03 août 2012

Geoffroy Didier et les vacances de François Hollande

Les vacances de François Hollande ont fait l’objet de mes deux derniers billets (car elles tombent en même temps que les miennes, ça m’a inspiré…). Jamais deux sans trois puisque les députés UMP ne sont pas en vacances. Le secrétaire national de l'UMP Geoffroy Didier a déclaré, ce matin : « Lorsqu'on est un président apparemment normal, on prend sans doute le train pour se rendre sur son lieu de villégiature face à un mur de caméras sur le quai de la gare. Mais lorsqu'on est un président véritablement normal, on paie aussi ses vacances privées comme chaque Français qui gagne sa vie. » « Le domaine appartenant à l'Etat et François Hollande s'y rendant en famille pour des raisons privées et non professionnelles ni officielles, il n'y a strictement aucune raison que le contribuable soit sollicité. »

Passer dans l’opposition les a-t-il tous rendus fous ?

RosaElle nous rappelle que François Hollande est bien Président de la République. Normal, certes… Suite à un de mes précédents billets, un commentateur libéral disait « Beau symbole, mais qui ne dupera que les imbéciles puisqu'au final, son voyage en train coûte plus cher au contribuable que le voyage en avion. En effet, tous les ponts et tunnels que le TGV va emprunter doivent être gardés par les gendarmes et de toute façon un avion fait le trajet jusqu'à Brégançon pour rapatrier rapidement le président en cas de problème. Bravo pour les économies ! »

Les gens,  s’il-vous-plait, est-ce qu’on pourrait se calmer ? Tout d’abord, où a-t-on vu, à part dans les commentaires des articles du Figaro, que les gendarmes ont été déployés, hier ?

C’est l’argument qui a été utilisé par la droite pour se justifier de prendre l’avion. C’était notamment le cas de François Fillon qui s’est rendu dans la Sarthe pendant 5 ans tous les week-ends pour la magnifique somme de 17 000 euros (si ma mémoire est bonne) ce qui a du coûter entre 3 et 4 millions d’euros !

C’est quand même autre chose que les merguez que va acheter François Hollande pour faire son barbecue pendant que @Valtrier sera occupée avec Twitter…

Pour en revenir sur cette histoire de gendarmes qui garderaient tous les ponts… C’est une réglementation qui a été mis en place après la guerre, alors que les gens, à la campagne, étaient devenus particulièrement bien entrainés pour faire sauter des trains qui roulaient à 60 km/h. Petit 1 : une réglementation, ça se change ; Petit 2 : si personne n’est prévenu à l’avance du déplacement du Président, personne ne peut préparer un attentat.

Répondons donc à Geoffroy Didier : viendrait-il à l’idée à quelqu’un de faire payer à Nicolas Sarkozy les nuits qu’il a passée en famille ou non à l’Elysée alors qu’il n’avait aucune raison spéciale d’y loger puisqu’il passait certaines nuits chez son épouse ?

« Mais lorsqu'on est un président véritablement normal, on paie aussi ses vacances privées comme chaque Français qui gagne sa vie. »

C’est vrai. Nicolas Sarkozy payait lui-même ses vacances, sûrement. C’est vrai qu’il ne partait pas « face à un mur de caméras », les gens auraient alors pu penser qu’il partait aux frais de ses copains grands patrons, qu’il allait favoriser tout au long de son mandat.

Mais non, je suis médisant.Il avait seulement un mur de caméras quand il allait faire du vélo.

Edit : pendant que je rédigeais ce billet, on m'envoyait le communiqué de presse (voir le début, à droite), et le texte ci-dessous, si vous voulez rigoler. Ils n'ont vraiment personne, pour faire la permanence, à l'UMP ?

Lorsqu'on est un président apparemment normal, on prend sans doute le train pour se rendre sur son lieu de villégiature face à un mur de caméras sur le quai de la gare. Mais lorsqu'on est un président véritablement normal, on paie aussi ses vacances privées comme chaque Français qui gagne sa vie.

