20 août 2012

Du haut de ses 140 caractères

Ils sont quelques uns, comme ça. Ils sont dans Twitter, dans leurs blogs et n’ont qu’une vocation : adopter des postures et chier sur les autres ! Tiens ! CSP, cette nuit, à jeté ce jugement sur mon dernier billet. 

Voir l’illustration. : « Quand j'ai envie de me sentir brillamment intelligent et sophistiqué, je vais lire ça jegoun.net/2012/08/le-ret »

Je serais particulière flatté si j’écrivais pour rendre les andouilles brillamment intelligente et sophistiquée mais je n’écris pas pour ça. J’écris pour me faire plaisir.

Il n’est pas le seul ! Tiens ! Volgesong écrivait, hier : « Lire les tweets d'Anne Sinclair. Se dire que finalement la blogosphère ce sont des intellos. » Libre à lui de se sentir plus intelligent et sophistiqué que l’intégralité des autres blogueurs mais quels blogueurs se prennent pour des intellos ?

Ce phénomène m’amuse depuis quelques temps mais c’est la conclusion d’unbillet de Didier Goux qui me fait réagir. Dans le billet, il évoque… heu… allez lire. La conclusion est : « Le blogueur n'est même pas un écrivain en bâtiment. C'est un simple imposteur. Nous sommes des imposteurs. » Je ne suis pas un imposteur. Je ne me suis jamais pris pour un écrivain. Je ne suis qu’un blogueur, un membre d’un réseau social qui papote avec des copains. Si mes billets sont repris, à l’occasion, par des « grands médias » c’est uniquement parce que je n’ai aucune raison de ne pas diffuser mon immonde propagande "sociale traître".

Je suis un blogueur. Comme environ 400 000 autres lascars en France.

Je ne suis pas un écrivain.

Je ne suis pas un journaliste ou un éditorialiste. Je ne me suis jamais pris comme tel. Je n’ai jamais rêvé de l’être.

Après avoir rédigé un billet, j’appuie sur la touche « publier » sans avoir l’impression de soumettre ma copie à un rédacteur en chef… ou à un professeur de philosophie, de français, d’économie, … qui aura la lourde tâche de me noter.

C’est amusant de constater que de si vieux acteurs de la blogosphère n’arrivent pas à comprendre ce qu’elle est.

Pour ma part, quand un blog ne me plait pas, je ne le lis pas. Je ne jette pas des jugements péremptoires à propos de billets. Eventuellement, je fais un billet avec mes arguments, parce que j’ai envie.

En fait, quand j’appuie sur cette touche « publier », je tourne la page. Je passe à autre chose. Présentement, je vais prendre une douche,  vider ma voiture de location, remonter mes affaires à la maison, prendre un café à la Comète et restituer la voiture en question. Ce qui est d’ailleurs une grosse connerie puisqu’il m’en faudra louer une autre le week-end prochain pour aller à l’Université d’Eté du Parti Socialiste, surtout pour voir la partie de ma famille qui habite La Rochelle, beaucoup pour rigoler avec les copains, un peu pour savoure l’ambiance décontractée et, si l’occasion se présente, écouter les discours de ces braves gens à la tribune…

Après avoir rendu la voiture en question, je vais repasser à la maison lancer une deuxième lessive et puis aller boire un coup à l’Amandine, discuter avec Michel et le vieux Jacques que je n’ai pas vus depuis une quinzaine de jours. Peut-être y aura-t-il Patrice et deux ou trois autres andouilles appréciées. Tonnégrande, tiens ! Quinze jours à échanger par SMS… Ca fait un peu ringard.

Mais ça nous permet de garder nos jugements péremptoires bien pour nous et de ne jamais avoir l’impression de faire de la littérature.

Je ne suis pas un écrivain. Je ne suis même pas un éditorialiste refoulé. Les gens, revenez sur terre.

55 commentaires:

  1. Tout à fait, revenons sur terre, enfin moi je ne l'ai jamais quitté.

    RépondreSupprimer
  2. la canicule et les cons, les gens...

    RépondreSupprimer
  3. ce qui est remarquable c'est de voir des membres d'un élément , ici la blogosphère et qui jouent à "qui qu'a la plus grosse" dénoncer les errements de cet élément.
    C'est navrant quand ça vient d'individu de grande qualité comme CSP. Pour les autres, je ne sais , je ne connais pas , donc je ne peux pas donner d'avis.

    Bon retour et à bientôt en IRL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. csp individu de grande qualité ou tripoteur de pseudo révolution sur son canapé?

      Supprimer
    2. Politeeks,

      Je trouve ça rigolo : ils dénoncent la merde mais voudraient s'afficher comme en étant les maîtres à penser.

      Supprimer
    3. CSP j'ai arrêté de le lire, tant il se prétend... heu... enfin, il m'a pas manqué.

