02 avril 2007

Votons bien

Ce blog soutient la candidature de Ségolène Royal pour deux raisons : elle a de jolis tailleurs et c’est la candidate du Parti Socialiste, seul parti de gauche à pouvoir sérieusement prétendre à l’accession au gouvernement et à la gestion de la boutique.

La deuxième raison est largement suffisante et il faut rappeler que ce n’est pas en ne votant pas pour Ségolène Royal que la gauche peut récupérer le pouvoir. D’ailleurs nous allons rappeler vite fait aux pessimistes de gauche que jusqu’au 6 mai au soir, rien n’est perdu.

1974 – Jacques Chaban-Delmas perd 9 point en trois semaines.
1981 – François Mitterrand gagne 2 points dans les trois dernières semaines.
1988 – François Mitterrand perd 3 points en trois semaines
1995 – Pour le deuxième tour, en cinq semaines, l’écart entre Lionel Jospin et Jacques Chirac se réduit de 8 points. En trois semaines, pour le premier tour, Jacques Chirac en perd 3.
2002 – Pour le premier tour (ne parlons pas du second !), Jacques Chirac en perd 4 en 4 semaines. Sans compter la montée spectaculaire de Jean-Marie le Pen, qui avait récupéré 5 points en trois semaines.

D’après la même source d’information, TNS-Soffrès, nous en sommes aujourd’hui à : Nicolas Sarkozy 30%, Ségolène Royal 27%, François Bayrou 18%, Jean-Marie Le Pen 12%.Pour le second tour, on est à 52% - 48% entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal.

Ce n’est pas trois ou quatre pourcents d’écart qui doit nous déprimer !

Le billet du 1er avril de Crise dans les médias nous envoie directement sur ce billet. Le Monsieur de la vidéo nous fait part de son sentiment sur ce qui va se passer. Je ne sais pas s’il a raison, d’ailleurs personne ne le sait, mais ce qu’il pense est très crédible.

Je ne sais pas qui va gagner. Si je savais, je me ferais appeler Dieu. Je crois que tout est possible, je ne vois pas par exemple et au hasard pourquoi Nicolas Sarkozy ne perdrait pas rapidement 10 points au profit de Jean-Marie Le Pen. Et nous voilà avec les trois gros candidats de droite à 20% chacun, contre Ségolène Royal à 23% perdant ainsi 4 points au profit de candidat de sa gauche.

Nous noterons juste que 20 ou 21% est le score habituel de la droite Républicaine au premier tour et 23 ou 24% est le score habituel de la gauche socialiste au premier tour (vous pouvez vérifier avec le lien que je vous propose ci-dessus).

Dans ces conditions, nous avons 6 hypothèses pour le deuxième tour, qui peuvent toutes arriver. Appelons les candidats par leurs prénoms. Ségolène – François ; Ségolène – Nicolas ; Ségolène – Jean-Marie ; François – Nicolas ; François – Jean-Marie ; Nicolas – Jean-Marie.

Ce blog étant pro-Ségolène (ou plutôt pro-candidat du Parti Socialiste !), seules les trois premières propositions sont vraiment intéressantes, même si les trois autres ne manquent pas de piquant (surtout un second tour Jean-Marie – François !).

Ségolène – Jean-Marie : j’ose espérer qu’il y a suffisamment de républicains en France pour empêcher l’élection de Jean-Marie.

Ségolène – François : François devrait gagner par le jeu du report des voix. Néanmoins, ça ressemblerait à la fin politique de Nicolas et de l’UMP (François a annoncé la création d’un nouveau parti sur les décombres de l’UDF, les électeurs de droite ne comprendraient pas que la majorité de l’UMP n’adhère pas à ce projet). Par contre, si Ségolène est élue, Nicolas Sarkozy pourra devenir chef de l’opposition. On n’a pas fini de rigoler et faire des hypothèses foireuses.

Reste donc, l’hypothèse la plus plausible : Ségolène – Nicolas.

Je ne suis pas un grand partisan de Ségolène mais je ne peux pas voir Nicolas malgré son joli prénom. En conséquence, un blog de la tenue de Partageons mon avis doit appliquer trois stratégies :

Petit 1 : Défendre le programme du PS pour persuader les lecteurs que les idées défendues par lui sont les meilleures pour la France.

Petit 2 : Taper sur le programme de l’UMP pour démontrer que le projet est mauvais et qu’il s’agit de remettre les mêmes personnes à la même place et qu’il faut que Nicolas supporte le bilan.

Petit 3 : Taper sur Nicolas pour montrer qu’il est dangereux et pas apte à présider la France.