Le domaine de Brégançon appartenant à l'Etat et François Hollande s'y rendant en famille pour des raisons privées et non professionnelles ni officielles, il n'y a strictement aucune raison que le contribuable soit sollicité afin de payer sur le budget de l'Etat les vacances privées de Monsieur Hollande et de sa compagne.
 
Que son propriétaire soit une personne privée ou l'Etat, la jouissance privée d'un lieu exige le paiement d'une somme d'argent, comme pour tous les Français qui travaillent l'année pour payer la location de leur lieu de vacances. François Hollande doit, par conséquent, payer sur ses deniers personnels ses vacances strictement privées et familiales. S'agissant de Brégançon, le montant pourrait être de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour trois semaines de villégiature.
 
Depuis sa prise de fonctions, Monsieur Hollande semble, en réalité, avoir la normalité bien sélective. Car une chose est au moins certaine aux yeux des millions de Français : la normalité, ce n'est naturellement pas de faire payer ses vacances privées par de l'argent public.
 
Geoffroy DIDIER
Secrétaire national de l’UMP
Conseiller régional d’Ile-de-France

40 commentaires:

  1. On ne devrait pas leur en vouloir d'essayer d'exister ! On a quand même les boules de voir sur leur communiqué, leur logo qui s'inspire à s'y méprendre du logo de l'administration : "République Française" !
    C'est ce qui m'ennuie le plus : que dans l'esprit des gens, il y ait, du fait de ce logo, le temps que s'imprime dans leur conscience, ce logo, comme une 25ème image abusive qui vise à donner une légitimité qu'ils n'ont pas à ces communiqués gogols.
    Quand

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne prends pas les gens pour des andouilles ! En plus le communiqué de presse va dans les rédactions, pas dans le grand public.

      Supprimer
  2. Avec Mme Rosa comme caution morale, on ne peut que s'incliner devant le sérieux de votre billet !
    Pour le reste,qu'il y aille à pied, à cheval,en voiture ou en TGV, que ça coûte plus ou moins que s'il y allait en avion ou en trottinette, honnêtement je m'en fous. Ça fait un rien démago mais il a été élu pour l'être.

    J'aimerais que la droite l'attaque sur des points un peu plus importants. Ceux-ci ne manquent pas et s'occuper de détails sans importance c'est faire ce qu'a fait la gauche pendant 5 ans. Même si ça a finalement payé ça ne justifie pas la démarche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laissez Rosa où elle est ! Je mets bien des reacs en lien, parfois.

      Par ailleurs, le PS n'a jamais sorti un communiqué aussi bas pendant les cinq ans. S'il gueulait contre les dépenses de l'Elysee, c'était quand elles étaient faites à des fins politiques, comme les sondages ou les meetings à l'occasion de déplacements officiels. Et je ne suis même pas sur qu'il a envoyé des communiqués de presse pour ça. Des allusions lors d'échanges avec des journalistes suffisent à créer le buzz.

      Supprimer
  3. C'est l'UMP qui a besoin de vacances, je les trouve un peu fatigues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Ils devraient sincèrement en prendre.

      Supprimer
  4. "C'est l'UMP qui a besoin de vacances, je les trouve un peu fatigues."

    et même de vacandes DEFINITIVES
    ces zozos vont finir pour nous faire mourir ..... de rire

    RépondreSupprimer
  5. Ils ne pourraient pas la fermer un peu ... ça nous ferait des vacances

    RépondreSupprimer
  6. Autant je trouve normal, ou en tous cas cela ne me choque pas, que le président parte en vacances avec les moyens de l'état, c'est le président quand même !!

    Autant le communiqué de l'UMP démontre, une fois de plus, que ces gens sont des idiots (peut être même encore plus stupide qu'au PS).

