12 août 2012

Atlantico touche le fond

François Hollande a normalement interrompu ses congés pour rendre hommage au soldat mort en Afghanistan. Il a ainsi prononcé un discours que le torchon de droite Atlantico s'est amusé à analyser afin de savoir si not'président cause correctly le francecaille. Je pense qu'ils ont organisé un concours entre les trois pigistes qui ne sont pas en vacances. Ça devait s'appeler : opération peine-à-jouir. 

Le rédacteur en chef stagiaire d'été qui a mis ça en ligne est excusé : c'est normal de faire des fêtes alcoolisées pendant les week-ends d'août quand on a 18 ans et qu'on milite aux jeunes pops. 

Je les invite à analyser de la même manière les discours de l'ancien Président.

Tout ceci serait à plier de rire s'il ne s'agissait pas d'un hommage à un de nos soldats morts "en opération". 

30 commentaires:

  1. Euh mais ou vois tu qu'ils se sont excusés?

    RépondreSupprimer
  2. Atlantico n'est même pas bon à envelopper le poisson. Les pages saumon du Figaro avaient au moins cette utilité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pages saumon du Figaro sont bien plus intéressantes que les pages blanches.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas ce que disaient les morues et autres maquereaux qui les lisaient

      Supprimer
    3. Mais au moins le fils du maire ne refusaient pas de leur serrer la main.

      Supprimer
  3. On n'a même pas envie d'aller voir...
    De toute façon, pour certains UMPistes, Hollande est responsable de la Guerre en Afghanistan et ne devrait pas prendre de vacances, même 15 jours, c'est trop...Si il y a la crise, c'est Hollande qui l'a créé en 2008 etc....
    Je les lis assez sur Twitter

    RépondreSupprimer
  4. S'ils se mettent au niveau de Médiapart, on est mal barré...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Désolé mais tu racontes n'importe quoi. Je suppose que tu n'as jamais lu Mediapart. C'est un vrai journal avec des journalistes qui enquêtent. Jamais ils n'auraient fait ce genre de papier. Je t'invite à lire Atlantico plus souvent (c'est gratuit : personne ne s'y abonnerait).

      Supprimer
  5. Y' a Tristan Banon dedans? Elle bosse l'été?

    RépondreSupprimer
  6. Tout faux, mon cher, en ce qui concerne les pigistes : Christian Combaz, l'auteur, est un des plus intéressants romanciers français de ces 25 ou 30 dernières années.

    Cela étant, je vous accorde que ce “décryptage” auquel il s'est livré n'est pas ce qu'il a écrit de meilleur…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il retourne écrire des romans plutôt que de rester faire des piges, alors...

      Supprimer
    2. Merde! Je partage l'avis de DidierGoux
      Fais chier!

      Supprimer
  7. Ils ne savent vraiment plus quoi inventer pour exister...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ce rythme ils ne vont pas exister longtemps, surtout...

      Supprimer
  8. Cela étant, on s'est assez moqué du français pitoyable de Sarkozy (moi tout le premier), je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire pareil avec Hollande. À moins qu'il soit déjà en voie de canonisation ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes. Mais, mais qu'on déconne entre nous est une chose. Je ne sais même pas si un blog gauchiste a fait un billet à propos de Sarkozy aussi nul que l'article de Atlantico, ça aurait nuit à son image...

      Supprimer
  9. Atlantico....La" Mer des Salegosses " !!!

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai ça ; depuis quand un mec de droite ose commenter un discours de notre président avec la plus parfaite mauvaise foi.

    Un bloggeur de gauche n'aurait jamais osé commenter de la sorte un discours de Sarkozy.

    Non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre anonymat me fait balancer entre délation et crise de foie post-électorale

      Supprimer
    2. Atlantico n'est pas un blog, connard.

      Supprimer
    3. Ah, désolé, Jacques, ton commentaire était resté "en modération". Ma réponse s'adresse bien sur à l'autre connard.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.