10 avril 2007

Faisons le point (ou tirons les premiers)

Voici mon traditionnel billet d’analyse des sondages des intentions de vote qui cette semaine sera hebdomadaire.

En fait, je n’analyse pas les sondages. Je m’en fous. Sauf quand Ségolène Royal monte grimpe et Nicolas Sarkozy baise baisse, ça remonte le moral mais ce n’est pas vraiment d’actualité.

Je me permets juste de donner mon avis. Pourquoi ? Pour le moral en question et celui des camarades de jeu qui estiment déjà que le second tour se passera entre Jean-Marie Le Pen et Nicolas Sarkozy et que le 6 mai on sera mieux à la pêche ou à déjeuner chez notre belle mère, activité pour laquelle la Pentecôte était traditionnellement réservée, mais Jean-Pierre Raffarin nous a sucré cette traditionnelle cérémonie et, alors que je viens de commencer la rédaction de ce billet, je sens qu’il part déjà en couilles.

Car maintenant, il faut être grossier quand on fait de la politique. Par exemple, Nanard Tapie a dit : « voter pour Ségolène Royal est de la connerie ». La pauvre ! Déjà qu’elle vient de récupérer le soutien de BHL !

Ayant brillamment achevé cette introduction, je vous invite d’emblée à une pause, offerte par la Maison Le Figaro, Bière à gogo.

Ouf ! Ca fait du bien.

J’en étais à prédire l’avenir ou plus précisément les deux prochaines semaines qui, avec les deux suivantes, devraient pas mal jouer sur les cinq prochaines années, voire les dix suivantes parce qu’en France, quand on trouve un président qui nous botte, on a tendance à le garder assez longtemps. Voire plus, la dictature n’étant pas loin, mais, heureusement, en France, la presse a conservé toute sa liberté.

L’avenir est assez simple. Je parle pour les deux prochaines semaines. Soit Ségolène Royal est au second tour et je fais la fête. Soit elle n’y est pas et je bois pour oublier.

L’idéal serait qu’elle soit au second tour contre Jean-Marie Le Pen que l’on puisse se moquer des gens de l’UMP qui ont choisi le mauvais cheval qui avec toutes les provocations qu’il aurait faites aurait réussi à dégoûter son électorat traditionnel. Et en plus ça devrait faire rigoler Lionel Jospin.

Le second tour pourrait également être contre François Bayrou, ce qui ne manquerait pas de charme. Ni d’orme, d’hêtre, …

Il pourrait être également contre Nicolas Sarkozy, mais cette hypothèse est hautement improbable. Non pas que Nicolas Sarkozy soit au deuxième tour, mais que Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy soient tous les deux au deuxième tour.

Pourquoi, me demanderez vous, Emile ? Je vous le donne Emile. Parce que. Depuis toujours nous avons des surprises au premier tour… sur la composition du deuxième. Rappelez-vous que Jacques Chaban-Delmas, Raymond Barre et Edouard Balladur n’ont jamais été Présidents de la République Française mais juste présidents de l’Amicale Bouliste, respectivement, de Bordeaux, Lyon et du 15ème arrondissement. Lionel Jospin quant à lui était largement favori en son temps mais a préféré se retirer définitivement de la vie politique, tout comme Jacques Delors qui était largement favori en 1995 mais qui avait rendez-vous chez le dentiste pour jouer au bridge au moment de déposer sa candidature. Il n'aura jamais la couronne.

Notons bien que la surprise pourrait être l’absence totale de surprise ou une surprise surprenante telle que Jean-Marie Le Pen faisant 3,5%. Mais je ne crois pas. Nous aurons une surprise ordinaire. Une surprise prévisible, quoi. L’absence de Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal ou des deux au deuxième tour.

Etudions maintenant scientifiquement mais sans la moindre hypothèse sérieuse ni la moindre dose d’objectivité ce qui se prépare. Je vous le fais en 8 points. Enfin, à ce stade de la rédaction je ne sais pas le nombre de points, je laisse la zone libre pour un remplissage ultérieur.

1 – Ségolène Royal va, au pire, chuter de 23-24 à 21%, socle incontournable du candidat socialo de base quand il n’est pas gêné par d’autres partis du même métal.