    Autant l'opération de communication est la lamentable, pathétique et surtout couteuse !!!! Comme si les finances de la France avaient besoins de cela !!!!

    Et le fait que faire garder les ponts et tunnels par des gendarmes soit une réglementation ne justifie en rien le fait de prendre le train, bien au contraire.
    Et il n'est pas compliqué de préparé un attentat puisque tout le monde sait que le président va à Brégançon (merci l'opération de comm) et donc il suffit de jeter un œil sur google map pour connaitre le trajet du TV...

    L'avion c'est plus sur et moins cher. Quand est ce que ce président va arrêter de nous prendre pour des cons en jouant au type normal ?

    Il est PRESIDENT quand même, c'est pas le clodo du coin !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça serait plus cher s'il y avait réellement un déploiement de force de l'ordre. Il n'y a aucun problème de sécurité. Personne ne savait que Hollande allait en train et l'horaire a probablement été communiqué à la presse moins d'une heure avant le départ. Un attentat serait beaucoup plus facile lors de certains de ses déplacements, notamment dans la foule.

      Supprimer
    2. C'est plus cher pour la simple raison que l'avion fait de toutes façons le déplacement.

      Sans compter que tout ce bordel a du faire sérieusement chier les passagers. Comme avec Ayrault dans le métro à Marseille...

      Supprimer
  7. Nicolas, vous et Rosaelle (et probablement d'autres) êtes totalement hypnotisés par la communication et le marketing politique. A telle point que vous en oubliez l'essentiel et finalement la seule chose importante : est ce que prendre le train coute moins cher au contribuable ?

    Réponse : non puisque, de toutes façons, l'avion fait le trajet pour être disponible sur place...

    Donc soutenir le fait que le président prenne le train c'est soutenir le fait qu'il jette l'argent des français par les fenêtres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est pas hypnotisés, c'est vous qui faites une fixation sur des bricoles, exactement ce que vous reprochez à l'UMP. Tout ça pour vous donner raison. Le machin a probablement coûté quelques centaines d'euros (et encore, il a peut-être payé les billets de sa poche).

      En poussant bien, on pourrait même démontrer que ça a coûté moins cher (il faut, de toute manière, assurer la sécurité des aéroports).

      Arrêtez de défendre n'importe quoi par principe surtout en disant que les autres sont hypnotisés (d'autant que j'ai parlé de la présence des caméras dans mes deux autres billets et publié, ici, l'extrait du communiqué où l'on en parle.

      L'objet du billet était la communication désastreuse de l'Elysée. Vous m'approuvez sur cela mais vous en rajoutez dans le sens de l'UMP.

      Supprimer
    2. Cool, restez zen. Pensez à vos propres vacances.

      Supprimer
  8. No comment : http://www.lefigaro.fr/politique/2012/08/03/01002-20120803ARTFIG00459-voyage-d-hollande-en-train-les-risques-sont-immenses.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No comment, en effet ! Vous ne trouverez rien de mieux pour tenter de démontrer vos dires qu'un article d'un des journaux les plus à droite avec l'interview d'un type qui veut vendre un bouquin.

      Ce type commence a dire qu'il n'y avait probablement aucun risque ou, plus exactement que ses homologues spécialistes de la chose, l'ont pensé.

      Ensuite, il fait des suppositions sur des hélicoptères et des procédures qu'il aurait fallu suivre avec une mobilisation de toutes les forces de l'ordre sur le trajet après avoir confirmé qu'il n'y avait aucun risque sur les voies compte tenu de la fréquence des trains.


      À un moment il parle sécuriser les compartiments : il n'a probablement jamais pris le TGV où il n'y en a plus depuis plus de trente ans.

      Enfin, il parle de la sécurité dans la gare. À Paris personne n'était au courant à part les journalistes qui ont été prévenus 1 heure avant. À l'arrivée, il a oublié de préciser qu'Hollande était en queue de train et qu'il était relativement facile de l'accueillir pour assurer la même sécurité que pour chaque bain de foule.

