'a jamais quitté Neuilly, ne sait pas à quoi ressemble un chabichou et n'a jamais vu le cul d'une vache autrement que dans un reportage sur Chirac. En revanche, Nicolas Sarkozy a bien souvent vu la salle à manger de M Balkani...

    Et si tu veux voir du bordel à l'UMp, viens voir chez moi demain, un jeune militant de ce parti s'exprime. Librement bien sûr...

    RépondreSupprimer
  2. Me voilà promu "soutien de Lionel Jospin". Qui sont ces rigolos?

    http://avenircitoyenaveclioneljospin.com/lire.php

    http://avenircitoyenaveclioneljospin.com

    RépondreSupprimer
  3. C'est un classique de l'UMP. On doit leur apprendre ça en réunion de formation des militants : quand vous ne savez plus quoi dire, critiquez votre adversaire.
    Par exemple à l'assemblée, un ministre tel que Nicolas Sarkozy, quand on lui pose une vraie question d'orientation politique, répond systématiquement par une critique des périodes socialistes précédentes.
    Les portes-parole UMP applique la même méthode. Quand on leur montre le bordel chez eux, ils répondent en critiquant le bordel du voisn.
    Sauf que maintenant, chez le voisin, c'est à peu près rangé !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.