Le petit 1 et le petit 2 sont identiques. Quand Nicolas dit qu’il veut mettre en place un bouclier fiscal pour limiter l’imposition des plus riches et que le PS dit qu’il veut réhabiliter l’impôt sur le revenu pour avoir un minimum de progressivité, donner son avis revient au même. Ce blog s’y emploie depuis sa création !

Reste donc le petit 3.

Dans mes trucs, il manque un « petit 4 : défendre Ségolène ». Je n’ai pas oublié. Je ne suis pas sûr qu’elle ait le charisme nécessaire pour le boulot. Mais au moins, elle est encadrée et ne tient pas de propos louches.

Par exemple, elle ne dit pas que ses opposants ont perdu toute valeur morale. D’ailleurs, de quelles valeurs parlait Nicolas ?

Tirons au sort trois valeurs : Liberté, Egalité, Fraternité. Je vous laisse chercher qui est mieux apte à les défendre.

Prenons trois autres valeurs.
Travail : c’est l’axe central de sa campagne. La réhabilitation du travail.
Famille : relisez mon billet sur la partie de son programme dédiée aux homosexuels. Et qui veut accorder des avantages fiscaux dès le premier enfant ?
Patrie : qui a ressorti le thème de l’identité nationale en l’opposant à l’immigration ?

En 2002, au deuxième tour, j’ai été voté Jacques Chirac « pour barrer la route » à Jean-Marie Le Pen. Cette année, je me demande juste si c'est bien où est la nécessaire ! En disant ça, je ne manque pas de respect aux électeurs de Nicolas ni aux militants de l’UMP. Il y en a qui ouvrent les yeux. Mais peut-on tout pardonner ?

12 commentaires:

  1. bon récapitulatif avant le dernière ligne droite
    bien mettre les points sur les i
    pour ma part , je suis déjà convaincue
    mais si tu pouvais en convaincre trois quatre par ci trois quatre par là ce serait déjà ça de gagner
    on peut rêver ...
    si quelque indécis vient à passer ...

    RépondreSupprimer
  2. Si je continue à attendre, je vais pas avoir fait ma procu à temps, moi.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, il faudra bien voter, parce que ça va se jouer à un cheveux. Le Pen, Sarkozy et Royal, voire Bayrou seront dans un mouchoir de poche.

    Mais ça nous renvoie à l'essentiel de ce qu'est une élection: il faut voter en fonction de ses convictions.

    RépondreSupprimer
  4. Eric : dans ce cas je vais peut-être rester chez moi (enfin de toutes façons je serai bien loin c'est une façon de parler. Comme de dire que j'irai à la pêche. Alors que ça empêche pas, la pêche, on peut y aller avant ou après à la pêche. Par contre par exemple aller au diable ça empêche. Sauf si on vote pour Le Pen ou Sarko, là, ça empêche pas, ça va avec. Mais normalement on dit pas j'irai au diable, on dit des fois j'irai aux putes, ou si on veut acheter une table j'irai au But. Et vous me connaissez, moi, droit aux putes, sauf des fois quand je suis bourré, c'est en zigzagant aux putes. Des fois au But, y a des vendeuses, qui, enfin une qui, mais je m'égare. Et comme j'en ai une énorme, c'est pas toujours facile de m'égarer.). Voilà.

    Je sens que ça revient. C'est dingue, hein ?

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, je vais faire un vrai commentaire sur l'article.

    Si.

    Je comprends pas la quatrième phrase avant la fin. C'est con, elle avait l'air bien. C'est celle où y a un lien en dernier mot mais je sais plus quel mot c'était, parceque quand on écrit un commentaire, on voit pas le contenu de l'article qu'on est sensé commenter contrairement à Filaplomb.

    RépondreSupprimer
  6. Quelle conscience professionnelle. Je suis retourné voir. La phrase que c'est que a propos que je sais pas, c'est: "Cette année, je me demande juste si c'est bien où est la nécessaire !"

    RépondreSupprimer
  7. 1maman,

    J'essaie.

    Eric,

    Oui ! Faisons le !

    Franssoit,

    Tu tortilles.

    RépondreSupprimer
  8. Le scénario est plausible mais ils le sont tous !
    Pour ma part, j'ai décidé de voter pour le leader de la guache dès avril 2002. Pas deux fois la même chose, quand même…
    Mais le truc participatif et pleins d'autres choses amenées par Segolene me plaisent sincèrement !

    [Et après on refera les même articles pour la majorité à l'assemblée ?]

    RépondreSupprimer
  9. Franssoit : bientôt un retour en tranche ? :-)

    RépondreSupprimer
  10. Fil,

    La lutte continuera...

    Et Franssoit a pondu une tranche hier.

    RépondreSupprimer
  11. «Vontons bien» reste un mot d'ordre à chaque d'élection, alors ? :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.