      Supprimer
    4. Il a eu la même démarche que toi : il a arrêté d'écrire.

      Supprimer
  4. T'as raison, j'imagine qu'il faut vraiment savoir ce qu'on est (et ce qu'on fait/ mais là c'est la "catégorisation", la "sectorisation" de l'endroit où tu "dois" te trouver qui est gonflante, je trouve, mais ça n'est qu'un avis).

    A certains moments, il y a une grande similitude, entre cette façon de narrer, sa vie, les choses, anecdotes, souvenirs, jusqu'aux plus simples vacances (mais racontées d'une telle manière qu'elles en deviennent frappantes, amusantes, fascinantes) avec ce que fait l'écrivain, je suppose.
    Blogueur est une catégorie à part et nouvelle d'expression immédiate (commentée à peu près tout de suite) (on écrit très souvent pour les autres/ et pas pour soi mais lu par les autres, ce qui serait à la limite le boulot de l'écrivain, mais c'est évidemment plus complexe et embrouillé que ça), après chacun le fait selon ce qui l'habite ou l'intéresse.

    Toi, je ne vois pas le problème, mais je comprends que les gens qui se disent "auteurs" aient un problème avec ça et ne savent plus trop comment se comporter, de quelle manière exister, et qu'est-ce que c'est que ces machins où tout le monde parle dans tous les sens et où MOI, on ne m'entend pas (oui, l'égocentrisme du génie que cette branle-couillonne d'humanité n'est même pas foutu de remarquer).

    J'en sais rien (et à la limite j'en ai rien à foutre, pas envie de m'emmerder avec ça), je me suis juste peut-être inconsciemment fourré dans la catégorie "Politique" pour ne pas avoir à m'enterrer dans le tiroir "Littéraire". Et aussi surtout (heureusement sinon ça serait trop minable) car ça m’intéressait (merde, TOUT LE MONDE est citoyen et à un avis sur la société).
    Mais tu m'as fait comprendre un truc, dernièrement, qu'il ne fallait sans doute pas tout mélanger.
    Et c'est sans doute ce que des gusses comme le précité ci-dessus fait : utiliser la littérature pour arriver à des fins politiques.
    Je crois que c'est plus où moins ce que je me suis égaré à faire, à un moment. Peut-être pour donner plus de forces à un pseudo "message". Mais le problème vient surtout qu'il y ait cette imbécile pseudo-nécessité à faire passer un "message", d'afficher sa putain de vérité à "soi", alors que la plupart des gens en ont rien à cirer, et ne souhaitent que très moyennement se faire bourrer le mou par des génies qui savent aligner quelques lignes alors qu'ils vivent des existences à milles lieux de tout ça.

    Merde, je fais un billet en commentaire. Politique en plus. Sacrilège, je m'étais juré...

    Je retourne à mes photos symbolico-cul, tiens, que ça de vrai. Salut et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Long commentaire et je n'ai que l'iPhone pour répondre.

      Je crois que certains se trompent : le fait que les billets de blog soient faits avec des mots n'en fait pas de la littérature.

      Toi, tu vis avec tes bouquins. Ça te met à part (un peu comme moi pour des raisons opposées: je me fous de la littérature). Certains, au contraire sont frustrés. Ils ont fait des études littéraires et se croient au dessus. Mais ils ont debarqué dans la vie active en s'apercevant qu'on ne peut pas gagner de l'argent facilement avec des mots. Du coup ils ont un métier con (comme 90% des boulots, ceci n'a rien de péjoratif). 10 après Internet et les blogs sont arrivés et ils ont découvert que des éditorialistes ou des imbéciles comme moi peuvent avoir du succès et ils pensent qu'on s'imagine faire de la littérature. Jaloux ou déçus ? Peu importe. Il leur reste twitter où ils peuvent faire croire qu'ils tiennent une matraque.

      Supprimer
    2. Evidemment, que la plupart ne sont pas de la littérature et on s'en fout, sinon l'incriminé en question irait directos dans les blogs littéraires, ou saisirait un bouquin ou gratterait de la page dans son coin (ou sur un blog).
      Le problème avec la politique (Et l'intérêt, car riche de mélange, justement/ mais où néanmoins l'on finit par ne plus du tout parler de la même chose), c'est que contrairement aux blogs littéraires (ou passionnés SF, cuisine, technologie ou autre), TOUT LE MONDE est concerné (socialement, politiquement, au quotidien). parce que citoyen.

      Supprimer
    3. Quand je parle de littéraire ce n'est pas d'une catégorie de blog que je parle mais du style d'écriture et de la prétention de certains à se croire bon "écrivains" alors qu'ils pondent des machins sans intérêt. Ceci est doublé par un phénomène parfaitement illustré par le tweet de CSP : ils confondent intelligence et capacité littéraire.

