03 juillet 2007

Il a parlé !

Amusante et sympathique la narration par 20 minutes de la déclaration d’utilité publique par François Fillon.

Je ne vais pas en faire une interprétation en temps réel, juste relever quelques passages.

« Aucun gouvernement n'aura réussi à enrayer cette spirale lente qui nous fait chuter au 16e rang des pays de l'OCDE » A quel classement ?

Il pointe toutefois une embellie économique, due aux efforts de Jean-Pierre Raffarin et Dominique de Villepin. Ah ! C’est grâce aux efforts de Raffarin et Villepin si la croissance de la France est inférieure maintenant à la moyenne de l’UE alors qu’elle était dans le groupe de tête il y a cinq ans ?

Le Premier ministre évoque tout de même le rôle important de la Commission des finances, dirigée par l'opposition. Ce n’était pas dans le pacte présidentiel de Ségolène Royal ?

Scrutin proportionnel, [...], aucun sujet ne doit être tabou. Ce n’était pas dans le pacte présidentiel de Ségolène Royal ?

« Nous mettrons en oeuvre une euro-vignette pour les poids lourds. » C’était dans le programme ?

Le gouvernement vise un taux de 5% à la fin de quinquennat. Bravo !

Côté entreprises, il propose que les PME françaises se voient réserver une part des marchés publics. Ce n’était pas dans le pacte présidentiel de Ségolène Royal ?

9 commentaires:

  1. C'est une mascarade, ce discours !

    Bon, sérieusement, quelque soit le premier ministre, arriver à l'Assemblée et annoncer qu'on va tout bien faire me fait toujours rigoler, même si c'est la gauche mais alors j'applaudis enrigolant !]

    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Dans le pacte présidentiel de S. Royal, on pouvait trouver du lard et du cochon, chacun trouvait ce qu'il voulait. Ce n'est pas très difficile donc dans ce cas de trouver des points similaires avec ce qui est annoncé par Fillon aujourd'hui et imaginé par Royal hier.

    Ensuite, ce n'est pas parce que S. Royal l'a proposé que c'est absolument une mauvaise idée, et que l'UMP ne doit pas le reprendre à son compte et le faire. Si c'est bien, le gouvernement aurait tort de se priver.

    Mais en même temps un discours de politique générale reste un discours : plein de bonnes intentions, mais si la moitié de ces intentions sont réalisées, c'est déjà beaucoup...

    RépondreSupprimer
  3. Fil,

    C'est toujours risible,

    Agathe,

    Bienvenue ici ! Mais ma réponse à ton commentaire est la même que celle à celui de Fil : c'est risible. Des gugusses combattent des trucs et en reprennent ensuite les idées, ça ne va pas dans le sens d'une glorification de la politique !

    RépondreSupprimer
  4. Ce gouvernement peut tout appliquer sans réfléchir à la portée politique. Tout ce qui les motive, c'est la popularité !
    Tu as raison Nicolas, c'est d'un grand cynisme après une campagne, de reprendre les mesures de son adversaire !
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. Non ! Il a raison puisque c'étaient des bonnes mesures... Mais faut juste que les gens comprennent où était le bon programme !

    RépondreSupprimer
  6. Un jour, on se gausse des mesures de gauche adoptées par le gouvernement de droite. Puis on se dit que c'est pas si mal au contraire, pragmatisme, ouverture, bel à propos à peine populiste.

    Un autre jour, on voit la gauche privatiser comme la droite n'oserait pas, renoncer devant les délocalisations, se ranger derrière les directives de l'OCDE:
    C'est bien, elle se modernise, elle tempère l'immaturité et l'aveuglement idéologique du peuple qui l'élit (la démocratie est trop belle pour lui).

    Un beau matin, on se réveille en train de grenouiller dans le politiquement correct, soigneusement circonscrit, à l'usage des nuls comme on dit...

    RépondreSupprimer
  7. Cyclomal,

    Ce n'est pas un problème droite-gauche. Aider les PME ou désigner un président de commission dans l'opposition n'est pas une mesure spécialement de gauche.

    C'est juste une question de bon sens. Je ne vois aucune exception à ce que les types au pouvoir piochent les bonnes idées dans les différents programmes !

    Air France a été privatisé et est maintenant sur un marché totalement concurrenciel et un numéro un mondial. Mais c'est vrai que je n'ai pas voté Jospin pour ça. C'était tout simplement une mesure de bon sens.

    Ton commentaire me semble donc sans objet. Et insultant.

    RépondreSupprimer
  8. Non ! Un texte écrit à l'avance...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.