2 - François Bayrou va perdre une partie des intentions de vote de tous ces braves gens de gauche qui se disent « on ne va quand même pas voter pour Ségolène Royal ». Ils vont donc voter pour Olivier Besancenot et José Bové histoire de s’autopersuader qu’ils sont à gauche.

Ils ne vont pas voter pour Dominique Voynet, ça les obligerait à revendre le 4x4 ou à ne pas mettre la climatisation dès que la température du 270 mètres carrés dépasse 21°.

Je suis méchant. Nous avons dans ce paquet des enseignants. Adressons leur un appel : « houhou ».

3 – En contrepartie, François Bayrou va récupérer des intentions de vote pour Nicolas Sarkozy, de tous ces braves gens (bis) de droite qui croient réellement que les thématiques économiques (le travail et tous ces trucs) sont les bonnes mais qui ne peuvent pas supporter toutes les positions et énormités de Nicolas Sarkozy ou qui en ont peur.

J’en connais. En fait je connais même des types qui annoncent vouloir voter Jean-Marie Le Pen. A part dans la blogosphère, je ne connais pas un seul type qui annonce vouloir voter pour Nicolas Sarkozy.

Même Nicolas Sarkozy, je ne suis même pas sûr qu’il va voter pour lui-même ! Avec une telle expérience de la politique, il doit bien se rendre compte qu’il n’est pas le candidat idéal.

4 – Il va ainsi chuter à 21%, au profit de François Bayrou, certes, mais aussi de tous les autres, dont Jean-Marie Le Pen (pourquoi voter pour la copie ?) mais aussi probablement Frédéric Nihous et Philippe de Villiers.

5 – Tous les petits candidats devraient récupérer des miettes mais principalement Olivier Besancenot et José Bové qui récupéreront les voix « bobos » qui sont actuellement chez François Bayrou, mais je crois que j’en ai déjà parlé. Ca va être amusant pour Olivier Besancenot qu'il tire une majorité de son électorat de types qui gagnent plus de 4000 euros par mois. Il nous réinvente la gauche caviard ?

6 – Désolé pour Arlette Laguiller et Marie-George Buffet qui à mon avis, ne participeront pas à la distribution des prix. Pour la première, ce n’est pas le grave, pour la deuxième c’est la mort du PCF. Amen.

7 – Dominique Voynet a raté sa campagne. Le thème « ce n’est pas juste si vous ne votez pas pour moi, l’écologie disparaît » n’est pas très vendeur. Tant pis pour elle.

8 – Les indécis voteront pour qui ils ont envie. C’est leur problème, pas le mien. C’est aussi celui des candidats. Qu’ils se débrouillent.

Que faut-il conclure ?

Je n’en sais rien et ce billet est déjà assez long. Vous n’avez qu’à faire la conclusion vous-mêmes.

22 commentaires:

  1. Hier au cours d'une discussion :

    1 vote certain pour Sarkozy
    1 vote plus que probable pour Bayrou
    1 hésitation entre Royal et Bayrou
    1 vote certain pour Besancenot
    1 complètement indécis mais qui penche à droite

    L'indécis et l'hésitant ont donc les clés...

    RépondreSupprimer
  2. Moi, je connais principalement que des "probablement Bayrou" ou "probablement Royal"... et pas mal qui ne disent rien.

    RépondreSupprimer
  3. Bob l'éponge et Nicolas J :

    On ne fait pas des sondages avec 5 personnes. 100% de moi même votera pour Ségolène Royal.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, il peut y avoir un raz-de-marée Ségolène. Par exemple, il y a eu un vote fictif en banlieue: elle a fait 72% au premier tour!

    Je ne suis pas dans la tête d'un électeur de droite, et ça dépend pas mal d'eux. Soient ils se disent: Pétain coup, t'es tout pâle. Soient ils se disent: on est dans le pétrain, ce type est cinglé il nous emmène droit de le mur.

    Et ça dépend aussi de la mobilisation des gauchos!

    Une femme présidente, ça serait quand même mieux qu'un @=+=..enf...#d_(

    Sinon, quand est-ce que tu supprime la modération? On se croirait chez Raffarin!