      C'est d'ailleurs typique aussi chez les commentateurs de Didier Goux qui écrivent tous très bien et se félicitent entre eux alors qu'il ne d'agir généralement que de tristes conneries.

      Supprimer
  5. ils sont plus cons que nous des fois ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de raisons, la connerie est la chose la plus partagée au monde.

      Supprimer
  6. Bon, ma conclusion était sans doute un peu abrupte et abusivement généralisatrice. Mais – c'est mon péché mignon – j'ai toujours du mal à résister à une bonne “chute”…

    Cela étant, je dois avouer que je l'ai écrite un peu pour vous, car sachant qu'elle allait vous faire réagir, et dans le sens où vous avez réagi. Mais, si je vous sais presque totalement innocent de toute prétention de cet ordre (je dis “presque” car certains billets de vous, notamment sur les “agapes”, laissent parfois pointer quelque chose qui ressemble un peu à une ambition de bien écrire, de produire un vrai texte – ce qui est tout sauf un reproche), il en est beaucoup d'autres – à commencer par moi, je le crains –, qui sont sans cesse tiraillés entre leurs ambitions profondes, obscures, et cet “impératif de modestie” qui règne dans cette partie de la blogosphère. Et puisqu'on parlait de Vogelsong, justement…

    Néanmoins, tout cela est sans réelle importance, bien entendu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compliqué.

      Je n'aime pas cette notion d'ambition. Je sais très bien quand j'ai fait un bon billet. Je sais aussi quand je suis en train d'en faire un bon. Mais ça tient plutôt d'un état d'esprit ponctuel que de la volonté de faire un bon billet. J'essaie juste de faire plaisir aux millions de lecteurs qui viennent voir ma manière de dire des choses plutôt que les choses en question.

      Je n'aime pas non plus cette obligation de modestie, voir cette fausse modestie. J'en ai pris beaucoup dans la gueule de la part de crétins qui trouvaient que j'anusais de cette modestie. Ils ne peuvent pas comprendre que je me fous de tout ça, que je prends les classements de blogs comme un jeu, que je ne suis le patron d'aucune blogosphère (le tweet de CSP était suivi par une conversation où il parlait de la bande à Jegoun).

      Bref...

      Supprimer
  7. Merde alors ... tu fous en l'air toutes mes ambitions intellectuelles que j'essaye d'exprimer avec art. Jegoun, si t'aime pas le boudin, n'en fais pas dégouter les autres s'il te plaît !

    RépondreSupprimer
  8. J'étais parti pour bosser, mais je vais être obligé d'aller lire le billet de Didier Goux ! Misère ! (loupé l'épisode en question, elle prend un temps fou (où l'on pourrait écrire, par exemple) cette blogosphère à la con).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si. J'accuse. D'ailleurs je vais en faire un billet. Une bafouille à la Emile (non pas Zatopek) qui s’accélérera sur la fin et qui dessoudera dons tous les coins.
      Politique, et au bazooka.
      (Ah non, merde, mon blog cul/Symbolisme ne me le permet plus !)

      Supprimer
    2. Merde. Faut pas me dire un truc pareil.

      Supprimer
  9. On blogue comme on veut.
    Comme un(e) andouille, ou un(e) intellectuel(le), ou un(?) peintre(?).
    """ S'il fallait connaitre quoique ce soit en quelque chose pour blogger ça limiterait l'intérêt de la démocratie etc .."""
    Il faut remercier CSP pour la pub, tout visiteur est un revenant potentiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Il a tweeté ça vers 4 ou 5 heures du matin. Il n'y a plus personne dans twitter. Sauf des aigris.

      Supprimer
    2. ha ? je ne sais pas comment ça marche. Les tweeks qui ne sont pas lus en direct sont perdus ?

      Supprimer
    3. Ha. On peut dormir tranquille alors. Bonne fin de journée.

      Supprimer
  10. En été, certains mangent trop de melon, çà leur monte à la tête !

    RépondreSupprimer
  11. Ben moi, j'ai trouvé avec le blog un format d'écriture qui me convient parfaitement. Écrire chaque jour un billet pas trop long, pas trop mal bâti me procure un certain plaisir. J'écris sur tout, sur rien, sur n'importe quoi de préférence. Il y a des moments où les sujets se bousculent, des moments où je peine à en trouver un. Ça m'occupe. J'aime recevoir des commentaires, y répondre. Littéraire, pas littéraire, qu'importe au fond ? Se faire plaisir et éventuellement en faire à d'autres me paraît largement suffisant pour justifier une activité ni plus ni moins futile que bien d'autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. D'ailleurs si vous n'étiez pas aussi nazi que Didier, vous auriez un excellent blog ! (smiley)

      Supprimer
    2. J'ai répondu rapidement, Jacques (le comptoir oblige). Toujours est-il que vous ne portez pas de jugement péremptoire sur la qualité rédactionnelle des blogueur. Vous aimez bien mes conneries et celles de Didier et vous venez nous lire. Si vous n'êtes pas d'accord, vous faites un billet argumenté, vous ne chiez pas en 140 caractères.

