06 juillet 2007

Décroissance

En octobre dernier, Eric a fait une série de billet sur la décroissance. En voici un par exemple : un type a posté un commentaire (qui m’a fait bondir) hier, j’ai donc reçu une notification par mail. Ca m’a poussé à penser à nouveau à la décroissance en mettant mes chaussettes avant de prendre ma douche en buvant mon café.

Je ne suis pas d’accord avec eux sur tous les points, loin de là, c’est la croissance qui permet le progrès. Mais ils ont raison sur le fond. C’est complètement con de produire, produire, produire toujours de plus en plus à la seule fin de faire tourner une machine économique.


Complètement con, pourquoi ?


Raison 1 : ça fait travailler des mecs uniquement pour le prétexte de faire marcher cette machine économique et pas pour apporter une contribution quelconque à la société. Le travail pour le travail. Rien que d’y penser, ça me fatigue.

Raison 2 : produire impose la dépense d’énergie et de ressources naturelles. Vider la substance de la planète uniquement à une fin strictement mathématique (augmenter de 2,5% le PIB) est ridicule, dangereux, …

On parle beaucoup de croissance, mais on parle assez peu de croissance de quoi ! S’il s’agit de la croissance de la production de services, ça passe encore tant que les services en question ne nécessitent pas la production de biens… C’est ça qui est crétin : toujours produire de plus en plus de biens. On y pense pas assez.

Observez cinq minutes autour de vous et regardez bien le nombre de cochonneries inutiles entassées.

Je vais juste donner deux exemples personnels.

Le premier ! Le premier !

J’ai, dans ma poche, deux téléphones portables : un pour le boulot, payé par ma boite, l’autre personnel. Celui du boulot je le coupe quand je ne bosse pas (sauf pendant les vacances ! J’ai un chargeur qui se branche sur l’allume cigare de la voiture, pas pour l’autre). Le personnel, je le coupe quand je ne peux pas recevoir d’appel (réunions, …), celui du boulot restant ouvert en cas d’urgence.

C’est idiot ! Ce dont j’ai besoin, c’est deux numéros de téléphones, pas de deux appareils. Les constructeurs de téléphones ne sont pas cons. Ils ne vendraient pas des téléphones qui gèrent deux numéros bien que ça ne poserait aucune difficulté technique : ils ne pourraient plus vendre deux téléphones !

Le deuxième ! Le deuxième !

Dans mon séjour, j’ai deux chaînes hifi. Il y a des raisons historiques à cela. Je vais vous les détailler mais en tout petit pour aller plus vite.

Avant j’habitais dans un studio. J’avais une chaîne hifi et un radio réveil. Quand j’ai acheté mon deux pièces, j’ai mis le radio réveil… dans la chambre et la chaîne dans le séjour. Je n’avais donc plus la radio dans le séjour, ce qui m’obligeait à prendre le café dans la chambre ou à regarder la télé ! J’ai donc décidé d’acheter un tuner pour ma chaîne hifi. Mais ça n’existe plus, ils vendent des trucs qui font ampli et tuner. Du coup, mon budget de 1000 francs (ça ne nous rajeunit pas), j’ai choisi de le dépenser dans une mini chaîne, qui s’est révélé d’une excellente qualité : je n’utilise plus l’ancienne.

On s’en fout ! Mais c’est dingue cette société qui pousse à avoir deux chaînes hifi. Ca ne rime à rien. Il aurait suffit qu’ils fassent un tuner à 500 francs, que je file 100 francs à la caissière de chez Carrefour, 100 francs au type qui met les chaînes dans les rayons, 200 francs à l’UNICEF pour qu’ils les dépensent dans le pays où a été produit ma chaîne hifi et que je paye une tournée avec les 100 francs qui restent. L’impact global pour l’économie aurait été le même sans utiliser un tas de composants électroniques, voire chimiques, sans faire bosser des types comme des esclaves, et sans occuper de la place chez moi avec deux nouvelles enceintes.

Le troisième ! Le troisième !

Non ! J’avais dit deux. Mais regardez bien autour de vous. Si vous êtes au bureau, ouvrez les armoires de vos collègues et regardez la tonne de papier inutile qui ne sert à rien. Ouvrez la vôtre : combien de documents sont-ils archivés alors que vous ne les avez pas lu et que vous ne les lirez jamais parce que vous avez la version électronique sur votre PC et qu’il est plus facile de faire une recherche sur un pdf que sur du papier ?