    RépondreSupprimer
  5. C'est bon !
    J'ai enlevé la modération !
    D'autant qu'il y a plusieurs commentaires dont je n'avais pas été avisé, je viens de m'en rendre compte.

    RépondreSupprimer
  6. Eric,

    "Je ne suis pas dans la tête d'un électeur de droite, et ça dépend pas mal d'eux"

    Yes ! Mais moi je suis dans la peau d'un électeur de gauche. Si je m'écoutais, c'est le 22 avril que j'irai déjeuner chez la belle mère !

    Mais le 22 étant la veille du 23, il faut garder le moral !

    RépondreSupprimer
  7. Vive la liberté de commenter!

    Billet du très intelligent Bernard Salanié:

    sur NS, il diagnostique: "Au minimum, ces interventions jettent un doute sur sa capacité à se concentrer sur les vrais problèmes."

    http://bsalanie.blogs.com/economie_sans_tabou/2007/04/pauvre_france.html

    Et il note que les économistes (et les politiques) semblent se désintéresser du problème du chômage. Encore le nairu!

    RépondreSupprimer
  8. je connais plein de votes bayrouistes assurés et assumés
    c'est un fait culturel dans mon département! j'en suis souvent mais là
    j'ai fait une procuration je ne peux voter par moi-même ce dimanche!
    je connais des sarkozystes assurés aussi!

    mais
    d'accord avec l'analyse générale!

    besancenot reprend les voix de chevenement, taubira.... et les verts dégoûtés par voynet! mamère lui-même est dégoûté de ces sorties pourries! j'en suis vert aussi!
    mes amis en irlande vont voter pour les verts je crois que c'est un abus de saint-patrick local permanent!
    bon trop d'analyse tue l'analyse!

    p-s :
    elle est à son image la campagne de royal glaçiale, froide et raide! pas sûr qu'elle fasse 21%!!

    bon soleil!

    RépondreSupprimer
  9. Au fait ! Olive !
    Tu es de quel département ? Auparavant tu étais d'Irlande, lointain département breton...

    RépondreSupprimer
  10. Une jolie photo.
    http://rentrecheztoi.blogspirit.com/archive/2007/04/10/sarkozy-on-croit-r%C3%AAver.html

    RépondreSupprimer
  11. moi je concluerai que c est dommage pour les verts et que le danger des indecis, comme des nouveaux inscits, comme des nouveau interessés a la camagne n est pas a negliger!

    RépondreSupprimer
  12. Roi,

    C'est dommage pour les verts et pour le PC. Il est temps qu'une force antilibérale se forge à gauche, sur les décombres du PC, mais pas uniquement. Mais tant qu'il restera 5 forces politiques à se battre pour 15 ou 20% des voix, jamais les voix en question ne seront entendues.

    Pour les nouveaux inscrits, oui il faut s'en occuper. Mais ce n'est pas à nous, blogueurs de le faire.

    Néanmoins, Ségolène Royal parle aux "nouveaux intéressés". Aujourd'hui elle a donné sa position sur l'Iran, donc sur un dossier du ressort du Président.

    Nicolas Sarkozy préfère continuer à parler génétique, sans comprendre qu'il n'y a pas 35% (25 pour lui et 15 pour Le Pen) de la population qui votera populiste.

    RépondreSupprimer
  13. Je me demande souvent quel peut etre le portrait robot du votant sarkozy. Car comme tu dis Nicolas, on n'en rencontre pas souvent, parmi les vrais gens, à part ceux qui hésitent encore, en réalité, entre lui et lepen ...
    Enfin, ça doit plutot tenir au cercle de gens que je fréquente.

    RépondreSupprimer
  14. Iza21,
    Moi aussi je fréquente par nature un cercle qui n'a très peu de fans de Sarko ! Mais il a des électeurs !

    Et quand je vais au bistro, le soir, je me dis qu'on n'est que 5 et statistiquement il y en a 2 qui votent Sarko et un qui vote Le Pen !

