19 août 2012

Le retour de Méluche !

Par respect pour les millions de gens qui ont voté pour lui, Jean-Luc Mélenchon est allé passer un nombre de semaines incalculable (pour moi) de vacances en Amérique du Sud pendant que les dirigeants de la fausse gauche étaient coincés en France (ou autour de la Syrie). Il est de retour.

Moi aussi. Voir l'illustration. De passage seulement. Quatre semaines de congés payés à prendre obligatoirement en été à cause des nombreux jours de RTT que je prends dans l'année à cause de largeurs de la fausse gauche.

Il est de retour, disais-je. Il donne une interview dans je ne sais quel canard (hé ho ! Je suis en vacances...) mais twitter et certains blogs de la vraie gauche ou de la vraie, je ne sais plus, ne parlent que de ça.

Il paraît que les socialos ne vont pas assez vite ! Vous vous rendez compte ! Ils n'ont pas fait passer en juillet tous les projets compris dans le programme du Front de Gauche. Par contre, ils ont fait passer un texte sur le harcèlement sexuel ce dont personne n'a rien a cirer si j'ai bien compris les trucs que j'ai lu !

Ce que j'aime bien quand M. Mélenchon revient, c'est qu'il entraîne le retour des blogs frères ! Tiens ! Gauche de Combat, par exemple, fait un billet. Je résume : le gouvernement n'est pas à gauche. Seul le Front de Gauche est à gauche. Même Arnaud Montebourg fait presque figure de collabo après avoir représenté l'aile gauche du PS pendant les primaires.

Le Front de Gauche est la seule gauche avec sa dizaine de pourcents d'électeurs. Les autres sont la droite.

Qu'on se le tienne pour dit.

Ils sont de retour. Ils ont une seule cible : le gouvernement.

On n'a pas fini de rigoler.

68 commentaires:

  1. on va bien rigoler en effet, j'ai toujours aimé que les perdants donneurs de leçons aux vainqueurs en leur disant ce qu'ils devraient faire.

    chouette alors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison en disant " j'ai toujours aimé que les perdants donneurs de leçons aux vainqueurs en leur disant ce qu'ils devraient faire." Ça me fais penser à ses commissions que le gouvernement est en train de mettre en place pour touver une solution à tel ou tel problème.... pourtant du temps de Sarko les socialos ne faisaient que critiquer ses actions sans rien proposer, la peuve aujourd"hui ceux sont eux qui doivent les résoudre et c'est maintenant qu'ils se demandent comment ils vont faire. Pourtant il y a quelques mois ils avaient la scinence infuse et avaient réponse à tout.....aujourd'hui ils cherchent..... c'est beau la politique.....

      Supprimer
    2. Ca te dérange que les socialos bossent pour trouver des solutions ?

      Supprimer
    3. Non pas du tout mais pour des personnes qui ne cessaient de critiquer Sarko, je pensais qu'ils avaient déjà des solutions mais en fait ils cherchent encore..... Il me semble que c'est durant une campagne qu'on cherche et qu'on propose et pas une fois qu'on est élu en se demandant comment on va faire.... les problèmes sont toujours les mêmes, on est toujours dans la merde..... et apparament pas de solutions

      Supprimer
    4. On cherche et on propose mais on agit quand on a les données en main.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui et non ! En fait, c'est juste pour le fun. Pour le reste, on s'en fout : personne ne s'intéresse à eux.

      Supprimer
  3. C'est un sacré personnage, quand même, dans mon dernier billet sur lui, j'ai remarqué qu'il n'a pas aimé qu'on fasse passer en priorité la loi sur le harcèlement sexuel, avec toutes les féministes qui le soutiennent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il a un don pour cumuler les erreurs.

      Supprimer
    2. Au détail près qu'il a bien dit que s'il y avait urgence à passer cette loi, il était tout aussi urgent d'en passer d'autres qui ont été ignorées.

      Supprimer
    3. Les quelles ? Hollande avait diffusé la liste des actions de la première année. Oú est il en retard.

      Supprimer
  4. Vive le front de gauche ! Nique le reste !

    Gilbert

    RépondreSupprimer
  5. La putain de question de Jegoun de sa mère.

    RépondreSupprimer
  6. En fait depuis cent jours, il vous faudra bien l'admettre, rien qui ne ressemble véritablement à un projet de gauche n'apparaît.
    Vous avez élu un Sarkozy rose un point c'est tout.
    Toubira/Dati etc....
    Evacuation de camps de Roms et signature sans référendum de la règle d'or budgétaire.
    Pauvres types...
    Le miracle de l'altérnance c'est que chacun se fait baiser à son tour.
    C'est le tien Nicolas, j'espère que tu apprécieras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais je n'ai pas besoin de trous du cul supplémentaires pour commenter mon blog.

      Fredi, tu es toujours aussi nul : Méluche ne fait que reprocher à Hollande de n'avoir qu'annuler ce qu'avait fait Sarko et tu n'as que ça à dire qu'ils sont pareils.