Produire pour produire… On ne pourrait pas imaginer une autre société ?

21 commentaires:

  1. j ai aussi un probleme avec ce systeme de decroissance: mais je ne connais pas bien cette theorie:
    si cela impose une croissance respectueuse de l environnement et des hommes, de la repartition nord sud et des generations futures (meme si cela passe par une reduction du rythme de la croissance) je dis oui!

    mais si cela est une idee occidentale qui priverait les payes du sud ou les pays emergenst d une possibilité de s en sortir, je suis plus reticent...

    a voir (et surtout a mieux comprendre!)

    bisous toi!

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui est surtout aberrant dans le système actuel, c'est qu'on cherche à créer de nouveaux besoins pour vendre de nouveaux biens et ensuite à recommencer.
    Cela donne une machine à produire de la nouveauté juste pour continuer à vendre.
    Par exemple, le portable, ça ne sert au départ qu'à téléphoner en dehors de chez soi.
    Maintenant, c'est à peine si ça ne fait pas chauffe biberon, juste pour que le clients se procurent le nouveau-nouveau modèle !

    D'autre part, la finalité financière est devenue éxagérèment importante. Par exemple, le Viagra alors que le paludisme ou d'autres ne font l'objet que de très peu de recherche…

    Enfin, bref, je vois la décroissance comme une correction nécessaire du système actuel !

    :-)

    RépondreSupprimer
  3. Roi,

    Non ! La décroissance, par définition, ne peux pas imposer une croissance, même respectueuse de l'environnement et des hommes. Je dirais en plus que le développement (je ne parle pas de croissance !) des pays du sud ne peut pas se faire s'ils font les mêmes bourdes que nous !

    Je te conseille de lire les liens fournis par Eric. Ils ont de bonnes idées sur beaucoup de sujets (je n'adhère pas à tout) et en particulier, si j'ai bien compris, une saine opposition à la notion de "développement durable" qui n'est souvent qu'un prétexte pour gagner encore plus d'oseille avec des conneries.

    Fil,

    Oui. Des nouveaux besoins sont artificiels (mais d'un autre côté, si le téléphone peut faire lecteur de MP3 est-ce un mal ?).

    Tout n'est pas mauvais. Le téléphone portable est une bonne chose dans de nombreux cas. C'est la surenchère qui est mauvaise. Mon téléphone me permet de me connecter à Internet : je refuse de le faire. De même, je ne téléphone quasiment jamais (je ne vois pas l'intérêt, par contre, j'aime bien discuter avec le gens en face à face... ou par écrit sur le web).

    Pour ma part, comme je le disais dans le billet (si je n'ai pas oublié), je pense qu'il faut une "décroissance" de la production de truc inutile. Mais il y a un tas de services utiles qui peuvent générer de la croissance saine. Par exemple, avec le vieillissement de la population, il faudra bien du monde pour s'occuper des vieux. Autre exemple : si la musique électronique (j'entends par là diffusée par le web) se développe, ça ne peut pas être mauvais... ça permettra de diminuer la production de disques en plastiques...

    RépondreSupprimer
  4. Merde ! J'ai fait un commentaire trop long.

    RépondreSupprimer
  5. oui mais bon produire c'est quand même une nécessité. Quant à gérer le dosage c'est une autre histoire. Mais le problème vient plus de notre mentalité ...

    RépondreSupprimer
  6. j'ai à peu pres la même positio nque vous sur le sujet.

    Je suis pour en principe, mais cela fait peur en pratique.

    Mais peut être au fond que ce ne sont que les mentalités à changer.

    christophe

    RépondreSupprimer
  7. iza,

    Pourquoi une nécessité ? Consommer des trucs dont on a besoin, c'est une nécessité. Produire des trucs inutiles, non !

    RépondreSupprimer
  8. Christophe,

    On est donc d'accord ! Et merci pour ta visite.

    RépondreSupprimer
  9. Le mot "décroissance" est mauvais. tout comme le mot "croissance".
    Il faudrait repenser au mot "progrès". Chacun souhaite progresser. Ca ne signifie pas forcément croître ou faire croître quelque chose, ou accroître la quantité de matière qui nous entoure.

    Patron, une autre!

    RépondreSupprimer
  10. C'est juste que je ne suis pas sure qu'on puisse en sortir sans se remettre proprement en question ...

