06 septembre 2008

L'amer à boire dans la mare du Canard

A l’instant, je félicitais le Canard Enchaîné pour un article rappelant les nouvelles taxes inventées par Nicolas Sarkozy. Après rédaction, je retourne à la ma lecture et dans le rubrique Couac Couac, je tombe sur un entrefilet narrant la mésaventure d’un type qui, en vacances en famille, s’arrête boire des consommations diverses, dont deux verres d’eau. Ces deux verres d’eau sont facturés un euro chacun.

Il y a une rumeur qui courre disant que les verres d’eau sont gratuits. C’est faux et c’est heureux.

Le journaliste ayant rédigé ce passage ne doit pas passer à de temps au bistro… et réfléchir aux modèles économiques disponibles...

Pris individuellement, c’est effectivement lamentable de se voir facturer un verre d'eau mais à l’échelle d’une journée et d’un serveur, c’est plusieurs centaines de verres d’eau qui pourraient être « donnés » chaque jours. L’eau a un prix, de même qu’un verre, le fait de le nettoyer, le serveur a un salaire, le mètre carré occupé par les consommateurs a un loyer…

Je ne vois pas pourquoi il serait normal de considérer… normal le fait d’avoir de l’eau gratuitement
(quand on ne mange pas ou qu’on n’est pas une femme enceinte ou un jeune môme).

Dans la plupart des bistros, c’est effectivement gratuit, mais c’est un geste commercial de la boutique ! Les gens sont fous. Ils sont en vacances peinards avec leur famille ou vont boire un coup après le boulot. Ils en oublient que les commerçants travaillent… pour l’argent.

On peut certes le déplorer. On pourrait inventer des « bars d’état » qui serviraient gratuitement des clients sur le compte de la solidarité nationale. Il faudra que j’en parle à mes copains blogueurs gauchistes.

Dans l’attente, j’en reste un fervent défenseur des bistros ! Ca me fatigue de voir des mômes entrer dans des bistros pour demander des verres d’eau. Par compassion, le taulier est obligé de servir un verre d’eau mais risque de voir fermer sa boutique si la police passe par là. Pour ma part, mes parents ne m’ont pas appris à aller taxer de l’eau à gauche ou à droite (ils auraient peut-être du, je boirais moins de bière) et à entrer dans des bistros tout seul !

Considérer que tout est gratuit me paraît être un sérieux manque d’éducation… Peut-être que si des crétins n’abuseraient pas, le touriste du Canard Enchaîné n’aurait pas eu à raquer

25 commentaires:

  1. je ne suis pas d'accord, mais comme je m'en vais boire des bières, je viendrais défendre mon point de vue plus tard.
    na.

    RépondreSupprimer
  2. Génial ! vous êtes en train de virer vieux con de droite : dans mes bras, embrassons-nous, Folleville !

    RépondreSupprimer
  3. Faut être bizarre pour boire un verre d'eau au bistro...

    RépondreSupprimer
  4. dans les cimetières l'esu est gratuite ! et elle est forcément potable... les touristes deviennent nuls !

    RépondreSupprimer
  5. Dans un autre univers, le don aurait une immense valeur.

    Dans le notre, il aurait pu...

    RépondreSupprimer
  6. @Mathieu L. Effectivememt, quelle idée !

    Aller au bistrot juste pour boire un verre d'eau, faut le faire !

    RépondreSupprimer
  7. L'eau étant un besoin élémentaire et les fontaines publiques ayant été virées (ou remplacé par un machin Decaux trop cher) il a été confié mission "morale" au bistrotier d'offrir le verre d'eau au passant assoiffé.
    Tout cela à un coût, bien sûr !
    Je propose d'instaurer une taxe sur chaque robinet vendu afin de financer cette oeuvre sociale des tenants de café !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  8. Ce qui n'empêche pas les déficits...

    RépondreSupprimer
  9. Me suis trompée d'article...
    Mais ça pourrait correspondre

    RépondreSupprimer
  10. Dans mon jeune âge, le verre d'eau au bistrot était gratuit, ça fait partie des règles d'hospitalité.

    RépondreSupprimer
  11. Vogelsong et Christie,

    Dans la majeure partie des cas, le verre d'eau est gratuit car les bistros sont sympas. Mais, contrairement à la rumeur, il n'y a rien d'obligatoire.

    Ca parait normal de donner un verre d'eau. Si un type vient chez moi et me demande un verre d'eau, je le lui donne. Il est même probable que je lui donne une bouteille. Mais si 100 ou 500 types par jour, passent à la maison, ça risque de me gonfler... Comme ça gonfle les tauliers de bistro.