      Supprimer
    2. Penser qu'en ne prévenant QUE les journalistes on ne prend aucun risque, c'est penser que cette profession ne peut pas être infiltrée...

      Mais qui voudrait attenter aux jours de M. Hollande ? Si j'étais méchant, je dirais qu'avec ou sans on ne verrait pas la différence. Heureusement que je suis gentil comme tout !

      Supprimer
    3. Si vous les prévenez une demi heure en avances...

      Mais vous avez raison : personne ne veut tuer Hollande comme personne ne voulait tuer les précédents à part des fous incapable de s'organiser.

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. En fait j'ai supprimé mon commentaire, parce que c'était pour un autre déplacement en train (du 23 mai), mais finalement, une partie de l'information relayée par ce lien peut valoir également pour ce trajet (comme vous le dites Nicolas : personne ne savait qu'il prenait le train):

    http://lci.tf1.fr/politique/trajet-en-train-hollande-depasse-t-il-vraiment-les-bornes-7313779.html

    En l'occurrence:
    "Le choix du train s'étant fait au dernier moment, il n'a pas été nécessaire de sécuriser le parcours - CRS sur les ponts par exemple - comme cela aurait été le cas pour un voyage prévu à l'avance, rappelle Europe 1. Prendre l'avion induit un coût bien supérieur : "Un avion de l'Etec, le groupe de transport de l'Armée de l'air basé à Villacoublay, ça coûte 5.000 euros l'heure de vol. Et il faut toujours partir avec un deuxième appareil en réserve, le Spare", signalent les spécialistes.
    "
    Bon par contre, la sécurité est quand même questionnée.

    RépondreSupprimer
  11. Il y a des chances de toutes manières que ce soit le même prix ..
    mais on oublie une chose : le bain de foule.
    Hollande s'est débrouillé pour se retrouver au milieu des français,
    (c'est qui, sur la photo, les ravis qui filment avec leur portable ?)
    au lieu de s'engouffrer dans un avion pour rester en l'air parce qu'ainsi on ne risque pas de se faire prendre en photo avec des gens plus grands que soi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il a eu de beaux clichés. Par des photos d'un type qui fait du jogging entouré de garde du corps.

      Supprimer
    2. Il est vrai qu'il est particulièrement photogénique. Mais n'abuse-t-il pas de cet avantage naturel ?

      Supprimer
  12. Ce Didier a pris les temps d'écrire ce communiqué... Il n'a rien d'autres a faire! Il devrait savoir qu'en vacances ou non, Hollande EST président de la république et que par conséquent il peut jouir du fort de Bregancon à loisir...

    RépondreSupprimer
  13. http://www.huffingtonpost.fr/philippe-bilger/francois-hollande-president-au-jour-le_b_1739880.html?utm_hp_ref=france

    RépondreSupprimer
  14. Ah, les blogs au mois d'août... (et la politique au mois d'août)

    Je n'ai pas lu les commentaires, ni le billet de Rosaelle que vous citez en lien, mais je suis d'accord par avance pour toute proposition constructive: le poste "budget pour les transports du chef de l'Etat et de son gouvernement" sera désormais financé intégralement par la taxe républicaine perçue sur les chats et les oiseaux domestiques.

    What else ?

    RépondreSupprimer
  15. Si François Hollande était vraiment de gauche, il s'habillerait comme Gandhi, avec un pagne filé et tissé par les ouvrières d'une manufacture française en péril. L'hiver, il aurait droit à une couverture trouée en guise de poncho.
    Il se déplacerait en vélo à Paris, et en camping car ailleurs(avec un chauffeur issu du chomariat de longue durée, etc, etc.)

    RépondreSupprimer
  16. Si on veut l'avoir guilleret, faut PAS lire certains liens. Trop tard. Adieu la guillerettude. Je retombe dans le marasme. Keskon s'en fiche, des transports de Hollande...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.