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas,

    Peux-tu donner des exemples de productions inutiles ?
    personnellement, je n'en vois pas.

    RépondreSupprimer
  12. Loic,

    J'en donne deux dans mon billet. Arrête de faire l'ane !

    RépondreSupprimer
  13. bof..c'est anecdotique. parce que tu crois que si il y avait la possiblité d'attribuer plusieurs numéros par mobile, ce secteur serait en décroissance ?
    Sur le parc de mobile mondial, combien de gens ont 2 téléphones avec 2 numéros ? Les cadres comme toi qui ont un numéro professionnel portables sont nombreux certes mais c'est une goutte d'eau.
    Si la technique dont tu parles existait ce secteur resterait quand même en très forte croissance.
    donc exemple pas concluant..

    la suite,

    Pour les chaines hifi, je n'ai rien compris ton histoire. le secteur électronique grand public est en plein boom et a permis le développement économique de pays asiatiques.
    Et ce n'est pas fini. la technologie mp3 est encore sous exploitée.

    Il n'y a aucune production inutile. tout a un sens en ce bas monde. TOUT.

    RépondreSupprimer
  14. il y a une seule décroissance que je supporte : celle de la gauche !!!

    RépondreSupprimer
  15. Il ne faut pas oublier non plus qu'il est facile d'avoir une croissance du PIB 2 ou 3% sans créations d'emplois.

    C'est possible, uniquement avec les flux financiers.

    RépondreSupprimer
  16. Dagrouik,

    Les flux financiers génèrent plus d'emplois que l'industrie.
    déjà pour une raison : il faut des gens pour gérer ces flux (bourses, banques, assurances, comptables..) et ensuite parce ces milliards qui s'échangent sont utiles à tous..
    Mais la gauche ne veut rien comprendre.

    RépondreSupprimer
  17. Loic,

    Comme d'hab, tu racontes n'importe quoi et tu accuses la gauche de conneries par principe.

    Dans 30 ans, tu en auras 60 ou 70, tu constateras l'état de la planète et tu diras "je savais pas". "Je pensais qu'en produisant plus tout le monde pourra s'en sortir". "je ne pensais qu'un jour, il n'y aura plus de foret parce qu'il faut produire du soja pour faire rouler mon 4x4 écologique". "Je ne pensais pas qu'en travaillant plus pour gagner plus - 80 euros par mois - mon patron aurait acheté 1300 hectares au centre de Camors et que je dois maintenant payer 600 euros par mois de redevance pour passer sur la route".

    Franchement, pour répondre à ton dernier commentaire, qu'est ce qu'on en a à foutre des flux financiers qui génèrent de l'emploi ?

    RépondreSupprimer
  18. je n'accuse pas par principe..

    le dernier post de DSK sur son blog (paru dans le nouvel obs) me va tout à fait.
    Je suis plus proche du ps an ce qui concerne les thèmes sociétaux (homosexualité..).

    Par contre, c'est vrai, j'ai un soucis avec cette histoire du réchauffement climatique. Je ne sais pas pourquoi, je n'arrive pas à me figurer que c'est possible.
    J'ai lu avec gourmandise 'ma vérité sur la planète' de Claude Allègre, ce qui me conforte dans mon idée. Allègre n'a aucun intérêt personnel à ne pas suivre le 'consensus'. C'est homme est juste un esprit libre. Il dit ce qu'il pense sans arrière pensée. Et c'est un type bien qui en connait plus que toi et mi en matière de météorologie.
    Il y a trop de politiciens et trop de gens anti-système qui ont accueilli la théorie du réchauffement à bras ouvert..tu penses bien..

    S'il te plait, Nicolas, arrête de dire que je fais de l'opposition de principe, c'est faux. Arrête de dire que je polémique quand, ici, j'émets des idées contraires à tes amis et toi.
    Je dis ce que je pense, point barre. Accepte la différence.

    RépondreSupprimer
  19. Loïc,
    Il y a peut-être des risques à ne pas prendre !
    Et la décroissance, ça n'est pas que l'écologie. Ca fait des années qu'on nous répète qu'il faut de la croissance, toujours plus de croissance, et on en arrive à vivre dans un monde de dingues où les parents achètent des téléphones portables lecteurs de MP3 à leurs gamins de 8 ans et autres aneries !

    Ca ne doit pas être le bon chemin !

    Et le "travailler plus" de Sarko va dans ce mauvais chemin.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.