      Supprimer
  7. Vous lisez mal ! Vous interprétez comme vous en avez envie ! Un conseil : calmez-vous et prenez le temps de relire Monsieur Melenchon ! Nous l'avons dit ! Nous ne lâcherons pas le gouvernment libéral d'Hollande ! Vous n'avez pas fini d'entendre parler de nous mais je souhaite que vous réalisiez rapidement ce qui va arriver inéluctablement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'explique dans le billet que je n'ai pas lu. Je ne retiens que le message. Ne lâche pas Hollande. Milite maintenant pour le retour de la droite. Connard.

      Supprimer
    2. Méluche ? c'est du show bizz, un clown, point final.
      Il gueule pour qu'on ne l'oublie pas mais n'en a rien a battre des gens, il roule pour sa gueule et vous le prenez en chef de file ?
      Il parle bien mais c'est 1 vendeur de cravate c'est tout . Le seul vrai mec d'extrême gauche c'est le facteur ! lui, tenait la route parce que sincère.

      Supprimer
    3. Tu ne t'es pas fait avoir par Méluche quand même ?

      Supprimer
    4. Je te soupçonne de lui avoir acheté une cravate !

      Supprimer
  8. Déjà, un type qui va passer ses vacances au Vénézuela, hein…

    RépondreSupprimer
  9. Quand Mélenchon se prend pour Hugo, il ne faut pas pas penser à Victor.

    RépondreSupprimer
  10. C'est à mourir de rire ! Donc le vilain Mélenchon qui ose critiquer sa majesté Hollande 1er dit le "normal", c'est pas bien. On dirait des UMP défendant Sarkozy ! Pas touche à la gauche ou à ceux qui s'en revendiquent. L'autocritique ? Kézako ? Malheur à ceux qui se prétendent de gauche mais sont pas totalement dévoué corps et âme au grand PS ! Débattre ? Dialoguer ? Pouahhhh ! Que neni ! Vive le PS ! Vive Hollande ! Tout va bien ! Ce gouvernement est merveilleux ! Tout le monde est heureux ou le sera faites leur confiance.........

    Ça ne donne pas envie de (re)devenir socialiste ces façons de faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, connard. Reste à droite.

      Supprimer
    2. erreur pouffiasse : moi je suis à gauche ! Toi, tu es à droite !

      Supprimer
    3. Ben non. Tu tapes sur la gauche plus que sur la droite. Tu seras tondus à la libération.

      Supprimer
    4. je ne tape pas sur Mélenchon MOI que je sache !! Donc QUI tape sur la gauche ?.. Eh oui c'est toi qui sera tondu !!! La voilà la pseudo gauche PS qui, j'en suis sûr, préfèrerait encore Sarkozy à Mélenchon ! Avoue !

      Supprimer
    5. Hé ! Connard ! C'est bien Méluche qui a fait une intervention pour taper sur Hollande. Cela étant, j'habite une banlieue rouge et j'ai sans doute voté communiste plus souvent que toi. Pauvre type.

      Supprimer
    6. Hé ! Morue ! Monsieur Mélenchon a juste donné son avis critique sur les 100 premiers jours du nouveau gouvernement. Pourquoi, rien n'a changé sous le PS ? Comme sous Sarkozy le pouvoir est entre les mains d'un seul homme monsieur Hollande ? Habiter une "banlieue rouge" n'est pas un gage de gauchitude : la preuve !
      Faudrait que tu baises un peu plus je te sens tendu mon lapin.

      Supprimer
    7. Tendu ? Vu le niveau de ton argumentation... mais.c'est mignon. Tout ramener à la baise quand on n'a rien a dire.

      Supprimer
  11. "on s'en fout : personne ne s'intéresse à eux. " Rien que cette petite phrase méprisante parle d'elle-même... et donne envie de se battre encore plus pour une VRAIE démocratie de gauche, pas un libéralisme rosâtre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une démocratie à 11% qui croit être majoritaire, chie sur le peuple et tout ça ? Bravo.

      Supprimer
    2. "Une démocratie à 11% qui croit être majoritaire..."
      Sans les voies du FDG votre idôle n'aurait jamais été élu!!
      Je me souviens d'un temps oû vous appeliez au rassemblement de toutes les voies de gauche: ben oui, c'est vrai qu'à l'époque vous chiiez dans votre froc.

      Ha oui, j'oubliais: connard!

      A la lecture de vos réponses j'ai pensé que c'était votre mot fétiche et que cela vous ferait plaisir.

      Supprimer
    3. Tu as raison connard. Mais personne n'est propriétaire des 11%... Hollande a été élu avec son programme, pas avec celui de Mélenchon.

      Supprimer
    4. Moi je suis Nicolas Dublog, mais vous, vous êtes qui putain? :D

      Supprimer
  12. Les trolls cocos sont en forme, ce soir. Les trolls fachos font "petite bite".

