09 août 2012

Vive la planche à billets !

Dans son dernier billet, mon confrère Melclalex estime qu'on ne sortira "jamais" de la crise ou, plutôt, de cette succession de crise qui nous tombe sur le coin de la tête depuis trop longtemps. Il préconise notamment de faire tourner la planche à billets pour sortir de la dette.

Je ne suis pas loin d'être d'accord avec lui et je l'ai déjà écrit dans ce blog, au moins dans les commentaires assez récemment.

L'inconvénient serait bien sur un retour d'une inflation plus ou moins importante... Mais et alors ?

L'inflation est surtout une baisse de la valeur de l'argent. Ceux qui en souffrent le plus sont ceux qui ont beaucoup de pognon !

Je veux bien une inflation à 6% ... si mon salaire est augmenté de 6% !

Tant pis pour les millionnaires...

Ça fait 20 ou 30 ans que la politique est menée pour lutter contre l'inflation. Quel résultat ?

28 commentaires:

  1. oui, la planche à billets partout et pour tous et au même moment pour éviter toute spéculation.

    L'inflation ? Si partout on repart de zéros, pas sûr qu'il y en ait beaucoup.... et au diable les millionnaires.

    :))

    RépondreSupprimer
  2. Si le millionnaire qui sert de patron à nombre d'entre vous est ruiné, vous seriez fort avisé de penser que votre salaire ne sera pas augmenté du taux de l'inflation mais que votre emploi cessera d'être.
    Les effets de la planche à billets sont connus depuis des siècles et comme pour le communisme, la fin est toujours la même : famine, chomage, ruines, faillites des états, répression ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier,

      Vous êtes sauvé ! Vous aurez un "blog de gouvernement" à votre tour.

      Freetax,

      Ton commentaire est à plier de rire. Depuis que nous luttons contre l'inflation, nous avons du chômage, un état en faillite, ... Mais heureusement une monnaie forte qui nous empêche d'exporter et nous fait payer l'essence à prix d'or...

      Supprimer
  3. "Je veux bien une inflation à 6% ... si mon salaire est augmenté de 6% !"

    Euh, là, je me montrerais réservé quant aux espérances... Ce qui pourrait en revanche arriver, c'est que ton salaire augmente de 3% et la bière consommée au bar de 9%... ce qui ferait une moyenne de 6%. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arg.

      Mais non. Regarde les années 60 et 70 : il y avait de l'inflation et les salaires augmentaient.

      Supprimer
    2. Il y aura peut-être un juste milieu à trouver, même si je ne prétends pas détenir la solution miracle. La planche à billets, c'est la solution appliquée par les Etats-Unis jusqu'à présent, en jouant sur le prestige du dollar; or, depuis un peu plus d'un an, cette solution montre ses limites: dégradation de la dette, déclin économique du pays, etc.

      (je sais, je récite ici, un peu, le catéchisme de Myret Zaki, économiste suisse plutôt favorable aux politiques d'austérité... à ce sujet, jette quand même un coup d'oeil à son livre, "La Fin du dollar": il y a là-dedans de quoi plancher sur le sujet de ce billet, si j'ose ainsi m'exprimer)

      Supprimer
    3. On est d'accord, il y a un juste milieu à trouver... Mais la politique de la monnaie forte a montré ses limites.

      Supprimer
    4. "On est d'accord, il y a un juste milieu à trouver... Mais la politique de la monnaie forte a montré ses limites."

      Tout à fait vrai. Ce qui démontre encore une fois que le problème n'est pas monétaire, il est structurel !!

      Supprimer
    5. Bien sur que si ! Cela démontre que le problème n'est pas une monnaie forte ou une monnaie faible puisque dans tous les cas, pour la France (c'est différent pour l'Allemagne par exemple), aucune des solutions n'est bonne.

      Le problème n'est donc pas économico-monétaire, il est donc structurel c'est à dire que le problème se situe donc dans les structures même de notre économie, de notre marché du travail, de nos comptes publiques etc...

      Supprimer
  4. Tout à fait d'accord.
    Il faut sortir de là, après on trouvera le juste milieu. On ne peut pas laisser les jeunes, les vieux et les middle class avoir FAIM !
    J'ai des revenus moyens +, mais quatre enfants jeunes adultes qui ont encore besoin de moi. Je fais les courses pour eux, mais aussi, avec le plus de délicatesse possible, pour des gens âgés qui n'ont pas assez, ceci dans mon quartier ...