      Supprimer
    3. Comme vous y allez, Nicolas ! Je suis nettement moins nazi que Didier que j'envisage d'ailleurs de dénoncer au CSP vienne le Grand Soir !

      Supprimer
    4. Ah mais je ne connais pas les graduations nazies, moi !

      Supprimer
  12. C'est assez amusant de voir quelqun comme toi se plaindre de ce que certains blogueurs "chieraient" sur les autres, alors que tu ne t'en prive jamais toi-même. Ainsi, sur moi hier, en dénaturant mes propos, et en refusant de répodnre aux critiques fondées, comme l'attitude indigne du PS sur le TSCG. Faites ce que je dis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es hors sujet : je ne me plains pas, je les plains.

      Tu es hors sujet : tu n'as pas commenté mon billet d'hier. Melenchon a-t-il oui ou non lancé une charge contre le PS ? Au-je le droit d'y répondre en citant les lascars qui sautent dessus.

      Tu es hors sujet : ni toi ni moi n'avons la moindre prétention littéraire et ne jugeons publiquement les autres blogueurs sur leur style. Tout juste rigolons nous sur une phrase mal branlée.

      Tu es hors sujet : je n'ai pas dit qu'ils chiaient mais qu'ils faisaient l'erreur de se croire plus intelligents que les autres alors qu'ils sont uniquement meilleurs rédacteurs (mais frustrés).

      Supprimer
  13. On a une fête de la rose Jeudi soir à Cognac (base de plein air) en préambule à La Rochelle...
    Avec des invités de marque...

    RépondreSupprimer
  14. On voit tout de suite la qualité d'écriture d'un blog. Et par qualité d'écriture, j'entends français correct, rédaction correcte, pas de grosses erreurs de syntaxe, phrases compréhensibles, orthographe à peu près correcte. On s'en rend compte même si on n'a pas fait d'études de lettres et qu'on a du mal à s'exprimer soi-même. Si on ne peut pas ne pas porter de jugement sur cette qualité d'écriture, on peut très bien garder son opinion pour soi, surtout si elle est négative, par politesse confraternelle. (C'est même chaudement recommandé.) Sauf quand un type qui s'imagine écrire bien et qui rédige en fait comme un pied, à grands coups de métaphores douteuses et de clichés clichesques vient t'embêter et se foutre de toi. Là, c'est la blogowar où tous les coups sont permis.

    Je vais défendre CSP sur ce point, tiens: c'est un blogueur qui écrit correctement. Il apprécierait certainement vos qualités de rédacteur (vous avez écrit des petits textes pas mal, quand même !) si vous étiez moins hollandiste. Qui veut dézinguer son blogocontradicteur lui reproche d'écrire comme un manche et de n'avoir aucune culture, ça porte, ça vexe, ça pousse à réagir. La preuve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais CSP écrit très bien. Enfin, écrivait très bien...

      La preuve ? non. Ca fait des années que je supporte ses andouilles et des centaines de trolls pas plus originaux. Là, ils viennent de franchir un pas, surtout Volgelsong qui était dans la bande.

      Je vais parler français. Hips. Des lascars de gauche étaient très bien dans l'opposition.

      Supprimer
    2. Je pense que CSP écrit toujours, mais sur un blog ultra secret, pour les vrais degauche avec culture politique ad hoc.

      Supprimer
    3. Oh ! eh ! Il ne faudrait pas exagérer non plus ! CSP écrit bien par rapport à beaucoup d'autres et notamment ses commentateurs attitrés. Mais enfin, je puis vous trouver au moins deux fautes de français et une balourdise dans chacun de ses paragraphes. Cela étant, j'avoue que je le lisais avec une certaine gourmandise et même de l'intérêt : il est beaucoup moins stupide et borné qu'il n'essaie de paraître.

      Supprimer
    4. Ah oui mais moi je n'ai pas besoin de faire des efforts pour paraître con. Trop facile sinon.

      Supprimer
  15. En fait nous sommes des ploucs du Web ! j'avais sorti cette expression du temps où des gloires désormais déchues couinaient.

    A première vue ça dérange ici ou là , et je crois que pour certains , être repris par Europe1 ça peut conduire à une inflation du melon :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais c'est rigolo de constater que ceux qui se prennent pour des gloires maintenant font pareil. Vogelsong Versace, même combat !

      Supprimer
  16. PEACE :D
    Je suis peinard en train d'écouter Sud Radio.
    Bonnes vacances à tous.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.