    Le cas de notre type est pire. LEs gens ne sont pas venus demander un verre d'eau au comptoir car ils avaient soif, ils étaient tranquillement assis en salle, pendant que d'autres consommaient. Il y a encore trois ou cinq ans, personne n'auraient osé cela, ils auraient au moins commandé un "Vittel"...

    Il est ainsi tout à fait normal de payer quand on consomme un verre d'eau en terrasse ou en salle...

    Au nom de quoi, cela devrait-il être gratuit ? Dans ce cas, si le bistro fait aussi resto, on pourrait alors réclamer à ce que les frites soient gratuites pour les enfants si les parents consomment un plat du jour...

    RépondreSupprimer
  12. La chaise étant payante, je ne vois pas pourquoi on ne ferait pas payer le verre d'eau. Et le gars qui boit un verre d'eau à une table de 4 personnes en lisant le Parisien, il faut le jeter dehors!

    RépondreSupprimer
  13. Eric,

    Tu divagues... Il ne s'agit pas de le foutre dehors (sauf si j'ai besoin du Parisien !) mais de se demander pourquoi ce type aurait son verre d'eau gratuitement ?

    RépondreSupprimer
  14. On pourrait même pousser le raisonnement plus loin et se demander pour le café serait payant alors qu'il ne revient qu'à une dizaine de centimes au patron !

    RépondreSupprimer
  15. C'est probablement, justement, à partir de cette rumeur dont tu parles que certains s'imaginent que tout est gratuit !!!
    Que feraient ces mêmes personnes de l'autre côté de la barrière, du "comptoir" veux-je dire ? Ou plus encore si elles devaient servir un "verre d'eau gratuit" à quelqu'un assis à table et qui attend pénardement... à la place d'un client potentiel.
    Mais bon, il y a le geste qui sauve comme tu le dis... normal, mais les gens qui abusent...c'est bien autre chose.
    Jeffanne

    RépondreSupprimer
  16. Je ne vais pas non plus plaindre les bistrotiers... Imagine-toi un jour, assoifé et pas un sou en poche te présentant dans un troquet inconnu...

    S'il le type a un minimum de sens commercial, il te filera un verre d'eau gratos, et tu reviendras peut-être siroter un demi le lendemain.

    RépondreSupprimer
  17. Il y avait eu un gros débat là-dessus il y a quelques années. C'est toujours la même histoire : si quelqu'un demande un verre d'eau, en général, le bistrotier le donne, surtout si le gars prend aussi une conso à côté. ("Un café et un verre d'eau", classique.) Ou si le gars semble vraiment en avoir besoin.

    Mais le blème, c'est toujours les gougnafiers : le gros malin qui vient au bistrot rien que pour consommer un verre d'eau. (Pareil, utiliser les toilettes au bistrot est gratuit, mais pour les clients. Geste commercial, fidélisation de la clientèle, intérêt bien compris, tout ça.)

    Et il y a aussi des gougnafiers de bistrotiers qui font payer les verres d'eau aux touristes qui prennent aussi des consommations, parce qu'ils savent qu'ils passent par là et ne risquent pas de revenir gueuler. Sauf s'ils écrivent au Canard, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  18. Les gugusses en question sont venus à cinq dans le bistro se sont assis et ont commandé 5 consommations dont 2 verres d'eau.

    Il ne s'agit pas de personnes assoiffées sans argent venant au comptoir demander "Excusez moi, m'sieur, pourrions avoir un verre d'eau s'il vous plait ?" mais de personnes qui s'assoient et commandent.

    Pourquoi les verres seraient-ils gratuits ?

    Même s'il existe des salopards parmi les patrons de bistro.

    A la réflexion, dans cette histoire, le plus surprenant est presque que le type qui s'est assis sur 2 euros - pas la mer à boire, juste deux verres d'eau - ait le culot d'écrire au Canard !

    Mais le pire... est que le Canard ait repris cette information dans les couac couac sans même penser à réfléchir un peu à la situation.

    RépondreSupprimer
  19. Le verre d'eau est certes un geste commercial, mais à Montpellier par exemple, ce verre d'eau accompagne régulièrement ton café, ton chocolat.

    Viens à Toulouse demander un café à la brasserie le Florida qui a pignon sur la place du Capitole en face de la mairie, ils te feront payer le verre d'eau 1€ si tu le demandes en complément d'un café, non facturé bien sûr sur le petit ticket !

    A 1€ le verre d'eau c'est légèrement exagéré et de plus en plus répandu !

    RépondreSupprimer
  20. M.,

    Sur un café vendu 1,5€ au comptoir, il y a plus de marge que sur un verre d'eau à 1€...