    RépondreSupprimer
  5. Comment peut on encore croire que la coup de la planche à billet marche alors que le marché des changes (Forex) est le plus large, le plus profond et le plus liquide ?

    Et contrairement à ce que vous dites, l'inflation ne nuit pas qu'aux millionnaires, elle nuit à tout ceux qui ont des biens ou des économies, donc elle nuira à une grosse partie des français et pas besoins d'être millionnaire.

    De plus, si la planche a billet règle pour quelques temps le problème de la valeur de la dette, tant que les gouvernement continuerons à dépenser plus qu'ils ne gagnent, tant qu'ils ne reformeront pas en profondeur leur fonctionnement, le problème persistera et sera même aggraver par la perte de valeur de la monnaie.

    La planche à billet est une solution de semi-débile et l'Histoire est suffisante pour démontrer cette solution s'est toujours mal fini.

    Qu'on laisse l'inflation faire son travail c'est une chose, mais que l'on crée de façon artificiel de la monnaie et donc de l'inflation (a condition que les USA et le Japon ne fassent pas la même chose, sinon ca ne sert à rien) en est une autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais être clair : arrête de nous casser les burnes avec ta propagande libérale à la petite semaine, revenant sans cesse sur les mêmes conneries. La solution de demi débile est celle que tu proposés : continuer ce qui nous amène dans le mur depuis des décennies. L'histoire comme le présent suffisent à démontrer que tu as totalement tort.

      Mais j'ai été clair : arrête de nous casser les burnes. Relis le titre de ce blog.

      Supprimer
    2. Je ne vois pas ce qu'il y a de libéral à ne pas vouloir imprimer de la monnaie.

      Ce qui nous mène dans le mur depuis des années c'est uniquement le fait de dépenser beaucoup plus que ce que l'on gagne.

      Imprimer de la monnaie ou emprunter de l'argent aux banques revient pratiquement au même, d'un coté il faut rembourser et de l'autre on fait diminuer la valeur de la monnaie qu'il faut donc compenser, ce qui revient pratiquement au même...

      Et relisez l'Histoire, toutes les tentatives d'impression massive de monnaie se sont terminées dans la misère ou la guerre.

      Supprimer
    3. J'ai dit : la discussion est close. Quitte ce blog.

      Le problème est ta bêtise : tu ne vois pas que nous sommes à la limite de la misère voire, pour certains pays, à la limite de la guerre civile.

      Le problème est aussi ton manque de savoir vivre : quand je dis que la discussion est terminée, tu devrais comprendre.

      Ce n'est plus la peine de revenir sur ce blog. Je ne veux pas débattre avec un type qui ne comprend pas qu'on puisse ne pas être d'accord avec lui et admettre que ce n'est pas grave.

      Fous le camp.

      Supprimer
  6. On voit que vous êtes très aimable avec ceux qui ne sont pas d'accord avec vous .
    Belle démocratie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu auras pu m'expliquer quel est le rapport avec la démocratie, tu auras peut-être le droit d'ouvrir ta gueule, connard.

      Supprimer
    2. Vous êtes vraiment un bel abruti .
      Pathétique . Allez vous offrir quelques neurones .

      Allez comme vous dites .. Casse toi .
      Bye petit !

      Supprimer
    3. Relis la définition abrutit .
      Toi tu dois en avoir une belle ...

      Supprimer
    4. Tu dois en avoir une belle ....

      Supprimer
    5. Je me répète : qu'est ce que la démocratie a à voir avec ce que je dois tolérer sur mon blog. C'est justement la démocratie, à la limite, qui me permet de faire ce que je veux sur MON blog.

      Supprimer
  7. Tu dois avoir un sacré complexe d'infériorité . Es tu impuissant ? Sûrement .
    Essayé de tirer un coup et tu iras mieux .. Neuneu.

    RépondreSupprimer
  8. Pour l'instant, c'est toi qui t'excites dans mon blog.

    RépondreSupprimer
  9. Exact..
    On rigole bien à te lire ..

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.