    RépondreSupprimer
  15. oui mais après ça dépend aussi ou on habite : grandes villes et petits villages, c'est le jour et la nuit. J'en connais qui hurlent après les sans papiers, alors qu'ils n'en ont jamais vu la queue d'un. J'ai tendance à penser que plus on vit au milieu de beaucoup de gens, moins on a tendance à les stigmatiser bouc émissaire.
    Avez vous lu le rapport de la Cimade sur la circulaire de régularisation des sans papiers, diffusées par sarkozy dans les préfectures ? édifiant et choquant. je retrouverai le lien ...

    RépondreSupprimer
  16. Isa21,

    Oui ! Retrouve nous le lien !

    J'ai la chance d'habiter à la fois dans un coin peinard de Bretagne (Loudéac : on en a beaucoup parlé à la radio ce week-end... pour des raisons de sécurité) et une banlieue de Paris (le Kremlin Bicêtre).

    Ca me permet d'observer avec un oeil amusé la tendance à la stigmatisation dont tu parles !

    RépondreSupprimer
  17. http://www.cimade.org/downloads/Cimade_Rapport_circulaire.pdf

    le v'la

    il faut le lire en entier pour en saisir toute la dimension

    RépondreSupprimer
  18. Au milieu de ma lecture, je fais une pause applaudissements :
    «Jacques Delors (…) était largement favori en 1995 mais (…) avait rendez-vous chez le dentiste pour jouer au bridge au moment de déposer sa candidature. Il n'aura jamais la couronne».

    Magnifique ! Très belle phrase ! :-)

    Delors a fait une déclaration à propos de Bayrou, passée inaperçue, comme d'hab' quand c'est à gauche :
    «Monsieur Bayrou voudrait un Jacques Delors jeune, mais les années et l'expérience m'amènent à soutenir pleinement la candidature de Ségolène Royal». Bon, c'est pas mot pour mot, mais c'est la teneur ! :-)

    RépondreSupprimer
  19. Fil,

    Tu lis en retard ! Je t'ai connu plus prompt. Vive Delors ! En Barre.

    Iza21,

    Je lis ton truc demain (à la maison, mon PC est une brouette, charger un pdf prend 5 ou 10 minutes).

    RépondreSupprimer
  20. Je connais des gens qui votent LePen. Il le font assez bêtement. Comme LePen déplait au "système" et qu'ils se sentent exclus du-dit, ils pensent se venger ainsi.
    Dans la discussion, par exemple : LePen arrve au pouvoir, il veut éjecter les étranger, il fait comment ? Il fait des camps ?, ces électeurs ne pensent rien et sont même plutôt contre. En creusant, je sais trouver qu'ils ne souhaitent à aucun moment sa victoire. Juste faire chier le système.
    C'est un peu comme brûler une voiture, ça fait un peu d'actions pendant 2 jours et voilà…
    Je sais c'est nul mais c'est la vie réelle !!!

    Autour de moi, je trouve des Ségolènistes et des extrèmes gauche variés avec une majorité pour Besancenot (car je fréquente aussi les djeunes !).
    Aucun vote Sarkozy déclaré…

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour, puis je solliciter l'hospitalité de votre blog pour populariser le message suivant ?

    Vous vous plaignez que les partis d'oppositions ménent une campagne bien fade contre le candidat sortant, le ministre de l'intérieur, successeur de Charles Pasqua. Vous craignez l'instauration de la chasse aux sorciéres dans les médias, la création d'un ministére de l'immigration et de l'identité nationale, la liquidation des services publics, les bas salaires pour tous ? La police avec trop plein de pouvoirs et la Justice à deux vitesses ?

    En bref, comme moi, vous vivez mieux sans Sarko ?

    Alors, internautes, dites le ! Je vous propose le théme, inutile de rajouter un logo de parti, il se veut unitaire et personnel! Bien entendu chacun peut le décliner à sa convenance: sur la recherche, le gaspillage énergétique, une France sans 4*4, que sais je encore. Les artistes soyez les bienvenus, vous pouvez travailler le graphisme, proposer des cliparts plus originaux, contribuer par votre talent à donner à cette campagne un impact maximum !

    la suite est ici : servez vous et faites passer !

    http://oui-europe.over-blog.com/article-6300985.html

    http://oui-europe.over-blog.com/article-6328644.html

    RépondreSupprimer
  22. Bornéo,

    Votre campagne (bien qu'étant du spam) est sympathique !

    A l'occasion, je la relaie.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...