    Alors dans les grandes terrasses...

    RépondreSupprimer
  21. aujourd 'hui ,on m 'a facuré 0.20cts pour mon verre d'eau avec mon espresso,alors que je viens prendre mon café 4fois par semaine, le patron a justifié cela en raison des hausses du prix de l'eau BONNE IDEE LE VERRE A 0.20CTS !!!! ET POURQUOI PAS FAIRE PAYER LES W.C OU SE LAVER LES MAINS
    les professionnels sont entrain de creuser leurs tombes

    RépondreSupprimer
  22. Tu te trompes : ce sont les clients qui sont en train de creuser leurs tombes en buvant de l'eau et en exigeant qu'elle soit gratuite.

    Va prendre un café à la machine à café de boite, si tu es crétin au point de penser que tout t'est permis...

    Tu dois faire partie des crétins fiers de payer 1,2 € tous les jours en squattant le comptoir et le journal pendant une demi heure et en pensant que c'est un droit.

    Demain matin, je vais chez toi, je paye un café, je réclame un verre d'eau et je reste deux heures. On verra alors ta pensée.

    Abruti.

    J'avais jamais eu un troll comme ça.

    RépondreSupprimer
  23. vos arguments ne tiennent pas la route et en plus ça fini par une insulte,on reconnait bien là ,le petit esprit;dans de nombreux pays du sud de l'europe ,on vous apportent un café + LE VERRE D EAU (gratuit)car les amateurs de café apprecient beaucoup ...

    RépondreSupprimer
  24. Mes arguments tiennent parfaitement la route et je vais tâcher d'expliquer poliment...

    Le café verre d'eau était autrefois assez rare, le client demandait gentiment. Maintenant, c'est presque systématique : "un café et un verre d'eau", une exigence de 80% des clients.

    C'est lié, d'une part, à une coutume qu'ont les Africains du Nord (il parait que c'est meilleur, tu le dis d'ailleurs dans ton commentaire), et d'autre part à un changement de la société Française : moins de consommation d'alcool et couchers de plus en plus tardifs (donc possibilité de prendre du café dans l'après midi pour ceux que ça empêche de dormir).

    Or, les gens restent plus longtemps et dépensent moins : le manque à gagner est important pour les patrons de bistro. Le résultat de ce manque à gagner est déjà visible : de nombreux petits bistros ferment ou n'ont plus les moyens de faire à manger le midi, donc virent du personnel.

    Il en va d'ailleurs de même avec les toilettes : du fait de la disparition des toilettes publiques, les gens sont de plus en plus nombreux à utiliser les toilettes.

    De tout ça, il s'en trouve un maximum de gens qui viennent dans les bistros et ne dépensent pas d'argent. Ca crée un sentiment de bordel et les vrais consommateurs ne viennent plus.

    Il n'y a aucune raison valable d'avoir ses services gratuits (sauf l'obligation qu'à TOUT LE MONDE à donner de l'eau à ceux qui ont soif et pas de pognon, mais ce n'est pas propre aux bistros).

    Je rappelle par ailleurs que nous sommes dans une "économie de marché" : si les services d'un bistro ne te plaisent pas, tu peux en changer.

    Par ailleurs, tu dis toi même que tu prends 4 café par semaine ce qui doit faire environ 5 euros : penses-tu vraiment que le patron doive t'accorder une attention particulière alors qu'une fois la TVA et la matière première payées, tu lui rapportes environ 3,5 euros par semaine ? (3,5 euros qui lui serviront à payer les charges fixes : le loyer, le remboursement des emprunts, les frais de personnel, ses propres cotisations d'URSAFF, l'électricité, ...).

    Réfléchis aussi qu'avec les 20 centimes qu'il te taxe, il paye l'amortissement du verre (ben ouais, ça casse, ces machins là), l'eau, le lavage du verre (eau, électricité, produit, amortissement de la machine, ...) : combien crois-tu qu'il lui reste de marge, sur les 20 centimes ?

    Enfin, ce n'est pas UN café par jour qu'il vend, mais des centaines, ça veut dire qu'il doit faire des centaines de fois le geste de servir un verre d'eau à un client : pourquoi le ferait-il gratuitement ? Je répète : POURQUOI ?

    Il y a une seule raison : le geste commercial. Mais s'il ne le fait pas avec toi, c'est que tu n'es pas un bon client (5 euros par semaine...).

    Il a justifié ça en te parlant de l'augmentation de l'eau pour éviter de te dire : "pauvre truffe, tu me casses les burnes avec ton verre d'eau".

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.