    RépondreSupprimer
  13. Je vais te faire courir moi le rouquin là bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, Jean-marie (Le Pen) qui avait coincé une députée PS contre un mur, conviant un jeune au débat par un : " Hé toi le rouquin là ", avant de finir dignement : " PD va !!!"

      La rentrée s'annonce chaude, on dirait.

      Supprimer
  14. vous trouvez pas qu'il fait assez chaud comme çà ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si. T'avais pas été viré de ce blog, toi ? Cela étant tu as raison on s'en fout.

      Supprimer
    2. Bonsoir, l'explosion du prix des carburants (mais si, mais si), Méluche n'en parle pas. Et pourtant les Français en vacances crachent dur au bassinet. Bizarre, bizarre...vous avez dit bizarre...

      Supprimer
  15. Malheureusement, je suis presque d'accord avec lui... Nous avons un président qui - à l'image de l'ancien - excelle à gérer son image. Après le président "volontaire et dynamique, sur tous les fronts", nous avons un président "normal". Communication quand tu nous tiens !

    Mais, pour l'instant, cette envie de gauche qui s'est révélée lors des deux derniers scrutins n'a pas créé beaucoup de changement. C'est mou, sans saveur et si on continue comme ça, Hollande va offrir le pays sur un plateau d'argent à la droite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle envie de gauche ? On a surtout eu un rejet de Sarkozy...

      Hollande avait diffusé son programme pour la première année. Il s'y tient. Les Français ne sont pas tarés et savent que l'on ne réformera pas le pays en un été...

      Supprimer
  16. Tes trolls anonymes FdG sont remarquables...

    (bon... c'est quand que le PS lache le FdG ? Hollande a peut être été élu en parti avec les 11% de Melenchon, mais les députés fdg, les conseillers régionaux, généraux, etc... l'ont été avec la bienveillance du PS, donc... ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ils sont mignons et ils ont tendance à réécrire l'histoire assez facilement.

      Supprimer
  17. Mélenchon c'est le bras gauche de Le Pen. Point barre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un peu de ça mais arrêtons là la comparaison...

      Supprimer
  18. Bon. je fais ma rentrée.
    D'abord une petite pensée pour Valls que Libé démolit connement avec des titres qui tuent, parce que 1 : à Libé comme à droite, ils croient que le style suffit, et 2 : vu qu'ils sont plus libres avec la gauche ET qu'ils encore peur de l'ombre de Sarkozy§co, ils se lâchent sur le P.S.
    Ensuite : il y a un style de discours que tiennent des soi-disant mélenchoniens, dans lequel on repère assez vite le faux mélenchonien vrai droitiste qui trolle le FdG et instrumentalise Mélenchon sans vergogne. Et ça ne ressemble absolument pas au style du gauchiste qui critique la gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas. Il y a probablement des melenchonistes qui ne sont à gauche que depuis quelques mois et qu'ils n'ont pas d'ancrage politique. Ils sont uniquement opportunistes (ce qui n'a rien de péjoratif, ici).

      Supprimer
  19. À la différence du maître de céans, j'ai lu l'interview de Mélenchon, et je trouve qu'il a raison : j'attends encore un signal fort qui marque cette nouvelle ère à gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Mais je l'ai lu aussi. Ce qui importe est la trace qu'il va laisser.

      Supprimer
  20. Q'on conteste ou non ce fait, il y a bien du G Marchais en lui !!!.Cela ne me fait pas rigoler du tout car Dieu c'est oû il souhaite " nous coduire " . Une bonne révolution pour sûr ne serait pas pour lui déplaire, c'est vrai que ce serait tres opportun dans la situation de la France et des Francais aujourd'hui.... !!!
    Vas y Jean luc C'est bon ,Vas y Jean luc C'est bon bon bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nicolas
      C'est vrai ...
      " Dieu c'est oû" ?? Dieu sait où Oupss !!!!!.

      Supprimer
  21. C'est tendu ici...

    Il ne faut pas se stresser comme cela : si la politique de Hollande a des résultats, les critiques du FdG s'effaceront d'elles-mêmes.

    De toute façon, le PCF va avoir besoin de l'indulgence du PS pour garder ses mairies, donc...

    Par contre, je trouve que vous devriez, au PS, entendre la critique du Mélenchon sur la politique d'austérité de l'Europe. Je ne dis pas que ce sujet est facile ni compris par la population pour le moment, mais on va finir par avoir un vrai problème avec cela.

    Enfin, on en a déjà parlé, je sors donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tendu... Il y a juste quelques trolls qui oublient que c'est Mélenchon qui a tapé sur le PS...

      Supprimer
  22. Tous chez Nicolas le 1er Septembre ! On va bruler sa baraque !

    http://www.youtube.com/watch?v=_OsD7Mz_oCE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais donc des liens clicables plutôt que de faire chier.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.