25 mai 2007

Mes copains, c'est à la Côte-du-Rhone

Juste une information en passant au cas où elle vous échappe demain, dans le flot des annonces quotidiennes du gouvernement.

Encore 5 ou 6 semaines et le tour commence ! On va continuer à le suivre avec énergie. Les sponsors vont continuer à gagner du pognon. L'état français aussi (propriétaire de France Télévision). Ca va nous faire quelques péripéties.

Le bonheur.

7 commentaires:

  1. Je pense qu'il faut remonter à la dernière victoire de Greg Lemond pour trouver un vainqueur "sain" du Tour. Je ne dis pas que Hinault ne prenait rien, mais je pense qu'il ne prenait rien (et je ne veux pas que tu aies un procès avec lui!).
    Mais à l'époque, un gars pouvait avoir une défaillance. C'était humain.
    (C'était ce que j'évrivais sur ton blog lors du dernier Tour, quand le gugusse qui a gagné, l'américain dont j'ai oublié le blaze, nous a fait le coup "je suis mort et le lendemain je renais") _ Etre bien un jour et mauvais le lendemain, c'est possible. Le contraire, c'est beaucoup moins probable, sans l'aide d'1 médication appropriée.

    Indurain, j'ai un gros doute.
    ----------
    Pour se distraire: attention c'est inarrêtable:



    http://www.thankyouandywarhol.com/

    RépondreSupprimer
  2. http://twitter.com/loiclemeur/statuses/76737102

    qu'est-ce que j'en ai a fiche?

    RépondreSupprimer
  3. Au fait ! On ne sait toujours pas qui a gagné le dernier tour et le prochain est dans un mois. Ca va pas être facile d'attribuer le dossard numéro 1 !

    RépondreSupprimer
  4. Lemond ? ouais je sais pas...
    En tout cas on ne parle pas d'armstrong la plus grosse supercherie de ces 10 dernières années.
    Qu'il avoue et surtout soit rayé du palmares du tour. Tout comme Riis devrait demander à ce qu'on le raye du palmares.

    RépondreSupprimer
  5. Faut pas rêver.

    Au fait, j'ai retrouvé le nom du type : Landis. Je ne crois pas qu'on puisse le comparer à Armstrong.

    Partons du principe que la moitié du peloton est dopé (ce qui n'excuse rien). Armstrong (que je n'aime pas plus que le Français moyen) étant quand même un grand champion de tour de France.

    Toute sa saison était orientée dans sa préparation, il avait une équipe rien que pour lui permettre de gagner le tour, des scientifiques qui travaillaient sa préparation physique, son "Cx", son alimentation... Il reconnaissait minutieusement chaque étape difficile...

    Un pro. Mais pendant les années où il a gagné le tour, il n'a rien gagné d'autre.

    Il a failli ne pas gagner le tour, une année, celle où Ullrich le talonnait mais a glissé sur un rond point lors du contre la montre finale.

    Ullrich, d'ailleurs, était probablement autant chargé qu'Armstrong. Comme Riis, il a gagné le tour une fois, les années où ils étaient probablement les meilleurs du tour.

    S'il n'y avait pas eu Armstrong (et s'il faisait moins le con), Ullrich aurait gagné aussi 5 ou 6 fois le tour (d'ailleurs, je crois qu'il a été 4 fois dauphin d'Armstrong, 1 fois de Pantani et une fois de Riis, son coéquipier).

    On en dirait beaucoup de mal aujourd'hui (sauf qu'il a une bonne tête et qu'il n'est pas Américain !).

    Par contre, Landis : non. Il n'a pas un palmarès particulier (avant 2006, il a fait 61ème, 77ème, 23ème et 9ème). Cette année, il a échoué à une étape où il a tout perdu (plus de 10 minutes). Il a presque tout rattrapé le lendemain (près de six minutes sur les meilleurs grimpeurs !).

    C'est impossible.

    Pantani, quant à lui, était un grimpeur exceptionnel. Mais méritait-il vraiment sa victoire ?

    Partons du principe que la moitié du peloton est dopé !

    Par contre, donnons des claques à Riis qui accuse encore les joueurs. C'est facile maintenant qu'il est dirigeant.

    C'est dans les écoles de cyclisme, vers 14 ou 15 ans, quand les bons sont repérés qu'on va progressivement leur apprendre à choisir les bons produits.

    Les juges ne pourraient-ils pas interroger des types qui ont arrêté leur carrière à 18 ou 19 ans, parce qu'ils n'avaient pas le temps de poursuivre ou qu'ils n'étaient pas assez bon pour s'assurer la pitance avec le cyclisme ?

    RépondreSupprimer
  6. Armstrong était un coureur moyen jusqu'à son cancer. Ensuite il a repris le cyclisme avec un traitement médical officiel à cause d'une possible rechute.
    Il n'a jamais gagné un seul tour sans être au moins sous traitement !

    Indurain était dopé, bien sûr !

    Lemond, je pense aussi à cause des séries d'étapes gagnées seul…

    Le truc c'est de suivre au jour le jour. Si après une grosse victoire la veille, le type n'est pas crevé le lendemain, c'est qu'il y goûte !

    Cela dit, si les infos sortent enfin, c'est grâce à la politique anti-dopage institué par la France et c'est plutôt bon signe pour l'avenir… Enfin, j'espère !!!

    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Un coureur moyen, champion du monde.

    Et j'espère aussi !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.