02 août 2012

Henri Guaino fait la permanence à l'UMP

Je découvre chez Elooooody les propos d’Henri Guaino. Il fait son job. Il s’oppose. Ma consœur revient sur une partie : la « campagne a été gagnée sur un mensonge », les socialos ayant fait la campagne en disant que tout est de la faute de l’ancien Président (ce qui n’est pas totalement inexact…). « Et maintenant on découvre que tout est de la faute de la crise, la crise européenne, la crise mondiale, c'est ce que nous raconte le gouvernement du matin au soir ». Ah bon ? On découvre…

Il fait son job ! Je fais le mien. Tout est de la faute de l’ancien Président, il a mal agit pour nous faire sortir de la crise. Pire ! En prenant des décisions fiscales absurdes, il a supprimé des moyens pour l’état, l’empêchant d’agit et, ajoutant de la dette à la dette, ne fait qu’approfondir la crise.

Belle idée de billet qu’elle a eu, Elooooody (5 « o », ne vous trompez pas, sinon elle se fâche) : contrer Henri Guaino.

« On constate que Nicolas Sarkozy est parti, mais le chômage continue » : il faudrait qu’on fasse tout en deux mois ? Pour l’instant, on ne s’en tire pas trop mal aux JO, même si les Coréens (du Sud) nous sont passés devant. Il devrait faire gaffe à la communication, les français ne sont pas dupes. Les socialos avaient annoncé leur plan de travail pour la première année. Ils bossent ! Un des commentateurs d’un de mes précédents billets gueulait parce qu’il n’y avait pas eu de commencement de réforme de structure : tant pis. Il attendra. On a 60 engagements à mettre en place…

A propos de ce début de mandat : « Je dirai (..) qu'on n'a pas fait grand chose mais qu'on a beaucoup défait: la politique du gouvernement c'est défaire tout ce qu'a fait Nicolas Sarkozy, c'est devenu une fin en soi. » Merci de le confirmer ! On est bien obligés de détruire les mauvaises mesures qui avaient été prises. D’ailleurs, sur la loi TEPA, c’est Nicolas Sarkozy qui avait supprimé la plupart des mesures qu’il avait prises en arrivant. On a abrogé la dernière… et une mesure qu’il avait prise pour après les élections (l’augmentation de la TVA), ce qu’on a assez rarement vu !

« Chaque fois qu'il y a un problème, on crée une commission, on fait un débat, on fait un colloque. » Ben oui ! On ne fait pas des lois en urgence, on n’agit pas dans la précipitation. On travaille.

Jean-François Copé est en vacances. François Fillon en arrêt maladie.

C’est Henri Guaino qui fait la permanence pour le mois d’août. On va passer des bonnes vacances !

26 commentaires:

  1. Je pense vraiment qu'il a un peu trop d'ambition pour ce qu'il est, ce type.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet homme est brillant. Qu'on soit ou non d'accord avec lui n'y change rien.

      Supprimer
    2. Un type qui pond un discours de Dakar ne peut pas être brillant : c'est à la fois un crétin diplomatique et un piètre analyste historique.

      Supprimer
    3. D'accord avec Cuicui (au fait, ça va toi ?).

      Supprimer
    4. "Un type qui pond un discours de Dakar ne peut pas être brillant : c'est à la fois un crétin diplomatique et un piètre analyste historique."

      Si vous le dites. Seulement, ça ne paraît pas aussi évident lorsqu'on ne partage pas vos a priori politiques.

      Supprimer
    5. Pourquoi des a priori ? Faire des discours qui fâchent les états étrangers (enfin leur population) et tout un continent, même très juste, était une immense connerie.

      Supprimer
    6. Le discours de Dakar n'avait aucune justification historique et est tout droit sorti de la mentalité colonialiste d'un Ferry (Jules). De plus faire un tel discours prononcé dans la faculté Cheikh Anta Diop sans même en mentionner le nom montre une méconnaissance du personnage qui fut pourtant un brillant universitaire français et je ne vois pas ce que les à priori politiques viennent faire dans une grossière insulte à l'Histoire d'un Continent qui a été le berceau de l'Histoire de l'Humanité.
      Avant de porter un jugement lisez les oeuvres de Cheikh Anta Diop.

      Supprimer
  2. Le pauvre !
    C'est très bien que son parti existe ! Mais ce niveau indigent de critique a-t-il quelque chose à voir avec le noble débat démocratique ?

    RépondreSupprimer
  3. Surtout que lui, personne ne le reprendra : ni Copé et encore moins Fillon. Il est perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression, je me trompe peut-être, qu'il peut avoir une place dans le nouveau mouvement (je ne suis pas entrain de faire de la pub) Droite Forte lancé par les 2 jeunes, Pelletier et je sais plus qui, qui pourrait constituer une nouvelle base de lancement pour les déchus du sarkozyme..
      Je me trompe peut-être, j'ai dit ça avec beaucoup de réserve.

      Supprimer
  4. Dommage que ce ne soit pas Morano qui tienne la maison, on aurait pu rigoler un peu plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. En plus, avec le poisson, on se croirait à la mer.

      Supprimer
  5. Oui, tu as raison, des propos d'une vacuité affligeante. Comment peut-on reprocher à Hollande de n'avoir pas résolu en deux mois le problème de l'emploi quand on l'a soi-même aggravé d'un million de chômeurs? Comme S_rkozy a perdu son A, lui va bientôt perdre son I.....

    RépondreSupprimer
  6. "Surtout que lui, personne ne le reprendra : ni Copé et encore moins Fillon. Il est perdu."

    c'est pour ça que j'ai préconisé la mise à la retraite d'office

    RépondreSupprimer
  7. @renepaulhenry
    Très joli la perte du "i" il restera la m...

    RépondreSupprimer
  8. Mettez autant de O que vous voulez, je me bonifie avec l'âge et je suis plus indulgente...
    Sauf avec Henri...

    RépondreSupprimer
  9. Vous oubliez Estrosi !!!

    Hier Gaino sur I-télé, aujourd'hui l'As à lad de Nice ...

    RépondreSupprimer
  10. Bon ! la politique de Hollande c'est un autre débat mais pour ce qui concerne Sarkozy, si la situation qu'il a laissée ne relève pas totalement de sa responsabilité, il n'en est pas moins majoritairement responsable puisqu'il en a été un des acteurs majeurs au niveau national, européen et mondiale. Quant à la crise, ce mal qui n'a rien de naturel, heureusement, si l'on peut dire, qu'elle est tombée au début du quinquennat parce que autrement nous aurions eu nous aussi droit aux subprimes pour lesquels il n'avait pas assez de mots pour vanter les mérites.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.