28 novembre 2006

Politique de transport

Tout candidat à la présidentielle se doit d’avoir une politique des transports ambitieuse. Je me demande d’ailleurs ce que font mes principaux concurrents. A part se déplacer au Liban pour pirater l’annonce de la candidature de l’autre, ce qui est de bonne guerre, je n’ai pas vu grand-chose sur le transport dans les programmes.

Pourquoi est-ce important ?

Il ne s’agit pas de se mêler de ce qui nous regarde pas, mais tout ce qui concerne le transport est nécessairement à long terme et très coûteux. Ca n’est pas du pipi de chat à court terme mais un truc qui doit permettre de se projeter à 30 ou 50 ans. C’est le président qui doit le faire.

La construction du matériel de transport :

La France a différents fleurons (EADS, Alstom, des grands chantiers) qu’il convient de préserver, en arrêtant de croire qu’EADS est français et même s’il y règne un certains bordel ces temps-ci. Histoire de faire quelque chose qui ne nous regarde pas (bis), nous allons coter AIRBUS en bourse pour permettre à d’autres actionnaires d’y rentrer au capital, mais comme je voulais faire un billet pour déconner comme d’hab, je pense que c’est mal parti. Il faut que je me redresse.

Nous allons lui changer de nom, pour assurer la meilleure des transparences : Air Bus Structure de Collaboration des Organisations Nationales Spécialisées.

Le transport aérien :

Nous allons renommer Air France. Pourquoi ? Avec cette histoire de patriotisme économique, nos amis Italiens (ceux qui voudraient bouffer Suez tout cru) rechignent à se fondre dans Air France. J’ignore tout de la situation d’IBERIA ou d’Air Portugal, mais il y a sûrement moyen de faire un grand groupe avec tout ça, pour faire chier les rosbifs avec leur britiche aire ouaille et les teutons avec louf tant qu’ça.

Nous pourrions également nous intéresser à la compagnie Irlandais Aer Lingus mais ils viennent de fusionner avec Cuny Airlines, pour fonder Cuny Lingus.

Excellente plaisanterie que je tiens encore des Nuls.

Le nouveau groupe s’appellera : Société de Transport Régional et InterNational Géographiquement.

Le transport fluvial :

Nous allons participer à un projet international pour développer le transport fluvial entre Turin et Madrid passant par Chambéry, Lyon, Clermont Ferrand, Tarbes et Arreau. Si vous ne connaissez pas Arreau, j’en suis désolé, mais c’est le premier patelin des Pyrénées qui me vienne à l’esprit après St Lary Soulan, mais je ne sais pas comment ça s’écrit et j’ai la flemme de faire des recherches.

Le transport de fret ferroviaire :


Nous allons arrêter de penser en terme de rentabilité mais uniquement en terme de service public, qui sera financé par une taxe sur le transport routier qui commence à nous les briser menu. Non seulement il pollue comme un cochon mais en plus nous empêche de faire des excès de vitesse à la campagne ou sur autoroute à deux voies.

L’objectif principal sera de développer le fret. Ce n’est pas compliqué. Un poids lourd va par la route du lieu de chargement jusqu’à une gare de fret. Le routier va au wagon bar pendant le trajet suivant. Puis reprend son camion dans une gare de fret pour rejoindre le lieu de livraison. Je me répète : ce n’est pas compliqué. Si c’est trop cher, il faut trouver un financement ailleurs, d’où la taxe ci-dessus, mais là je deviens particulièrement technique.

Le transport de passagers en Région Parisienne :

Désolé de ne parler que de Paris, mais je ne connais pas trop les autres villes. Un schéma identique devrait être trouvé.

Nous allons fusionner le STIF, la RATP et la SNCF dans une même entité. Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part, je n’ai jamais rien compris à cette histoire d’interconnexion. D’autre part, c’est le bordel à gérer, puisque les « tickets » sont uniques entre les entités. Néanmoins, il y a une raison supplémentaire à cette fusion : c’elle d’avoir le plaisir de rechercher un nouvel acronyme rigolo.

Que pensez-vous de Liaison de Solidarité Départementale ? Ou Compagnie d’Aménagement National pour Nouer des Amitiés Bizarres Inter Sectorielles ? Ou Société Historique d’Infrastructures de Transport ? Ou Jonction à Organisation Inter Nodale de Transports ? Ou Projet Elitiste de Transport d’Allure Régionale et Départementale ?

Le transport routier des braves gens :

Ca fera l’objet d’un billet ultérieur puisque ça concerne aussi la sécurité routière, l’environnement et un tas de truc.

9 commentaires:

  1. Nicolas,
    J'apprends ce jous que Trust se présentera à l'élection présidentielle le 20 décembre ...

    Je me sens fait comme un rat car je ne sais plus quoi faire au 1er ni au 2nd tour

    RépondreSupprimer
  2. C'est drôle parce que je voyais ça sur la cinquième (y'avait pas le son parce que je préférais un bon disque à ce moment là mais j'avais les images), ils montraient l'évolution du réseau ferré français (acronyme sans intérêt, n'est ce pas ?) et on voyait donc que ça se réduit comme peau de chagrin.
    Or, je suis convaincu, Monsieur le Président, que d'ici trante ans, tout comme avec les tramways qu'on a détruit puis ré-inventés parce que c'est "tellement moderne", on remettra en place les rails (à coup de centaines de milliers d'euros) pour faire de l'interconnection périurbaine…
    Bref, il faut une vraie vision à long terme, tu as raison !

    RépondreSupprimer
  3. Gaël,

    Il y a trop de candidats. Ce n'est pas la peine de gaspiller des sous puisque je vais être élu.

    Filaplomb,

    Il faut avoir une vision à long terme. J'ai 40 ans, je peux être président jusqu'à 70 ans. Voire plus.

    RépondreSupprimer
  4. il y a du boulot!
    je voulais de donner des chiffres
    (je vois qu'en lettres et acronymes tu es Furieusement Ouvert Un Renouveau dans la Nouvelle Intelligence politique!)

    mais sur le site du ministere
    les derniers chiffres datent...sentent le carbone14

    http://www.transports.equipement.gouv.fr/frontoffice/visu.jsp?id=86

    RépondreSupprimer
  5. C'est le problème avec tous les chiffres officiels... Ils datent un peu. Souvent

    Même pour les trucs économiques, on a souvent du mal à trouver des trucs qui sont publiés depuis l'arrivée de Villepin (à part le taux de chômage).

    RépondreSupprimer
  6. Le probème des trucs économiques c'est qu'on les trusuent…
    :-)

    Bon, OK, je sors…

    RépondreSupprimer
  7. Filaplomb,

    Soit tu bois, soit je suis mal réveillé.

    Tous,

    Mon dernier commentaire n'était pas une critique sur Villepin, mais sur les stats qui mettent 2 ou 3 ans à sortir !

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : mille excuses, passée une certaine heure, je n'ai plus les doigts en face du clavier !
    Tu disais : «Même pour les trucs économiques, on a souvent du mal à trouver des trucs qui sont publiés depuis l'arrivée de Villepin»
    Ce à quoi je souhaitais répondre : Le problème des trucs qui sont publiés, c'est qu'on les truque.
    C'est tout, juste une blague à 2 euros.
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.